Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Rising Sun le 17.04.08 3:01


Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (LP-Columbia 1969)



Nick Gravenites : Vocals
Mike Bloomfield : Lead Guitar
Mark Naftalin : Piano
Ira Kamin : Organ
John Kahn : Bass
Bob Jones : Drums
Rienol Andino : Conga
Noel Jewkis : Tenor Sax
Gerald Oshita : Baritone Sax
Snooky Flowers : Baritone Sax
John Wilmeth : Trumpet

Face 1

1. Killing My Love (5:19)
2. Gypsy Good Time (4:30)
3. Holy Moly (3:55)
4. Moon Tune (8:55)


face 2

1. My Labors (2:55)
2. Throw Your Dog A Bone (2:57)
3. As Good As You've Been To This World (2:41)
4. Wintry Country Side (13:12)

Enregistré entre le 30 janvier et le 2 février 1969 au Fillmore West, San Francisco
Producteur : Elliot Mazer


De l'avis de la plupart des spécialistes, la carrière de Mike Bloomfield est, en 1969, à son apogée. Après avoir enregistré avec Bob Dylan, en 1965, HIGHWAY 61 REVISITED et contribué dans une large mesure, à ce titre, à la légendaire électrification de la musique de ce dernier qui constitua la pierre angulaire d'une des plus importantes révolutions musicales des années 60 (n'oublions pas qu'à ce jour, HIGHWAY 61 demeure un des albums les plus importants de l'Histoire), Bloomfield a donné l'impulsion de projets tels la formation de l'Electric Flag, et bien sur a commencé à se faire connaître sous son nom, avec Al Kooper, avec l'enregistrement des fameuses SUPER SESSIONS et, bien plus encore, de l'album légendaire THE LIVE ADVENTURES OF MIKE BLOOMFIELD AND AL KOOPER, album dans lequel le phrasé inégalable qu'il a développé s'exprime dans toute sa plénitude.

C'est donc auréolé d'un statut de superstar (qui ne lui convient guère) qu'il se produit régulièrement au Fillmore, sous son nom ou, ce qu'il affectionne plus particulièrement, aux côtés de Nick Gravenites, chanteur de l'Electric Flag.
Deux albums, parus respectivement sous les noms de chacun des deux hommes, verront le jour, MY LABORS de Nick Gravenites et LIVE AT BILL GRAHAM'S FILLMORE WEST de Mike Bloomfield (officiellement toujours indisponible en CD).

MY LABORS révèle une prestation exceptionnelle de musiciens parvenus au sommet de leur art.  La prise de son est remarquable, les musiciens inspirés pour un cocktail blues en noir et blanc où les cuivres se mêlent à l'orgue Hammond et au piano avec une pertinence rare, la section rythmique soutenant idéalement les improvisations conduites par la voix de Nick Gravenites et la guitare de Mike Bloomfield. Par ailleurs, Gravenites se révèle un leader remarquable et un compositeur des plus inspirés. Notons que l'album est produit, superbement, par Elliott Mazer, qui travaillera avec bonheur quelques années plus tard avec Neil Young pour... HARVEST.

KILLING MY LOVE, d'entrée de jeu, pose l'esthétique de cet album. Un blues lourd, superbement chanté, où la guitare de Bloomfield fournit le contrepoint idéal. Bob Jones à la batterie, John Kahn à la basse, le piano de Mark Naftalin et les congas de Dino Andino font merveille derrière la section de cuivres de Noël Jewkins, Gerald Oshita, Snooky Flowers et John Wilmeth qui domine la rythmique de ce premier titre, qui reprend le thème récurrent du meurtre de celle qu'on aime (voir HEY JOE ou DOWN BY THE RIVER). Nick Gravenites est un grand chanteur. Les interventions de Bloomfield sont concises, mais tout y est dit. Un mordant dans le jeu de guitare digne d'Albert King et B.B. King réunis. Un morceau d'anthologie pour débuter cet album.

En comparaison, GYPSY GOOD TIME est un titre plus léger avec son rythme plus funky, dans lequel les musiciens précités restent toutefois très efficaces. Un titre qui vaut surtout pour la qualité de son interprétation, tout en retenue avec un Bloomfield qui va à l'essentiel dans des interventions bien senties et un chorus central qui reste le point culminant de ce morceau et justifie à lui seul sa présence sur l'album. Mention spéciale au piano de Mark Naftalin qui donne toute sa dynamique au morceau.

Avec son côté pop, HOLY MOLY se révèle être un titre très entraînant. Les cuivres, mêlés à une guitare rythmique assez funky encore une fois, sont redoutables d'efficacité. L'orgue, présent mais assez en arrière ici dans le mixage, souligne l'ensemble et vient parfaire la texture sonore de ce morceau. Une composition sympathique, qui une nouvelle fois vaut d'abord pour l'interprétation remarquable que les musiciens en donnent, l'attaque vocale de Nick Gravenites lui donnant toute sa puissance, le morceau se clôturant par un court chorus de Mike Bloomfield qui, ici, se contente de reprendre le thème.

La première face du vinyle se terminait par MOON TUNE, qui reprend les choses où KILLING MY LOVE les avait laissées. Un titre bluesy laid-back, avec une rythmique de cuivres et de piano exceptionnelle à nouveau, sur lequel Nick Gravenites se laisse aller à des vocalises puissantes, qui touchent à l'essence du blues, comme aurait pu le concevoir un Howlin' Wolf. La guitare de Mike Bloomfield et la batterie de Bob Jones se fondent admirablement. A 3:39, Mike Bloomfield se fend alors d'un chorus au son dévastateur, avec un sustain évoquant parfois le meilleur Santana, et toujours ces tirés emprunts d'un vibrato très idiosyncrasique qui touchent juste à chaque fois. La construction de l'improvisation de ce chorus de plus de deux minutes est si rigoureuse et ses enchaînements si naturels qu'ils évoquent presque une composition dans la composition. Un discours parfaitement maîtrisé, un son monumental, un phrasé qui a atteint toute sa maturité. Et lors de la reprise, la puissance de la voix de Gravenites permet la poursuite du morceau sans la moindre perte d'intensité derrière le chorus qui en représentait pourtant un moment cathartique. Un titre inoubliable.

La face 2 du 33 tours commence par une série de trois titres enregistrés en studio, dont on ne peut que déplorer la présence ici. La pratique était courante en cette fin des années 60 que de mêler sur un même album titres live et studio, mais en dépit du fait que cela mettait en valeur la primauté du fond sur la forme, force est de reconnaître que cette mode a vite montré ses limites en termes de cohérence musicale. Un exemple des plus édifiants en est le fameux WHEELS OF FIRE, qui représente pourtant une des références en la matière : lors de la publication du superbe coffret THOSE WERE THE DAYS, les titres live et studio ont clairement été séparés, car correspondant à deux facettes trop distinctes du groupe.
Plus grave, il apparaît ici que les musiciens qui participent aux sessions studio ne sont pas les mêmes. Crédités comme "amis anonymes de Nick", il semblerait que parmi eux figurent des musiciens de Quicksilver Messenger Service... qui ont toujours été beaucoup moins à l'aise en studio qu'en live. Alors l'ambiance de ces trois titres est radicalement différente, nuit à la cohérence de l'ensemble et finalement donne le sentiment d'apparaître sur l'album de façon totalement inutile. Le constat est d'autant plus désolant que le premier d'entre eux, MY LABORS, qui donne pourtant son titre à l'album, est une composition assez faible, même si elle est joliment chantée, et son interprétation générale est pour le moins sirupeuse (les choix des chœurs ici est une faute de goût manifeste).

THROW YOUR DOG A BONE a le mérite, en comparaison, d'être un peu plus dans le ton donné initialement à l'album, et tient par l'énergie qu'il dégage. En dépit d'une qualité d'écriture un peu moyenne, l'interprétation vocale de Nick Gravenites, encore et toujours, se montre au-delà de toute critique. Il confirme pleinement qu'il est un grand chanteur. L'orgue présent sur ce titre est parfait, les congas donne un début de cohérence avec les morceaux live du reste de l'album.

AS GOOD AS YOU'VE BEEN TO THIS WORLD, troisième et dernier des titres studio présents sur cet album, est moins inspiré. L'interprétation est assez faible et fait regretter que les musiciens présents sur la partie live, absolument parfaits de bout en bout, n'aient pas assuré ici les sessions studio. Au final, un morceau plutôt anecdotique qui laisse l'auditeur sur une impression de remplissage.

Fort heureusement, le face 2 de l'album original se terminait par une nouvelle pièce maîtresse, troisième chef-d'œuvre de l'album, à nouveau enregistré en concert, WINTRY COUNTRY SIDE. Une introduction de piano de plus de trois minutes (malheureusement, et c'est bien regrettable, quelque peu sous-mixée) introduit un feeling vaguement décalé, une atmosphère de western en fin de nuit dans une ambiance enfumée... surgit alors la guitare de Mike Bloomfield tandis que John Kahn à la basse et Bob Jones à la batterie viennent souligner le tout, l'orgue, superbe, de Ira Karmin venant donner la teinte du morceau. La post-introduction de Bloomfield, de quasiment trois minutes également, amène idéalement la chanson proprement dite, où Nick Gravenites dialogue de manière parfaite avec l'orgue et la guitare, chacun tenant sa place avec le meilleur à-propos. L'ambiance constamment suggérée par le piano droit façon bastringue de Mark Naftalin colle parfaitement à l'interprétation donnée à ce morceau. Couplet après couplet, Nick Gravenite impulse un crescendo qui est parfaitement compris de l'ensemble des musiciens, Bloomfield en tête, aidés en cela  par l'apparition progressive des cuivres (vers 8:00 - 8:15). Le morceau, d'abord en retenue, va clairement décoller à 9:25 avec le chorus de Bloomfield, l'orgue et les cuivres frisent la perfection, sans parler du piano. Le mixage de l'ensemble, pourtant délicat à réaliser, est absolument parfait, à l'image de l'interprétation de ce morceau d'anthologie. Pendant pratiquement quatre minutes, le titre ne baisse jamais d'intensité, les musiciens réalisant là un véritable morceau de bravoure. Le thème vocal reprend à 11:48, de nouveau avec le contrepoint idéal donné par le piano de Mark Naftalin. Ce titre clôturait l'album original.

L'édition CD présente donc trois titres supplémentaires, dont on donnera le détail par la suite, car en fait ce sont les trois titres chantés par Nick Gravenites qui figuraient initialement sur l'album LIVE AT BILL GRAHAM'S FILLMORE WEST de Mike Bloomfield : ils trouvent ici pleinement leur place, même si on sent que IT TAKES TIME est clairement un morceau de début d'album - et de concert, sa transition après WINTRY COUNTRY SIDE peut donc surprendre ici. Par ailleurs, BLUES ON A WESTSIDE et IT'S ABOUT TIME sont des compositions de Nick Gravenites et méritent amplement de figurer sur cet album auquel elles permettent de donner un net plus en termes de densité : mieux, les versions présentées ici offrent un mixage absolument parfait, et nous verrons que c'est loin d'être le cas sur l'album de Bloomfield : "LIVE AT BILL GRAHAM'S FILLMORE WEST" (1969).

EDIT Bloomers :
la nouvelle réédition japonaise de "My Labors" offre 2 bonus track différents de l'édition actuelle :
"Work Me Lord" (écrit pour Janis) et "Born In Chicago" dans une version longue, jazzy...très différente de l'originale
le remastering est sublime !!!
1. Killing My Love (5:19) (Nick Gravenites)
2. Gypsy Good Time (4:30) (Nick Gravenites)
3. Holy Moly (3:55) (Nick Gravenites)
4. Moon Tune (8:55) (Nick Gravenites)
5. My Labors (2:55) (Nick Gravenites)
6. Throw Your Dog a Bone (2:57) (Nick Gravenites)
7. As Good as You've Been to This World (2:41) (Nick Gravenites)
8. Wintry Country Side (13:12) (Nick Gravenites)
9. Work Me Lord (4.24) (Nick Gravenites)
10. Born In Chicago (10.03) (Nick Gravenites)
avatar
Rising Sun

Messages : 100
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 49
Localisation : Maine-Et-Loire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/bertrandcanselier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Ayler le 17.04.08 12:24

La face 1 est fantastique. Le répertoire est imparable, l'interprétation du plus haut niveau. Nick Gravenites s'y montre une fois encore excellent chanteur, et les solos de Mike sont tous excellents.

Ce que disait Bloomers à propos de "Gypsy Good Time" est tout à fait exact ("une relecture de "Crosscut Saw" d'Albert King avec d'autre paroles... ça ressemble aussi à "Mary Ann" de Ray Charles"). Gravenites est un peu gonflé d'avoir signé le titre...

"Killing My Love" et plus encore "Moon Tune" constituent sans doute le meilleur de la face, même si le reste est super. "Holy Moly" me rappelle l'Electric Flag des bons jours.

Par contre, c'est effectivement le trou noir en début de face 2 : le titre "My Labors" est très faible, avec des choeurs inbuvables. "As Good As You've Been To This World" est à peine meilleur. "Throw Your Dog A Bone" est sans doute le meilleur des trois titres studio - sans être du niveau des titres de la première face.

"Wintry Country Side" est d'un tout autre niveau, même si le solo de Mike tarde un peu à venir. A 5:16, Mike se plante monstrueusement... et on se rend compte que les années 60 étaient vraiment une autre époque : la vérité du Live primait sur la perfection formelle, dont on se contrefout dans le blues.
Question aux autres membres : avez-vous remarqué l'effet un peu étrange sur la voix de Granenites quand il commence le chant à 5:48 ? La voix semble doublée artificiellement.
Sinon, le solo central de Mike Bloomfield est vraiment un modèle du genre. Il joue remarquablement avec les tensions, avec un tranchant qui n'appartient qu'à lui.


Au final ? 5 titres Live de premier ordre, avec un Bloomfield au sommet de son art. Les titres studio gâchent un peu la fête : ils sont médiocres, et largement hors sujet.

Ne boudons pas notre plaisir : rien que pour "Moon Tune", "My Labors" mérite le détour. Dommage que les bonus tracks du CD n'aient pas remplacé ces titres studio : Gravenites et Bloomfield auraient réalisé le grand chelem...

La version CD de "My Labors" (Acadia Records 2001) :

1. Killing My Love (5:19) (Nick Gravenites)
2. Gypsy Good Time (4:30) (Nick Gravenites)
3. Holy Moly (3:55) (Nick Gravenites)
4. Moon Tune (8:55) (Nick Gravenites)
5. My Labors (2:55) (Nick Gravenites)
6. Throw Your Dog a Bone (2:57) (Nick Gravenites)
7. As Good as You've Been to This World (2:41) (Nick Gravenites)
8. Wintry Country Side (13:12) (Nick Gravenites)
9. It Takes Time (4:14) (Otis Rush)
10. Blues on a Westside (15:32) (Nick Gravenites)
11. It's About Time (7:02) (Nick Gravenites)

Il suffit de programmer son lecteur pour passer directement de la plage 4 à la plage 8...

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Electric Thing le 17.04.08 18:55

C'est un superbe album.
Un grand live, et un groupe au sommet.
Et bloomfield... incroyable (mais qui en doute encore ?).

Un album tout à fait indispensable.

un peu un classique oublié...
Merci à Bloomers de me l'avoir fait découvrir, car même moi qui adore Bloomfield depuis un moment, ne connaissais pas cet album !!!!
avatar
Electric Thing

Messages : 2630
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 46
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Bloomers le 25.04.08 22:29

CHRONIQUE UK

KILLING MY LOVE
Dés la première note...explosion totale !!! solo immense !!!
un de mes titres préférés, repris la même année par Otis Rush sur l'album "Mourning In The Morning" avec Duane Allman et l'équipe de Muscle Shoals, Gravenites & Bloomfield sont à la production mais cette version live Explosive reste la meilleure cheers

GYPSY GOOD TIME
Superbe relecture de "Crosscut Saw" d'Albert King avec d'autre paroles...ça ressemble aussi à Mary Ann de Ray Charles.

HOLY MOLY
composition donné à Quicksilver Messenger Service, on la retrouve sur l'album "Shady Grove" toujours en 69...encore une fois, la version "Live" présente ici est bien supérieur !

MOON TUNE
chef d'oeuvre ! ce morceau me fait penser à Jimi Hendrix, la même profondeur que dans "voodoo Chile"...le solo tendu sur le fil est unique dans sa discographie !
à la base ce morceau à été composé avec John Cippolina, il existe des demos qui ne valent evidemment pas cet ENORME version.

MY LABORS
THROW YOUR DOG A BONE
AS GOOD AS YOU'VE BEEN TO THIS WORLD
j' aurai aussi préféré un disque entièrement live, c'est clair !Nick n'avait pas beaucoup de materiel à proposer avec sa voix, c'est Columbia qui a choisi le tracklisting de "Live At Bill Graham" en oubliant des titres comme "Moon Tune" ou "Killing My Love"...Nick a donc sortit son disque solo grace aux erreurs de Columbia
cela dit inutile de préciser que Nick n'a jamais rien touché comme royalties pour cet album

WINTRY COUNTRY SIDE.
c'est un des meilleurs moments des concerts...un instrumental qui débute comme un un echo de piano dans le lointain...c'est long...très long, Bloomfield arrive discrètement tout en finesse "a la Peter Green", il effleure ses cordes en degageant toujours un son délicieux, du miel pour mes oreilles sunny
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par kjp le 24.01.09 13:50

Faut que je me le re-écoute. Quel disque.
avatar
kjp

Messages : 1336
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Bloomers le 09.07.09 20:22

je viens de retrouver ce commentaire du fils de Gravenites...qui vient de créer un site pour son père...

Tim Gravenites
http://blogcritics.org/music/article/my-labors-nick-gravenites-with-michael/

If you're REALLY a fan of Mike Bloomfield and Nick Gravenites, don't buy this album. They ripped us off, Nick doesn't see a single penny from that album. I'd rather you downloaded it and played it for friends and family than give more money to those thieving record label execs.

le site
http://www.nickgravenites.com/
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Ayler le 09.07.09 20:33

Bloomers a écrit: I'd rather you downloaded it and played it for friends and family than give more money to those thieving record label execs.
C'est exactement ce que j'ai fait !

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Electric Thing le 25.08.09 17:31

On a parlé de tous les autres...

"Work Me Lord"...

Déjà l'intro est splendide. Après c'est la classe... jusqu'à la dernière note ! Tous les instruments pleurent...

Les yeux fermés...
avatar
Electric Thing

Messages : 2630
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 46
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Chino le 22.08.10 10:54

Je viens de le réécouter, et j'ai pas grand chose à rajouter sur vos commentaires: c'est un superbe album, quoiqu'un peu lesté par les titres studios qui cassent la dynamique, et qui en sont même frustrants. Heureusement, il y a les bonus tracks!

Pour info, j'ai cette version avec les bonus:

1. Killing My Love (5:19) (Nick Gravenites)
2. Gypsy Good Time (4:30) (Nick Gravenites)
3. Holy Moly (3:55) (Nick Gravenites)
4. Moon Tune (8:55) (Nick Gravenites)
5. My Labors (2:55) (Nick Gravenites)
6. Throw Your Dog a Bone (2:57) (Nick Gravenites)
7. As Good as You've Been to This World (2:41) (Nick Gravenites)
8. Wintry Country Side (13:12) (Nick Gravenites)
9. It Takes Time (4:14) (Otis Rush)
10. Blues on a Westside (15:32) (Nick Gravenites)
11. It's About Time (7:02) (Nick Gravenites)

Le solo de MB sur Killing My Love est superbe d'intensité, et Gravenities chante bien. Idem pour le superbe Moon Tune, ces deux titres étant pour moi les très grands moments de l'album.
avatar
Chino

Messages : 2819
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Bloomers le 22.08.10 11:06

Chino a écrit:Je viens de le réécouter, et j'ai pas grand chose à rajouter sur vos commentaires: c'est un superbe album, quoiqu'un peu lesté par les titres studios qui cassent la dynamique, et qui en sont même frustrants. Heureusement, il y a les bonus tracks!

oui, il faut programmer son cd

Chino a écrit:
Le solo de MB sur Killing My Love est superbe d'intensité, et Gravenities chante bien. Idem pour le superbe Moon Tune, ces deux titres étant pour moi les très grands moments de l'album.

et wintry country side ?
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Chino le 22.08.10 12:05

Bloomers a écrit:
Chino a écrit:
Le solo de MB sur Killing My Love est superbe d'intensité, et Gravenities chante bien. Idem pour le superbe Moon Tune, ces deux titres étant pour moi les très grands moments de l'album.

et wintry country side ?
AUssi bien sûr! Et le bonus "Blues on a Westside " est excellent aussi. Il aurait fallu intervertir les bonus avec les titres studios de l'album, ça aurait fait un album énorme!

Au passage, Elliot Mazer a produit un album de Rory Gallagher, mais qui n'a jamais vu le jour.
avatar
Chino

Messages : 2819
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Chino le 23.08.10 11:11

La version CD de My Labors que je possède:



avatar
Chino

Messages : 2819
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Bloomers le 24.08.10 1:30

Chino a écrit:
AUssi bien sûr! Et le bonus "Blues on a Westside " est excellent aussi. Il aurait fallu intervertir les bonus avec les titres studios de l'album, ça aurait fait un album énorme!

Au passage, Elliot Mazer a produit un album de Rory Gallagher, mais qui n'a jamais vu le jour.

Nick est d'accord ! figure toi que c'est Columbia qui a choisit les titres sur Live At Fillmore West sans consulter les musiciens...pour ensuite ne même pas en faire la promo...j'appelle ça des incapables !!!
heureusement que Nick a sauver les meubles en reprenant ses meilleurs compos sur My Labors.
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Ayler le 09.01.11 15:28

Bloomers a écrit:la nouvelle réédition japonaise de "My Labors" offre 2 bonus track différents de l'édition actuelle :
"Work Me Lord" (écrit pour Janis) et "Born In Chicago" dans une version longue, jazzy...très différente de l'originale
le remastering est sublime !!!
9. Work Me Lord (4.24) (Nick Gravenites)
10. Born In Chicago (10.03) (Nick Gravenites)

Les deux bonus tracks de cette réédition sont assez imparables. Sont-ils de vrais inédits (officiellement au moins) ?

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Bloomers le 10.01.11 0:37

Ayler a écrit:
Bloomers a écrit:la nouvelle réédition japonaise de "My Labors" offre 2 bonus track différents de l'édition actuelle :
"Work Me Lord" (écrit pour Janis) et "Born In Chicago" dans une version longue, jazzy...très différente de l'originale
le remastering est sublime !!!
9. Work Me Lord (4.24) (Nick Gravenites)
10. Born In Chicago (10.03) (Nick Gravenites)

Les deux bonus tracks de cette réédition sont assez imparables. Sont-ils de vrais inédits (officiellement au moins) ?

ils existaient déjà en Bootleg et viennent de la même série de concert avec les mêmes musiciens Wink


Dernière édition par Bloomers le 09.12.11 9:56, édité 1 fois
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par clement le 10.01.11 16:21

Vu sur le Bootleg Bloomfield & Friends[img][/img]

Je trouve le Work Me Lord vraiment sublime (vocalement,passer derrière Janis en étant convaincant n'étais pas une mince affaire)
avatar
clement

Messages : 499
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Bloomers le 14.01.16 0:45

http://www.rtbf.be/classic21/article_avis-de-recherche-nick-gravenites?id=8229864&category=AVIS%20DE%20RECHERCHE&keyword=*&listPage=7&programId=4373&programType=rubrique&sourceTitle=Avis%20de%20recherche



Nick Gravenites - Tous droits réservés ©


C’est à Chicago qu’on va traîner quelques instants dans l’ambianceélectrique du début des sixties quand quelques musiciens blancs passaientdes nuits entières à écouter les géants du blues venus du sud pour trouverdu boulot la journée et la nuit pour faire vibrer les fans de blues dans lesinnombrables clubs de la ville.



Parmi les téméraires, qui pour la plupart sortaient ducollège, NICK GRAVENITES avec d’autres comme Mike Bloomfield, Elvin Bishop, Charlie Musselwhite, Harvey Mandel ou Paul Butterfield s’était fait accepter par les maîtres du genre.
Nicholas George Gravenites , autrement dit NICK GRAVENITES est né en 1938 à Chicago. A la fin des années 50 et pendant quelques années, il va partager son temps entre Chicago et San Francisco où il s’installera en1965.


Mais ses liens avec la Windy City resteront intenses pendant des années. Il va écrire plusieurs morceaux pour Paul Butterfield dont " Born In Chicago " qui sera le plus gros succès de Butterfield et qui deviendra avec les années un morceau culte du blues moderne.
A San Francisco il n’est pas en reste non plus ! Il deviendra le Handyman, càd l’homme à tout faire de nombreux groupes de la baie comme Grateful Dead, Quicksilver et Kozmic Blues avec Janis Joplin. Après le décès de Janis, NICK GRAVENITES va prendre sa place au sein de Big Brother & the Holding Company jusqu’en 1972. Il avait écrit un morceau taillé sur mesure pour Janis, " Buried Alive In The Blues ", mais elle est décédée quelques jours seulement avant leur rendez-vous.


Durant quelques mois, il va s’associer à John Cipollina avec lequel il va tourner en Europe où ils seront très populaires, surtout en Allemagne.
Bien implanté sur la West Coast, il va fonder le groupe légendaire Electric Flag avec Buddy Miles et Mike Bloomfield notamment. Mais il écrit aussi d’excellents morceaux qui seront repris au fil du temps par Tracy Nelson, Roy Buchanan, et quelques grands bluesmen comme Howlin Wolf, Jimmy Whiterspoon, Otis Rush et James Cotton. Son nom apparaît sur une quarantaine d’albums, comme chanteur, compositeur ou producteur, sans oublier les films The Trip dont il a écrit la musique et Steelyard Blues qu’il a produit.


Le premier album de NICK GRAVENITES s’intitule " My Labor " et reste de loin son meilleur avec Mike Bloomfield qui est simplement impérial et PHENOMENAL de bout en bout. Début 80, il sort l’album " Bluestar " avec le jeune Huey Lewis à l’harmonica. Peu après il sort "Monkey Medicine " avec John Cipollina. Les sessions pour cet album ont été enregistrées à Hambourg dans des conditions difficiles.


NICK GRAVENITES se produit toujours en Californie notamment au Bodega Bay Grange à Marin County. Son répertoire est essentiellement basé sur le blues psychédélique qui l’a finalement accompagné toute sa vie.


 

_________________
"The Music You Listen To, Becomes The Soundtrack of Your Life..." MB
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick Gravenites with Michael Bloomfield : My Labors (1969)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum