Oh Yeah (1962)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Oh Yeah (1962)

Message par Norbert le 10.07.10 23:25



Mingus "Oh Yeah!"


6.11.61.Atlantic Studios.N.Y
Charles Mingus : piano & vocals
Roland Kirk : flute, siren, tenor sax, manzello & strich
Jimmy Knepper : trombone
Doug Watkins : bass
Dannie Richmond : drums

Enregistré à la fin de l'année 61, Oh Yeah! illustre de manière significative la volonté de Mingus de remettre en question les clivages du jazz de l'époque. Lors de cette séance, Mingus est pour la 1ère fois au piano, instrument qu'il maîtrise parfaitement, laissant sa basse à impeccable Doug Watkins. Il chante aussi, éructe et encourage ses partenaires au sein desquels Roland Kirk utilise ses anches comme autant de tonitruantes banderilles.
Blues, humour et émotion : du grand Mingus!
Toutes les citations sont de Mingus lui-même.

Hog Callin' Blues : "Dans ma musique, j'essaie de jouer la vérité de ce que je suis. La raison pour laquelle c'est difficile, c'est que je change tout le temps." Un long blues durant lequel Roland Kirk semble réellement incarner l'esprit du blues !

Devil Woman : Mingus chanteur de blues ! On notera au passage l'influence de T.Bone Walker et d'une façon plus générale, la qualité de l'accompagnement au piano de Mingus durant les solos de Kirk et Booker Ervin. Mingus s'amusant même a fredonner "Just a Gigolo".

Wham Bam Thank You Ma'am : D'après Mingus une expression de Max Roach quand celui-ci ne trouvait pas de mots pour exprimer ses sentiments. Dans sa composition, ce titre nous rappelle l'écriture de Monk et d'Ellington, deux des maîtres de Mingus, mais reste malgré tout du pur Mingus...

Ecclusiastics : "Pour nous, le blues signifie quelque chose qui remonte à notre enfance....il y a des gestes indissociables du blues..." Toute l'œuvre de Mingus est parsemée de titre ramenant directement à l'enfance du compositeur, aux sermons dans les églises et aux chants gospels : "Toute la musique que j'ai pu entendre durant mon enfance était de la musique religieuse. Ma famille allait à l'église méthodiste... Le blues était à l'église..." Et dans ce morceau aussi ! Mingus apporte sa réponse à la lutte des Noirs pour leur émancipation à travers ses dialogues et ses réponses à Roland Kirk !

Oh Lord Don't Let Them Drop That Atomic Bomb On Me : Suite des titres énigmatiques et à rallonge!Toujours à partir d'une texture tres gospel et blues,une incantation de Mingus à Dieu de ne pas les laisser lui faire tomber une bombe atomique sur la tete!En pleine guerre froide et quelques mois  avant la crise des missiles cubains,il fallait oser!Mingus ose!Comme nombre de compositions mingusiennes vouées à la protestation,ce titre prend explicitement la tournure du cantique Noir. On peut entendre Roland Kirk au manzello sur ce morceau.

Eat That Chicken : un hommage sincère à Fats Waller et à son appétit légendaire dans lequel Roland Kirk parvient à sonner comme Gene Cedric son devancier au sein des "Rhythm" de Fats ! Festif et léger !

Passions Of A Man : achève le disque sur une espèce de collage, où se confirme la volonté d'imbriquer les formes et de mélanger les genres pour en faire jaillir une signification cachée, sonnant presque comme de la musique concrète.

"Du moment qu'ils démarrent là où je démarre, et qu'ils s'arrêtent là où je m'arrête, les musiciens peuvent changer la composition à leur guise. Ils s'ajoutent eux-mêmes, ils ajoutent ce qu'ils ressentent, pendant qu'on joue."
Ne serait-ce pas là une des plus belles définitions de ce qu'est le jazz ?


Dernière édition par Norbert le 01.11.13 20:47, édité 1 fois
avatar
Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 53
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh Yeah (1962)

Message par Bloomers le 11.07.10 12:06

grand bonhomme, j'aime beaucoup "mingus ah um" et son délire mexicain "Tijuana Moods"
comme Monk, son univers est parfois difficile d'accès...ses compos sont d'une complexité incroyable mais il retourne toujours tranquillement sur ses pâtes comme si tout cela coulait de source !

son autobiographie "moins qu'un chien" est indispensable
avatar
Bloomers

Messages : 2748
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh Yeah (1962)

Message par Norbert le 02.08.10 22:33

avatar
Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 53
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh Yeah (1962)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum