Impressions (1963)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Impressions (1963)

Message par Ayler le 10.09.08 11:32

Impressions (1963)



Face 1

1. India
2. Up 'Gainst The Wall

Face 2

1. Impressions
2. After The Rain

Personnel :
John Coltrane - saxophone soprano (sur "India"), saxophone ténor (sur "" et "")
Eric Dolphy - clarinette basse (sur "India"), saxophone alto (sur "Impressions")
McCoy Tyner - piano (sauf "Up 'Gainst The Wall")
Jimmy Garrison - contrebasse
Reggie Workman - contrebasse (sur "India")
Elvin Jones - batterie (sauf sur "After The Rain")
Roy Haynes - batterie (sur "After The Rain")

"India" et "Impressions" ont été enregistrés en concert le 3 novembre 1961, au Village Vanguard alors que "Up 'Gainst The Wall" et "After The Rain" ont été enregistrés respectivement le 18 septembre 1962 et le 29 avril 1963 au studio de Rudy Van Gelder.


Contrairement à son habitude, c'est en regardant derrière lui que John Coltrane a compilé les titres qui constituent "Impressions". Les deux plages phares du disque datent en effet de la série de concerts enregistrés en vue de produire le "Live At The Village Vanguard". Comme il l'expliquera par la suite à Frank Kofsky, Coltrane avait alors quelque peu perdu confiance en ses capacités d'instrumentiste, et avait préféré enregistrer des albums accessibles, dans un style que l'on pourrait qualifié d'orthodoxe : "Duke Ellington & John Coltrane", et plus encore "Ballads" et "John Coltrane And Johnny Hartman".

Pour le coup, "Impressions" est d'une tout autre nature : Coltrane pousse ici le jazz modal dans ses derniers retranchements. L'album constitue, dans une large mesure, une sorte de "Live At The Village Vanguard - Volume 2-, d'un niveau au moins aussi intéressant. En effet, avec le recul, Coltrane a sélectionné deux de ses meilleures improvisations.

En tant qu'album, "Impressions" fonctionne à merveille - la diversité d'origine des différentes plages n'est en rien choquante - d'autant que Jimmy Garrison joue sur les deux titres du Village Vanguard, alors qu'il n'était pas encore membre du groupe.

Un aspect important est à souligner : c'est l'implication de Coltrane dans cet album. Non seulement il joue beaucoup, mais ce sentiment est renforcé par la quasi absence de McCoy Tyner, qui ne joue pas sur "Up 'Gainst The Wall" et se limite à quelques mesures sur les deux titres Live. Quant à Eric Dolphy, on ne l'entend véritablement que sur "India" - il se contente de rejoindre Coltrane dans les dernières secondes de l'exposé du thème de l'autre titre.


"India" immortalise la rencontre de deux solistes au sommet de leur art - Coltrane et Dolphy. Car si les deux solos de soprano de Coltrane sont exceptionnels, l'intervention de Dolphy à la clarinette basse soutient sans nul doute la comparaison - montrant une fois encore à quel point les enregistrements du Village Vanguard sont importants. L'exotisme du titre est mis en valeur par la batterie d'Elvin Jones, qui se sert des deux contrebasses pour ponctuer le discours des solistes comme un joueur de tablas pourrait le faire.

"Up 'Gainst The Wall" est sans doute la plage la moins forte du disque : c'est un blues sans piano finalement assez classique. Efficace mais sans surprise.

"Impressions" est une relecture magistrale du "So What" de Miles Davis : Coltrane garde la structure modale en 32 mesures du standard de Miles, mais il explore le mode dorien à un tempo autrement plus soutenu, livrant un solo titanesque. De même que le titre de Miles, "Impressions" est devenu un classique.
A titre personnel, je garde un souvenir ému de la version incendiaire livrée par le McCoy Tyner Trio featuring Michael Brecker dans le cadre du festival Jazz à Vannes de 1996...

Quant à "After The Rain", c'est une ballade méditative, presque onirique, montrant les qualités de compositeur de Coltrane, qui n'est pas moins touchant lorsqu'il revient à une musique beaucoup plus simple. On notera que c'est le premier titre de John que Pharoah Sanders reprendra sur disque (sur "Journey To The One"). Au fil des ans, la composition deviendra un véritable standard, repris par McLaughlin sur l'album dédié à John qu'il enregistrera en 1995 avec Elvin Jones, absent de la version originale, ou encore par Kenny Garrett sur "Pursuance: The Music Of John Coltrane".

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5233
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum