Deep Purple - Fireball (1971)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deep Purple - Fireball (1971)

Message par Tiger le 20.07.12 12:45



Face A
1. "Fireball" - 3:25
2. "No No No" - 6:54
3. "Demon's Eye" - 5:19 [en Europe] | "Strange Kind of Woman" - 4 : 07 [Aux Etats-Unis, au Canada & au Japon)
4. "Anyone's Daughter" - 4:43
Face B
5. "The Mule" - 5:23
6. "Fools" - 8:21
7. "No One Came" - 6 : 28



Purple Jim a écrit:J'aime le son, la texture, la guitare de Blackmore et la battérie de Paice mais je ne supporte pas les chansons, la voix quasi comédie musicale (Hair) de Gillain et l'orgue si daté du regretté John Lord.
This Is Spinal Tap.
Ayler a écrit:As you want.
L'idée de faire plus hard n'est pas sans intérêt, d'autant que leur musique est servie par une indéniable énergie. Par contre, je rejoins Purple Jim sur la dimension grandiloquente du groupe, qui sombre par moment un peu dans le grotesque. Après, ça peut plaire : plus jeune, j'adorais "Child In Time". A la réécoute, je trouve le chant théâtral de Gillian un peu comique, voire ridicule. Ne parlons pas des coups de lance-flammes de "Living Wreck"... Même s'il pompe un peu trop Jimi à mon goût, je reconnais néanmoins que Blackmore a, comme guitariste, un superbe touché (le début du solo de "Child In Time")
Affirmations démenties à mon sens par Fireball.



Fireball est probablement un des albums les moins connus de Deep Purple. Il faut dire que le répertoire du groupe a été certes modifiés, mais qu’à la marge. « Fireball », « No No No »
Le titre « Fireball » ouvre l’album. Débutant par le son d’un sytème d’air conditionné, Ian Paice est le moteur d’un titre frénétique et puissant.
Blackmore ne prend pas de solo. A partir de 1 : 58, c’est un solo de basse que vous entendez en F#m, puis, on a droit un solo de clavier en Bm. Les deux sont très courts et tranchent avec la digression instrumentale de l’opener d’In Rock qu’est « Speed King ». A Noter qu’Ian Paice utilise pour une fois une pédale double basse à sa batterie.
Ce titre fût interprété par la Mark II, en setcloser en 1971 et en rappel en 1972. Elle ne réapparaîtra qu’en 1994 avec Satriani et figurera en opener, en 1995. En seconde position à partir de novembre 1996, Elle alternere présence et absence par la suite avant de disparaître pour la tournée « Bananas », mais elle est de retour pour la tournée pré-Rapture of the Deep.
On enchaîne ensuite « No No No ». Le titre à un bon riff, mais est un peu desservit par ses 6 minutes 50. Ce titre fût interprété de fin 1971 à 1972 et un des rares titres de la Mark II à ne pas avoir été repris par la Mark VII et/ou la Mark VIII
Le prochain titre est « Demon’s Eye », sur l’édition européenne. Un titre sympa mais qui n’apporte rien à l’album. Sur les editions américaines, japonaises & canadiennes, on avait à la place “Strange Kind of Woman”, je reviendrai à ce titre lorsque je parlerai des bonus de l’édition pour les 25 ans de l’album.
« Demon’s Eye » fût interprété que quelques fois en concert par la Mark II : en été 1971. Le titre reviendra sur quelques dates de 2004, puis deviendra un classique de la partie russe de la tournée à septembre 2005.
« Anyone’s Daughter » n’est pas très apprécié du groupe lui-même mais c’est une grave erreur. C’est un titre très calme, à des années lumières du Hard Rock rentre dedans d’In Rock. Un de mes titres préférés de l’album. Le titre fût joué à quelques reprises en 1971… avant de revenir en 1993 par la Mark IIc. Le titre fera sa révérence après 1995.
« The Mule » est un bon titre. Ian Paice aura l’occasion de jouer un solo de batterie, mais se limitant dans l’exercice. En Janvier 1971, le titre n’a pas de solo de batterie. Ce n’est que par la suite, qu’il en aura un. Le titre fût effleuré par la suite par la Mark III dans « You Fool No One »… par la Mark IIc aussi, mais c’est tout. Encore une fois, Steve Morse raménera ce titre de façon plus durable.
Viens ensuite ce qui est considérer pas beaucoup comme le sommet de l’album : « Fools ». Après une intro planante à l’orgue, le titre devient tout à coup plus dur à 1 : 40. Le chant de Ian Gillan est agressif et n’a jamais recours aux aigus. La batterie joue ensuite un très court instant avec que le groupe ne revienne. Un second break de batterie, plus long celui là commence après deux autres couplets. Le solo de guitare est très lent et très calme. Très étonnant quant on voit que Blackmore a une tendance à speeder lors de ses soli. La rythmique recommence 2 minutes après.
Après la fin de la rythmique, l’orgue saturée de Jon Lord clôt le morceau en solo. Belle fin. Ce titre ne fût que sous l’ère Steve Morse de 2001 à 2002 qui plus est.
No One Came est plus dans le style d’In Rock. Un rock agressif, puissant, une bonne fin à l’album. Interprété que sous l’ère Morse



Venons en ensuite aux bonus track.
On commence par le single « Strange Kind of Woman », qui avait été le troisième titre de la face A sur, je le rappelle les éditions américaines, canadiennes et japonaises de l’album, à la place de « Demon’s Eye ». Et force est de reconnaître que l’album est meilleur. En concert Gillan et Blackmore faisait un duel guitare/chant plus ou moins long. C’est le titre le plus joué en concert de tout l’album, étant un classique des formation II, VII & VIII.
La face B de « Strange Kind of Woman » est « I’m Alone ». C’est un morceau de rock sympathique, dans le même style que les moins bons titres de l’album. Une face B. Le solo de guitare final est par contre réussit et évite au titre de finir dans les titres formatés des albums de la Mark I. Ce titre fût interprété par les formation II, VII & VIII
Suivent deux out-take : « Freedom » et « Slow Train ». 2 morceaux de rock qui sans être mauvais ne sont pas géniaux non plus et sont dans le style des titres de rock tel que « Bloodsucker » ou « Living Wreck » d’In Rock.
La version remixée de « Demon’s Eye » de 1996 viens ensuite.
« The Noise Abatement Society Tapes » porte son titre. Blackmore et Lord tripatouillent leur instrumentaux de façon décousue… digne d’un pirate de 3ème zone.
« Fireball » est une prise instrumentale et c’est déjà plus intéressant. Cette version dure 40 secondes de plus que la version studio est présente un solo de guitare absent de la version studio.
Après une autre expérimentation de piano à l’envers (Backwards Piano), on a une version remixée de 1996 de « No One Came ».



Bien, en résumé ? Cet album est sous-estimé. Sans être le chef d’œuvre de Deep Purple, c’est un bon album, moins brut, plus concis qu’In Rock. Cet album a sans doute été desservit par le fait que si beaucoup de titres furent interprété à l’époque « Fireball », « No No No », « Anyone Daughter », « The Mule », « Strange Kind of Woman » et « I’m Alone ». Seul « Strange Kind » s’imposa comme un classique. Les autres titres ne restant que quelques malheureux mois. Mais cet album a son importance scénique, cependant, ainsi, "Mandrak eRoot" et "Wring that Neck" passeront vite au placard. Moins de gros titres avec beaucoup de rallongements, mais des rallongement dans tous les titres à la place.
Mais au fil du temps, l’album gagna en popularité. Ian Gillan dit que c’est son préféré. La Mark VII a interprété tous les titres de cet album sauf « No No No », « Demon’s Eye » et « The Mule ». La VIII, elle a interprété tout les titres de l’album, sauf « Fools » et « Anyone’s Daughter ». Ainsi, tout l’album a été interprété avec Steve Morse à la guitare et de façon durable.
Le défaut de cet album c’est qu’aucun de ses titres n’est aussi puissant que « Speed King » et « Child in Time » de son prédécesseur In Rock. De même, aucun titre de cet album sont aussi impressionnants qu’ « Highway Star », « Lazy » ou « Smoke on the Water »…
Certains titres jurent avec l’album prédecessant, étant moins rentre dedans, plus construit (Fools, Anyone’s Daughter)

Pour ma part, cet album est au même niveau qu’ « In Rock », ou en tout cas pas loin derrière. Mais ces deux là vont être balayés par « Machine Head », nous y reviendrons…

avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deep Purple - Fireball (1971)

Message par Ted le 06.08.12 22:48

superbe album, mon préféré, loin devant MACHINE HEAD ,plus expérimental, diversifié aux multiple influences
avatar
Ted

Messages : 826
Date d'inscription : 22/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://deeppurplefamily.forumgratuit.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deep Purple - Fireball (1971)

Message par telegraphroad le 06.08.12 23:22

Dans ce disque, j'adore "Anyone's Daughter". C'est un morceau à part dans leur répertoire, plus proche de Bob Dylan que du Hard rock, mais une grande réussite.

telegraphroad

Messages : 338
Date d'inscription : 06/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deep Purple - Fireball (1971)

Message par Tiger le 07.08.12 11:26

Moi aussi je l'aime ce titre. Ce n'est pas mon préféré du groupe (cette place étant réservée à "Burn"), mais je l'écoute assez souvent.
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deep Purple - Fireball (1971)

Message par upfromtheskies le 07.05.13 17:56

R&F 57 d’octobre 71:


avatar
upfromtheskies

Messages : 1192
Date d'inscription : 17/06/2012
Localisation : strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deep Purple - Fireball (1971)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum