Chucho Valdés - Chucho’s Steps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chucho Valdés - Chucho’s Steps

Message par Norbert le 05.09.10 21:46

Article repris des Inrocks:

Le pianiste cubain dans un double hommage à Coltrane, et à sa propre carrière : ravissant.
Le titre d’ouverture, Las Dos Caras, soit "les deux visages", dit tout de l’inspiration, jazz et latine, qui sous-tend l’album. Fondateur de l’emblématique Irakere dans les années 70, fils et père de pianiste, Chucho Valdés est aujourd’hui considéré comme l’un des plus importants musiciens d’afro-jazz. Un personnage, sorte de géant aux mains immenses, capables de brutaliser le clavier comme de lui dispenser les plus suaves caresses.

Après avoir récemment partagé les routes musicales de Charles Aznavour ou de la torride Buika, le Cubain synthétise ici ses travaux antérieurs, de la grande formation originelle au quartet de jazz, et rend hommage à quelques-uns de ses pairs. Il a rassemblé une brigade de jeunes artistes cubains (dont l’exceptionnel Reynald Melián Alvarez à la trompette) dans un studio de La Havane, et intitulé son nouvel album Chucho’s Steps, en clin d’œil à un enregistrement historique de John Coltrane (Giant Steps).

Dès la première écoute, et bien qu’il s’agisse d’un jazz très écrit, c’est un sentiment de spontanéité débridée qui s’impose (grâce à une session dont on a essentiellement retenu les premières prises). Zawinul’s Mambo constitue un brillant hommage au bassiste de Weather Report (l’ami qui conseilla Valdés dans ses premiers pas sur la scène internationale).

Le dixieland est à l’honneur dans New Orleans, salut affectueux à la famille Marsalis, et Yansa, dédié à la divinité du Niger Oyá, s’agrémente de chants yorubas. Quant à Begin To Be Good (en écho évident au standard Begin The Beguine), il bat le rappel de quelques ombres du passé, tels George Gerswhin ou Cole Porter. Le tout distillé avec pudeur et légèreté, comme on baise la main d’une femme. L’un des albums de l’année.
avatar
Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 52
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chucho Valdés - Chucho’s Steps

Message par kjp le 06.09.10 0:12

Freebird67 a écrit:


Après avoir récemment partagé les routes musicales de Charles Aznavour ou de la torride Buika,

J'ai le disque de leur duo que j'ai adoré. I love you
avatar
kjp

Messages : 1336
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chucho Valdés - Chucho’s Steps

Message par leptilou le 07.09.10 11:26

Un musicien impressionnant à voir en Live ! Avec une belle palette de jeu.
Quelques images et un court cpte rendu d'un concert de l'été 2007 au Paris Jazz festival :
http://tinyurl.com/35abm6l
avatar
leptilou

Messages : 1277
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 63
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/category/concerts/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chucho Valdés - Chucho’s Steps

Message par Michel le 25.05.13 20:01



CHUCHO VALDES 06/05/2013 THEATRE DU CHATELET

Le théâtre du Châtelet est bondé pour entendre Chucho Valdès dont le nouveau CD Border Free sort simultanément.
Chucho est un géant par sa taille (1m94) et son talent, même si le premier tiers du concert est un peu en demi-teinte avec les longs solos de basse et de batterie qui certes mettent en valeur les instrumentistes mais n’apportent rien de plus à la musique.
De même, je me suis un peu ennuyé pendant les morceaux chantés par Concha Buika,n’étant pas un grand fan de ce genre de voix.
Beaucoup de thèmes du nouveau CD sont joués avec des hommages à son père (Bebo) qui est décédé en mars, à sa mère avec Pilar dont le thème est une fugue de Bach mâtinée d’accords de Miles Davis et encore sa grand-mère avec Caridad Amaro.
La musique est parfois déconcertante, le piano est prépondérant et les accords plaqués par Chucho donnent le tempo sur lequel se greffent les percussions et les cuivres.
Un autre grand moment avec l’arrivée de Ray Hargrove, pour un morceau en duo avec Chucho, le trompettiste a ce son délicat, et doux et ses notes se posent délicatement dans l’espace sonore avant de s’envoler et se marier avec les accords du piano.
Les percussions sont très présentes, mais l’ensemble ne sonne pas « cubain », les influences diverses des sons de l’île sont digérés et intégrés dans un ensemble où Rodney Barreto alterne la puissance d’une rythmique rock, la caresse d’un batteur de jazz, et le délicat frottement des mailloches ou des balais.
On assiste à une montée en puissance dans le dernier tiers du show, avec les cuivres renforcés par Ray qui groovent superbement, des percussions à l’unisson, le tout charpenté par une contrebasse souple et puissante, et tout là-haut le piano. Chucho sait tout jouer, des tease de la lettre à Elise succèdent à une cascade de notes légères et jazzy.
Un petit regret ne pas avoir écouté le nouveau CD (qui est sorti le jour du concert) avant le show, car certains morceaux sont à première écoute assez déroutant.

Piano : Chucho Valdés
Contrebasse et basse : Gastón Joya :
Congas : Yaroldy Abreu
Batas et chœurs : Dreiser Durruthye
Batterie : Rodney Barreto
Trompette : Reinaldo Melián et Ray Hargrove
Saxophone : Irving Acao et Aziz Sahmaoui
Chant: Concha Buika
avatar
Michel

Messages : 628
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://rock-music.weshforum.com,http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chucho Valdés - Chucho’s Steps

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum