Tribute to the doors : Light my fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tribute to the doors : Light my fire

Message par Wu wei le 29.06.14 10:25



01. L.A. Woman – Jimi Jamison (SURVIVOR), Ted Turner (WISHBONE ASH) & Patrick Moraz (MOODY BLUES)
02. Love Me Two Times – Lou Gramm (FOREIGNER), Thijs van Leer (FOCUS) & Larry Coryell
03. Roadhouse Blues – Leslie West (MOUNTAIN), Brian Auger & Rod Piazza
04. Love Her Madly – Mark Stein (VANILLA FUDGE) & Mick Box (URIAH HEEP)
05. Riders On The Storm – Joe Lynn Turner (RAINBOW), Tony Kaye (Yes) & Steve Cropper (BOOKER T. & THE M.G.’S)
06. The Crystal Ship – Edgar Winter & Chris Spedding
07. Intro (People Are Strange) – Keith Emerson, Jeff “Skunk” Baxter & Joel Druckman (JOHN FAHEY)
08. People Are Strange – David Johansen (NEW YORK DOLLS) & Billy Sherwood (YES)
09. Touch Me – Robert Gordon, Jordan Rudess (DREAM THEATER), Steve Morse & Nik Turner (HAWKWIND)
10. The Soft Parade – Graham Bonnet (RAINBOW), Christopher North (AMBROSIA) & Steve Hillage (GONG)
11. Hello, I Love You – Ken Hensley (URIAH HEEP) & Roye Albrighton (NEKTAR)
12. Spanish Caravan – Eric Martin (MR. BIG) & Elliot Easton (THE CARS)
13. Alabama Song (Whiskey Bar) – Todd Rundgren & Geoff Downes (YES, ASIA) & Zoot Horn Rollo (CAPTAIN BEEFHEART)
14. Break On Through (To The Other Side) – Mark Farner (GRAND FUNK RAILROAD) & Chick Churchill (TEN YEARS AFTER)
15. Light My Fire – Ian Gillan (DEEP PURPLE), Rick Wakeman (YES) & Steve Howe (YES)
16. The End – Pat Travers & Jimmy Greenspoon (THREE DOG NIGHT)


Karpof m'a demandé un avis Smile


Si tu n'es pas dans le bon siège, si tu ne décides pas d'abandonner sur la palier ton esprit critique : ne met pas ce disque sur la platine.
 
Car cet album de prise, une fois n'est pas coutume, sonne, presque, sans compromis, sans vouloir jouer au gentil.Oui tu auras ton lot de chansons trop produites, qui font mal à ton estomac, à tes neurones, à tes tripes, tu diras "mais bordel, qu'est ce que c'est que cette merde".
La balle en pleine testicule qu'est la mauvaise reprise, ça fait mal, ça arrache un bout de ton enfance et un bout de ce qui fait de toi un homme, t'as mal mais tu restes digne, parce que le reste vaut cette adversité.
 
On le sait, tu le sais, depuis déjà quelques éternités : on ne reprend pas les doors. Alors, profite mon gars, débranche tes nerfs optiques, profite des titres que tu n'aimes pas pour inspirer un grand coup ça t'aidera à admettre la limaille que ce disque va injecter dans tes poumons. Une fois le tri, nécessaire, salvateur, effectué, ce disque éjacule des larmes de totem dans tes pensées assagies. T'es là, blasé, amorphe, à te contenter de la moindre nouveauté pour obtenir ta demi-molle quotidienne, tu guettes la nouveauté rock espérant encore y découvrir les volutes affriolantes de tes premiers pogos. Eudeline en errance, tu crois encore à la flamme sacrée, à un peuple que l'on pourrait sauver à la seule vue d'un power trio, faut te réveiller mon gars : le rock est mort, avant même l'arrivée d'Oasis (tu parles d'un nom à la con, y'a quoi Placebo pour faire pire que ça, le cynisme comme marque de fabrique). Tu t'es réfugié où toutes ces années, dans quel taudis miteux à siroter des laits fraises ?
Tu pensais vraiment que la flaque de kirsh que tu planquais sous ta veste, allée suffire à te faire halluciner de nouveau, que tes idoles aller ensemencer les esprits de leur danse sacrificiels, de leur déhanchés sulfureux ?
 
Parce qu'à par le King himself qui d'autre que le roi lézard pouvait se faire débarquer de la télévision du monde libre pour avoir oser lui parler en face. L'hystérie des beatlemaniaque ce n'est rien qu'Hello Kitty avant l'heure, qu'un pipi au lit. Lorsque Jim empoignait le micro comme un spectre de marbre et de feu, là on pouvait parler sexualité, là on pouvait parler de petite culotte en flamme, là la mort entrée en scène, là le rock'n roll était autre chose qu'une musique fm, "love me two times babe"... si t'es encore vivante ma belle, si les cercles démoniaques de tes propres délires ne t’ont pas consumés avant l'aube blafarde qui te tient lieu de quotidien.
Qui d'autre que ce groupe, que LE groupe a pu de la sorte faire du rock un blasphème à tout ce que la société bouffonne de ce XXième siècle mort-né tenait de plus précieux ?
 
Un rythme diabolique, de stridence à te faire dévorer tes propres enfants de rage, une révolte de hargneuse, haineuse, diabolique...un blues d'outre tombe, démentiel.
 
Tu te souviens de ça dis-moi, de tes sabbats nocturnes, de tes errances,  de ton dédain pour la fange MTV... ?
 
C'est de ces souvenirs là, de ce qui te colle au corps comme un pantalon de cuir trop serré passé dans le bain chaud et acide de tes amours perdues, dont il est question dans cet album de reprise.
 
Tous ces noms, même, les plus improbables, ceux sont donnés rendez-vous pour célébrer une messe impie à la gloire des dieux du rock. Ca va parler de cavalier de l'apocalypse, du regard torve des normaux dans la rue, de la porte arrière des filles... et accessoirement de baiser ta mère. Tout un programme de divertissement en somme.
 
Tu seras et c'est ça qui est bon, sacrifié sur l'autel de leurs mélodies câlines et chaudes, sur leurs harmonies radicales, sur leur rage désolée. Rien de funéraire ou de sordide, juste une lueur solaire de plus, un reflet saillant qui te brulera la rétine jusqu'à la prochaine éclipse.
Bien sur, mais c'est de ta faute aussi tu as glissé le disque sur ta platine tu as voulu y croire, c'est un périple atroce et douloureux, une tristesse que de ne jamais entendre la vérité, que d'avoir à se contenter de copies.
 
Pourtant le résultat ce révèle dense, profond, farouchement déjanté (suffisamment en tous les cas) pour te permettre d'y croire un peu. Les riffs et la cadence sont ta dose, ta piqûre de rappel, pour quand tu consommes trop de cette vie de merde, cette vie d'écran plat, de fascination morbide pour le matérialisme et le conformisme. Alors t'es mal, t'es morose et morbide, tu t'en veux d'être si pantouflard, d'être devenu le Manoeuvre de ta propre condition musicale d'amateur de rock, t'as mal d'être si loqueteux. Mais le socle sonore des reprises, la basse, les imperfections, la frustration de ne pas voir les vrais doors sortir des enceintes pour t'agripper l'âme de leur doigts velus. Tout ça te fais sourire, sardoniquement tu prends le pas sur ta mauvaise conscience et tu profites de cette bande de musiciens qui se prennent pour des gamins à rejouer les titres de leurs idoles.
 
Ça roule, ça gronde, ça retourne la boue de ton triste passif de mou zélateur citoyen pour refaire de toi, ce souple et classieux dandy baroque. Fini les discours pompeux et pénibles sur ce qu'est le rock : de nouveau tu la vie cette damnée musique, ce tempo claudiquant, cet outrage au bon goût, ce chillum de chenille psychédélique.
 
Cet album de reprise sonne nul à tes oreilles à bien des égards, les premières tentatives sur "riders on the storm" t'assourdissent pour les décades à venir, mais, au final, il développe l'énergie nécessaire à te faire bander, à te faire te souvenir de ce que tu es au fond. Un coup de poing au ralenti... tu fais plus que le voir venir, tu le pressens dans toutes les fibres de ton corps, et plutôt que de l'agonir de tes certitudes, tu en bénis la douleur à venir, cette douleur amer de paradis perdu, cette douleur salvatrice.

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"

Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par Blueleader le 29.06.14 18:18

cheers 
Très belle chronique, peut-être même largement supérieure à l'album en question dont je repoussais l'écoute depuis plusieurs jours...

Blueleader

Messages : 7793
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 53
Localisation : entre mulhouse et belfort

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par Norbert le 29.06.14 18:35

Il m'a suffit d'avoir vu ça pour craindre le pire:

15. Light My Fire – Ian Gillan (DEEP PURPLE), Rick Wakeman (YES) & Steve Howe (YES)

A priori je suis en deça de la vérité...

Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 52
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par parisino le 29.06.14 19:25

Une petite question à mon Wuwu, tu as aimé ? (désolé je comprend vite mais il faut que l'on m'explique longtemps…  Embarassed ).

Et bien j'ai une reprise de "Light My Fire" de (ne criez pas au scandale, ne me bannisez pas, soyez tolérant… je vous aime avec vos qualités et vos défaut…) Laurent Voulzy, elle a des défauts, ça déchire pas mais j'adore la guitare, d'ailleurs quand elle n'est plus là ce n'est plus pareil, je trouve cela très honnête.

ICI

 Embarassed  Embarassed

parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par Blueleader le 29.06.14 19:36

parisino a écrit:Une petite question à mon Wuwu, tu as aimé ? (désolé je comprend vite mais il faut que l'on m'explique longtemps…  Embarassed ).

Il a commencé par une demie-molle et il a bandé en fin d'article; c'est plutôt bon signe je trouve.

Blueleader

Messages : 7793
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 53
Localisation : entre mulhouse et belfort

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par Wu wei le 29.06.14 19:42

Blueleader a écrit:
parisino a écrit:Une petite question à mon Wuwu, tu as aimé ? (désolé je comprend vite mais il faut que l'on m'explique longtemps…  Embarassed ).

Il a commencé par une demie-molle et il a bandé en fin d'article; c'est plutôt bon signe je trouve.
exactement Smile

comme beaucoup je craignais de la merde, voire un truc pourri de l'ordre de "la bande à renaud"
et il y a des trucs pas top, voir à zapper...
mais même ma douce à trouver des trucs intéressants et que c'était musical et pas foutage de gueule tout le long Smile
y'a des efforts et pas que de la production pour faire des sous.

donc, après sélection drastique, ça peut être bandant... au milieu d'une compilation de titres rares du vrai groupe par exemple ^^

merci du compliment bloulou  Embarassed  Very Happy

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"

Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par Karpof le 29.06.14 20:02

Moi je l'ai trouvé très bien cet album et sans trop de déchets .. c'est une toujours gageure de faire des reprises des DOORS et dans l'ensemble je n'ai pas ressenti une production qui fait dans la surenchère .. c'est honnête, varié, avec quelques originalités qui valent réellement le détour et on sent également le plaisir qu'ont pris les artistes à se lancer dans cette aventure.

Dans l'ensemble j'ai même eu l'agréable surprise de constater, ressentir (rayer la mention inutile) que l'esprit psychédélique des DOORS était respecté et présent sur l'ensemble des titres.

en outre il y a beaucoup d'artistes que j'aime - bien envie de me le réécouter une deuxième fois plus attentivement.  I love you 

thks pour la reviou WU!

Karpof

Messages : 4324
Date d'inscription : 16/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par parisino le 29.06.14 20:23

Blueleader a écrit:
parisino a écrit:Une petite question à mon Wuwu, tu as aimé ? (désolé je comprend vite mais il faut que l'on m'explique longtemps…  Embarassed ).

Il a commencé par une demie-molle et il a bandé en fin d'article; c'est plutôt bon signe je trouve.

 lol! C'est ce que j'avais compris mais là c'est bon !

parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par Blueleader le 29.06.14 20:34

Après une première écoute, je suis un peu plus mesuré. J'ose espérer que les Doors ne se seraient jamais abaissés à nous balancer 
un blues-rock FM comme certains titres de cette compile (hommage ?).

Mention spéciale aux Gipsy Kings sous stéroïdes qui massacrent joyeusement "Spanish Caravan" comme dans un générique de fin d'émission de Patrick Sébastien, et maudit soit l'organiste (Charly Oleg au banquet des anciens du télé-achat ?) qui assassine "Light my Fire" et 
ce faisant renvoie une seconde fois Morrison au Père-Lachaise.

Ils rejoignent Phil Collins et le créateur de la BX Citroën sur ma liste noire des sinistres personnages à pendre haut et court pour une humanité meilleure.

Même pas une demie-molle pour le coup.....

Blueleader

Messages : 7793
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 53
Localisation : entre mulhouse et belfort

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par Wu wei le 29.06.14 21:02

d'où drastique Smile

la woman, roadhouse, people are strange et deux trois autres s'en sortent pas si mal avec effectivement comme le souligne karpof un aspect psyché sympa.

maintenant, je bande surtout en pensant aux doors, parce que c'est - pour moi devant beatles, led zep et tous les autres- le plus grand groupe de rock du monde..; et qu'on en parle peu (outre les films, docu et autres qui ressassent toujours la même chose, la même symbolique pourrie à la "blueberry" [le ... hum...film]) du coup j'ai tendance à m'emporter un brin.

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"

Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par Ayler le 30.06.14 0:20

Blueleader a écrit:
parisino a écrit:Une petite question à mon Wuwu, tu as aimé ? (désolé je comprend vite mais il faut que l'on m'explique longtemps…  Embarassed ).

Il a commencé par une demie-molle et il a bandé en fin d'article; c'est plutôt bon signe je trouve.
 Laughing  Laughing  Laughing

_________________
Ayler's Music

Ayler
Admin

Messages : 5222
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par vincent le 30.06.14 9:42

Blueleader a écrit:
Après une première écoute, je suis un peu plus mesuré. J'ose espérer que les Doors ne se seraient jamais abaissés à nous balancer 
un blues-rock FM comme certains titres de cette compile (hommage ?).

Mention spéciale aux Gipsy Kings sous stéroïdes qui massacrent joyeusement "Spanish Caravan" comme dans un générique de fin d'émission de Patrick Sébastien, et maudit soit l'organiste (Charly Oleg au banquet des anciens du télé-achat ?) qui assassine "Light my Fire" et 
ce faisant renvoie une seconde fois Morrison au Père-Lachaise.

Ils rejoignent Phil Collins et le créateur de la BX Citroën sur ma liste noire des sinistres personnages à pendre haut et court pour une humanité meilleure.

Même pas une demie-molle pour le coup.....

Pour le coup j'ai vomi... Very Happy  Very Happy  Very Happy

vincent

Messages : 5356
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribute to the doors : Light my fire

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum