The American Music Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -33%
Samsung HW-T420 – Barre de son 2.1 – 150W ...
Voir le deal
109.99 €

Taj Mahall

Aller en bas

Taj Mahall Empty Taj Mahall

Message par Bloomers 16.04.08 11:20

Taj Mahall C497132q53g6kmTaj Mahall E2775434cv83mb
Taj Mahall C73973q9rfj6raTaj Mahall E27753w0nxs4na
Taj Mahall D84483ek41p4szTaj Mahall C20040ui8n13cj
Taj Mahall E07727b5tlt2aiTaj Mahall E27755ylzsd7ey

Taj Mahall Taj2ls

Décrire Taj Mahall en deux heures se révèle impossible tellement l’homme multiplia ses talents…
Chanteur, multi-instrumentiste, compositeur, avocat, ethnomusicologue…
Henry Saint Clair Frédéricks dit Taj Mahall naît à New York le 17 mai 1942.
Fils d’un arrangeur de Jazz renommé, Taj apprend tout seul le piano, la guitare, la basse, le vibraphone, le banjo et le tambourin.
Amateur de Chicago Blues, il chante et joue le blues, au début des années 60, dans les boites de la région de Boston avant d’émigrer à Santa Monica en Californie.
Il fonde son premier groupe Les Rising Sons au milieu des années 60 avec le guitariste Ry Cooder et le batteur Ed Cassidy.
Seul petit problème qu’il faut malheureusement rappeler, Taj Mahall est noir, ce qui dans le climat racial de l’époque au States lui ferme toutes les portes… l’expérience ne dépassera pas les clubs, Columbia, leur maison de disque, hésitant même à sortir leur unique album jusque 30 ans après son enregistrement…

01. Statesboro Blues 1965
02. By & By 1965

Les Risins Sons se séparent en 66, cependant Taj Mahall décroche quand même un contrat chez CBS (Columbia) .
Gravé en Aout 67, son premier album « Taj Mahall » sort finalement en Janvier 68.
Taj s’ entoure pour la circonstance de l’inégalable Ry Cooder et de l’ Indien (Cherokee) Jesse Ed Davis au guitares auquel il ajoute deux musiciens country le bassiste Gary Gillmore et le batteur Charles Blackwell .
Il chante de sa voix rauque, émouvante, des classiques de Sonny Boy Williamson (« Checkin’ Up My Baby »), Robert Johnson (« Dust My Broom ») et Sleepy John Estes (Leavin’ Trunk) et réarrange de vieux standard comme « Statesboro Blues », dont il donne une nouvelle version moderne et sophistiqué…

03. Statesboro Blues
04. Dust My Broom
05. The Celebrated Walking Blues

En décembre 68, on retrouve Taj Mahall, Jesse Ed Davis, Gary Gillmore et Charles Blackwell à Londres pour les enregistrements du fameux Rock & Roll Circus, un show télévisé organisé par les Rolling Stones qui ne sortira que 30 ans plus tard…3 morceaux sont gravés par Taj ce soir là dont une version encore inédite de

06. « Ain’t That A Lot Of Love »

En janvier 69, il est de nouveau invité au Fillmore West, la salle de concert mythique de San Francisco par le Bluesman Mike Bloomfield pour poser sa voix sur un blues d’Anthology

12. « One More Mile »

Pour « the Natch’l Blues », son second album sorti au printemps 69, Taj est assisté en plus de son groupe habituel par Al Kooper l’excellent pianiste/Organiste de Bob Dylan.
L'album contient 9 morceaux, 5 compositions originales et 4 reprises, les moments forts sont la reprise de « Corrina, Corrina », la version originale du très connu "She Caught The Katy", ainsi que d'autres morceaux plus Soul comme "You Don't Miss Your Water"), qui trouve sa place dans un album d'Otis Redding
"The Natch'l Blues" fournit également quelques moments de pur Blues, comme l’excellent "Going Up To The Country, Paint My Mailbox Blue" avec Al Kooper.

07. « Corrina, Corrina »
08. « Going Up The Country »
10. ”You Don’t Miss Your Water »
11. “Natural Man” > in progress, in motion

La carrière blues & rock de Taj Mahall atteint son apogée fin 1969 avec la sortie de son troisième disque pour columbia, « Giant Step » couplé avec « The Real Folk Blues At Home »
Un double album indispensable qui mélange à merveille tous les styles de blues : folk, country et rock…
Sur le premier 33 tours : Taj utilise toujours les services de Jesse ed Davis, Gary Gilmore et Charles Blackwell tandis que sur le second, il est seul au chant, à la guitare ou au banjo…

13. Good Morning Little Schoolgirl
14. Six Days On the Road
15. Bacon Fat
01. Candy Man (cd2)

En février 1971 Taj Mahall enchaine un autre double album « The Real Thing » enregistré en public au Fillmore East The New York avec section complète de tuba, une première dans le rock

02. Fishin’ Blues (Live)
03. John, Ain’t It Hard (Live)
04. You’re Gonna Need (Live)

Toujours en 71 Taj Mahall est à l’affiche des concerts de fermeture du fillmore West , il participe aux « LA Midnight » de BB King et « Taking My Time » de Bonnie Rait…

05. « We’re Gonna Rock Tonight » (live) with Elvin Bishop, Boz Scaggs & Friends

Après un pause bien mérité en Espagne, Taj Mahal offre en 1971 l’album « Happy Just To Be Like I Am », un disque fondateur de la world music qui marque une transition dans sa carrière, désormais son country blues prendra une tournure plus exotique.

06. West Indian Revelations

Taj Mahall n’abandonne pas le blues traditionnel pour autant puisque déjà l’année suivante, il sort « Recycling The Blues & Other Related Stuff » où il reprend seul à la guitare traditionnels quelques blues légendaire comme « Sweet Home Chicago » ou le fameux « Texas Women Blues »

07. M’Banjo
08. Sweet Home Chicago
09. Texas Woman Blues

l’album suivant « Good’N’Blues », Enregistré en 1973, propose un Taj Mahal toujours plus aventureux, il continu ses experimentations exotiques et traditionnel en les mélant au jazz...

10. « Built For Comfort »

Toujours en 1973, Taj Mahal est embauché pour la bande original du Film « Sounder »
Au fil de ses prochain album, ce musicien paisible et envoûtant passera du blues rural aux musiques Caribéennes (Reggae, Calypso) et africaines en visitant toutes les formules instrumentale possible...
l’album « Roots » de 1974 est déjà un bon concentré de ses recherches, un des premier disque à proposé du Reggae avec une reprise magnifique de Bob Marley

12. « Slave Driver »
13. « St Kitts Woman »
14. “When I Feel The Sea Beneath My Soul”
Bloomers
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Taj Mahall Empty Re: Taj Mahall

Message par Electric Thing 17.04.08 19:46

J'aime beaucoup Taj Mayal que j'ai découvert avec l'album Taj Mahal et ses décalcomanies d'insectes (du reste sur la photo de ta pochette je ne distingue pas les décalcomanies... clown )

A noter l'excellent In Progress & In Motion 1965-1998 : un ENORME coffret de 3 cd avec un paquet de surprises...

Taj Mahall Tajinprogresscovergy5
Electric Thing
Electric Thing

Messages : 2628
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 50
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum