Mahavishnu Orchestra : Between Nothingness & Eternity (1973)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mahavishnu Orchestra : Between Nothingness & Eternity (1973)

Message par Ayler le 27.06.08 12:43

Mahavishnu Orchestra : Between Nothingness & Eternity (1973)



Face 1

1. Trilogy (John McLaughlin)
The Sunlit Path
La Mère De La Mer
Tomorrow's Story Not The Same
2. Sister Andrea (Jan Hammer)

Face 2

1. Dream (John McLaughlin)

Personnel :
Mahavishnu John McLaughlin - Guitare
Jan Hammer - Piano et Moog
Jerry Goodman - Violon
Rick Laird - Basse
Billy Cobham - Batterie


"Between Nothingness & Eternity" est le troisième et dernier album du Mahavishnu Orchestra première formule. Et c'est effectivement le disque d'un groupe au bord de la rupture. "Between Nothingness & Eternity" est né de l'incapacité du groupe à mettre la touche finale à ce qui aurait dû devenir leur troisième album studio, finalement écarté au profit de cet album en concert - qui présente pourtant du matériel entièrement inédit. Les versions studio des compositions présentes sur "Between Nothingness & Eternity" seront publiées en 1999, sur "The Lost Trident Sessions", qui présente des extraits des sessions de ce troisième album avorté.

On notera que la qualité audio de "Between Nothingness & Eternity" laisse à désirer pour un Live enregistré en 1973 et, pour la petite anecdote, que McLaughlin cite le riff de "Sunshine Of Your Love" lors de l'interminable "Dream".

Après deux albums tels que "The Inner Mounting Flame" et "Birds Of Fire", il est difficile de ne pas être déçu par "Between Nothingness & Eternity". L'identité du groupe est certes toujours présente, mais on cherche vainement les éléments qui faisaient sa force, peut-être ruinés par les conflits personnels de musiciens à l'ego surdimensionné. En effet, on ne retrouve ici ni les solos incendiaires de "The Inner Mounting Flame", ni la qualité d'écriture de "Birds Of Fire". Les trois titres qui composent "Between Nothingness & Eternity" sont dans la norme d'un genre qui montre déjà ses limites : la virtuosité instrumentale prend le pas sur la musicalité, plombée par un bavardage inutile des différents solistes. Il y a certes quelques fulgurances qui suffisent sans doute à rendre cet album intéressant au regard des amateurs du groupe - mais les autres pourront sans problème passer leur chemin.

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5232
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mahavishnu Orchestra : Between Nothingness & Eternity (1973)

Message par Michel le 06.08.08 15:58

J'adore cet album, bourré de virtuosité, avec des compositions testées en live qui ne seront connues dans leur version studio que bien plus tard comme souligné.
Un de mes CD préférés du Mahavishnu, une musique qui explose aux frontières du jazz et du rock.
avatar
Michel

Messages : 628
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://rock-music.weshforum.com,http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum