The American Music Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Pokémon EB06 : chez quels marchands trouver des ...
Voir le deal

Sleepy John Estes : On 80 Highway (2008)

Aller en bas

Sleepy John Estes : On 80 Highway (2008) Empty Sleepy John Estes : On 80 Highway (2008)

Message par Jungleland 17.07.09 11:08

J'avais envie de partager aussi avec vous cette chronique de cet artiste que j'apprécie particulièrement, chronique faite sur mon forum.


Sleepy John Estes : On 80 Highway (2008) - Delmark

Sleepy John Estes : On 80 Highway (2008) 61Exfkp1CTL._SL500_AA240_


1. Love Grows In Your Heart
2. Potato Diggin' Man
3. Talk
4. I'll Be Glad When You're Dead
5. Holy Spirit
6. 80 Highway
7. When The Saints Go Marching In
8. Corrine Corrina
9. President Kennedy (Take 14)
10. IGA (Independent Grocers Alliance)
11. T Model Ford
12. Do Lord Remember Me
13. Vernita Blues
14. Mary Comes On Home
15. President Kennedy (Take 13)
16. Talk
17. Brownsville Blues



On pourra certainement préférer les premiers enregistrements de Sleepy John Estes, voire Brownsville Blues, mais il serait dommage de passer à côté de cette session d'une journée enregistrée à Chicago en 1974 pour le label Delmark.
Cette session, qui n'avait pas encore été commercialisé a servi de préparation à la tournée triomphale de Sleepy John Estes et Hammie Nixon au Japon. Seulement trois ans avant la mort de Estes. A l'époque Sleepy John Estes vivait aveugle et dans la pauvreté à Brownsville (Tennessee)

Sleepy John Estes chante et joue de la guitare tandis que Hammie Nixon chante (en lead vocal sur Potato Diggin' Man) joue de l'harmonica et du kazoo. Les titres, pour la plupart des traditionnels (hormis I'll glad when you're dead, Corrine Corrina, Mary come on home et Brownsville blues), sont entrecoupés de fragments d'interviews où Nixon et Estes parlent de leur vie?


Nous sommes en présence d'un country blues traditionnel qui dont les thèmes sont variés :
- le côté religieux, presque Gospel avec When the saint ou Holy spirit
- la politique : President Kennedy pleure la mort du président qui fut le plus apprécié de la communauté afro-américaine ("we lost the best president we ever had")
- la mort avec le très violent I'll be glad et Brownsville blues

La lecture de ces traditionnels qu'en font Estes et Nixon est remarquable, toute en nuances et variation. Ce n'est sans doute pas la guitare qui va attirer l'attention (quoique le jeu rythmique de Sleepy John Estes soit précis et puissant) mais l'intensité et l'émotion que dégage l'antagonisme des voix, entre celle claire aux intonations parfois aïgues de Estes et celle rauque de Nixon; lequel Nixon propose aussi un reflet complémentaire de la guitare de Estes avec la subtilité de son harmonica.


Ceci n'est pas un disque commercial, c'est un indispensable complément pour ceux qui ont déjà entamé avec succès leur connaissance du country blues traditionnel et qui veulent approfondir le parcours d'un de ses représentants que je préfère.

Jungleland

Messages : 539
Date d'inscription : 15/04/2008

http://aupaysdublues.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum