John Coltrane & Johnny Hartman (1963)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

John Coltrane & Johnny Hartman (1963)

Message par Ayler le 15.04.08 21:32

John Coltrane & Johnny Hartman (1963)



Face 1

1. They Say It's Wonderful - 5:20
2. Dedicated to You - 5:32
3. My One And Only Love - 4:57

Face 2

1. Lush Life - 5:30
2. You Are Too Beautiful - 5:36
3. Autumn Serenade - 4:19


Personnel :
Johnny Hartman — chant
John Coltrane — saxophone ténor
McCoy Tyner — piano
Jimmy Garrison — contrebasse
Elvin Jones — batterie

Enregistré le 7 mars 1963 au studio de Rudy Van Gelder.


"John Coltrane & Johnny Hartman" se situe dans le prolongement des deux précédents opus de Coltrane, "Duke Ellington & John Coltrane" (où Coltrane revient à plus sobriété) et plus encore de "Ballads", dont cet album constitue le prolongement naturel. La présence de Johnny Hartman donne au disque toute sa singularité : c'est le seul disque entièrement chanté de John Coltrane. Contrairement à "Kulu Sé Mama", enregistré deux ans plus tard, "John Coltrane & Johnny Hartman" présente un jazz mainstream - pouvant laisser supposer à l'auditeur que Coltrane s'était définitivement rangé.

Le contexte de l’enregistrement de ces trois albums a déjà été évoqué dans la chronique de "Ballads". On rappellera toutefois qu'à propos de ces disques, Coltrane avait précisé à Frank Kofsky que "ça faisait longtemps que je pensais à Johnny Hartman. Il y avait quelque chose qui me plaisait, je ne sais pas quoi. J'aimais son son, c'était quelque chose que je voulais entendre. Je suis allé le voir et on a fait cet album."

Coltrane et Hartman se connaissaient depuis la fin des années 40. Ils s'étaient rencontrés dans l'orchestre de Dizzy Gillespie. Mais si Coltrane a connu par la suite une carrière fulgurante, Hartman était alors tombé dans l'oubli le plus total, dont Coltrane va le sortir avec cet enregistrement.

Dans un entretien publié le 21 mai 1982 par le New York Times, Johnny Hartman revenait sur la genèse de l'album. Il était en tournée au Japon lorsqu'il reçut un coup de fil de Bob Thiele, le producteur de Coltrane, qui lui annonça que ce dernier voulait enregistrer avec lui. "J'étais un fan de Coltrane, et bien que je ne l'avais jamais rencontré, ça faisait des années que je l'écoutais. J'ai dit à Bob Thiele que je ne pensais pas que ça collerait trop bien ensemble. Mais Bob m'a dit de me rendre au Birdland quand je reviendrais aux Etats-Unis et d'aller l'écouter. Alors, après le concert, une fois le club fermé, j'ai dû essayer deux titres avec lui. C'était juste moi, Coltrane et son pianiste, Cedar Walton." Le pianiste de Coltrane était alors McCoy Tyner. Peut-être est-ce une confusion de Johnny Hartman ?
"Une semaine plus tard, nous sommes allé au studio de Rudy Van Gelder à Hackensack pour enregistrer l'album. On avait listé 10 chansons à faire. Mais alors qu'on conduisait, en écoutant l'autoradio, on a entendu Nat Cole chanter "Lush Life". J'ai dit "C'est une chanson fantastique", et j'ai commencé à chanter dans la voiture, même si je ne connaissais pas toutes les paroles."

A propos de "Lush Life", Hartman précise : "Nous l'avons faite en une prise. On a enregistré tous les titres en une prise à l'exception de "You Are So Beautiful". On a dû en faire deux de celle-là car Elvin Jones a perdu une baguette sur la première prise."

Si le disque a été enregistré rapidement, il faut toutefois préciser que Coltrane a enregistré quelques overdubs par la suite sur "My One And Only Love", "Lush Life" et "You Are Too Beautiful". "Afro Blue" a été enregistré par les cinq hommes le 7 mars 1963... mais il n'en subsiste aucune trace.

Musicalement, l'album reprend les choses là où Coltrane les avait laissé sur "Ballads", et il est rapidement devenu un classique parmi les amateurs de ce type de jazz, notamment grâce aux versions de "They Say It's Wonderful", "Lush Life" et "My One And Only Love". Cette dernière, que Pharoah Sanders reprendra dans une magnifique version instrumentale par la suite est sans doute ma préférée du recueil.
Néanmoins, l'album me touche moins que "Ballads", en raison du chant de Johnny Hartman, tout en retenue, remarquable techniquement, mais dont le charme suranné n'opère pas toujours sur ma personne.
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5232
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum