Carnival Of Light

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carnival Of Light

Message par Ayler le 18.11.08 13:17

La revanche de McCartney

L'ex-Beatles publiera un nouvel album lundi prochain, Electric Arguments - son troisième sous le pseudonyme de Fireman -, mais cette nouvelle devrait être éclipsée par une annonce d'une tout autre ampleur : l'existence d'un titre inédit du groupe ! On pensait pourtant connaître tous leurs enregistrements depuis la parution de titres rares regroupés sur les trois coffrets Anthology en 1996, année record de ventes pour le groupe. Enregistré en janvier 1967, Carnival of Light devait voir le jour à ce moment-là, mais son ancien compagnon George Harrison s'y était opposé, jugeant le morceau trop étrange. « Ça ne prouve en rien que c'est de l'avant-garde », aurait asséné le guitariste après réécoute d'une pièce faite de cris perçants, effets psychédéliques, orgue d'église et guitares saturées. Aujourd'hui, McCartney entend bien prendre sa revanche.

D'une durée de 14 minutes, le morceau fournirait l'occasion au musicien, qui en fut l'architecte principal, de prouver qu'il était aussi branché et dans le coup que ses camarades, sinon plus. Il y a quelques années, une somme biographique signée Barry Miles dépeignait déjà McCartney en expérimentateur sous-estimé, reléguant Lennon au rôle de suiveur.

Depuis la fin des Beatles en 1969, et encore plus depuis la mort de Lennon en 1980, Paul McCartney n'a eu de cesse de faire valoir qu'il ne se résumait pas à l'auteur de ces Silly Love Songs moquées par ses détracteurs. Il a maintes fois revendiqué être responsable du déluge sonore de Helter Skelter, pièce la plus bruitiste du groupe de Liverpool. Il y a quelque chose d'un peu triste à voir un tel génie de la mélodie pop, encore capable de fulgurances (le sublime Chaos and Creation in the Backyard), continuer à se poser en éternel rival d'un homme décédé il y a plus de trente ans. Malgré les honneurs, l'anoblissement, les millions de disques vendus, sir Paul McCartney continue d'en découdre avec son image de gendre idéal façonnée il y a plus de quarante ans, alors que Lennon est devenu un symbole de la contestation.

En 2002, McCa avait heurté la sensibilité de nombreux fans en plaçant son nom devant celui de son ami dans les crédits de chansons des Beatles, après des années de signature Lennon-McCartney. Dans les années 1980, George Harrison déclarait avec humour : « Les Beatles ne se reformeront pas tant que John sera mort. » Celui-ci ayant disparu à son tour en 2001, McCartney n'a jamais été aussi près de son fantasme absolu : incarner les Beatles à lui tout seul. Isolé dans sa tour d'ivoire, Ringo Starr, bien vivant lui aussi, doit bien ricaner.
Source : http://www.lefigaro.fr/musique/2008/11/18/03006-20081118ARTFIG00335-la-revanche-de-mccartney-.php

Paul McCartney a révélé à la BBC qu'il possède l'enregistrement original d'un morceau inédit des Beatles, que beaucoup de fans du groupe considéraient comme une sorte de mythe musical n'ayant jamais existé, et qu'il souhaite le rendre public. Ce morceau, intitulé "Carnival of Light", est une composition expérimentale "d'un style très libre" enregistré par le groupe il y a 41 ans dans leur célèbre studio d'Abbey Road, a-t-il annoncé dans un entretien qui doit être diffusé jeudi 20 novembre. D'une durée de 14 minutes, il avait été composé pour un festival de musique électronique où il n'a été joué qu'une seule et unique fois.

"Je crois qu'il faut écouter ça, parce que cela démontre que nous travaillions sur des trucs qui étaient vraiment d'avant-garde", assure l'ancien bassiste et chanteur du groupe. "Un tempo sur la batterie, puis une improvisation au piano, quelques notes, et cela continue comme ça. On a ajouté un peu d'écho par dessus. C'était très libre", confie-t-il. "Je leur ai dit 'vous n'avez qu'à improviser autour de ce truc, quelques coups (de batterie), crier, jouer, ça n'a pas besoin d'avoir un sens, a-t-il expliqué. Frapper sur un tambour, mettre un peu d'écho... J'aime ça parce que c'est les Beatles en toute liberté, faisant du hors-piste".

Les Beatles avaient à l'époque renoncé à diffuser ce "Carnaval de Lumière", qu'ils avaient jugé trop avant-gardiste et décalé par rapport à leurs habituelles mélodies. "L'heure est venue qu'il passe à la postérité", a déclaré le chanteur. Mais les millions de fans des Beatles devront encore patienter : Paul McCartney doit encore obtenir le feu vert du dernier Beatles survivant, Ringo Starr, ainsi que des ayants droit de John Lennon et George Harrison.
Source : http://www.lemonde.fr/culture/article/2008/11/17/paul-mccartney-veut-publier-un-morceau-inedit-des-beatles_1119815_3246.html

Un article sur l'inédit en question (anglais) : http://abbeyrd.best.vwh.net/carnival.htm

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnival Of Light

Message par Purple Jim le 19.11.08 1:37

"…vraiment d'avant-garde"
Ca veut dire The Beatles en train de faire n'importe quoi.
avatar
Purple Jim

Messages : 4443
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum