Bloomfield/Harris (1979)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bloomfield/Harris (1979)

Message par Ayler le 16.04.08 12:39


Bloomfield/Harris (CD-Kicking Mule 1979)

Michael Bloomfield : acoustic, electric, slide Guitars
Woodfull "Woody" Harris : acoustic Guitar

1. I’ll Overcome (2.24)
2. I Must See Jesus (3.51)
3. Great Dreams from Heaven (2.53)
4. Gonna Need Somebody on My Bond (2.51)
5. I Am a Pilgrim (2.08)
6. Farther Along (5.15)
7. Have Thine Own Way (2.20)
8. Just a Closer Walk With Thee (2.22)
9. Peace in the Valley (2.42)

Enregistré du 9 au 13 juillet 1979 à Mill Valley, Californie.
Produit par Norman Dayron

Ne cherchez pas "Bloomfield/Harris" dans les rayons : cet album n'a jamais été réédité - mais on le retrouve couplé avec l'album "If You Love Those Blues, Play 'Em As You Please".

Un article sur cette réédition :
http://www.allaboutjazz.com/php/article.php?id=16838


"Bloomfield/Harris" est un album instrumental où Mike délaisse le blues qu'il affectionne tant pour l'un de ses plus proches cousins, à savoir le gospel, dans un format entièrement instrumental. L'absence de chant est à souligner car c'est trop souvent l'immense point faible des albums où Mike s'y aventure.
Woody Harris est à l'origine un guitariste de musique classique, et son rôle est ici essentiellement rythmique. C'est le plus souvent Mike qui donne aux compositions leur couleur, alternant guitares électrique et acoustique, jeu en slide (parfois avec du trémolo*) et picking.

Le climat est très proche d'une partie de la discographie de Ry Cooder, avec des ambiances sereines, beaucoup d'espace, et une sincérité, une simplicité de tous les instants. Certains titres pourraient très bien servir la bande son d'un film, comme le fameux "Paris, Texas" de Wim Wenders.

On est loin du Mike intense des années 60 qui torturait les cordes de sa Gibson - mais c'est un disque apaisé qui montre que, s'il n'avait pas basculé dans le néant, Mike aurait peut-être su rebondir. Après tout, qui aurait pu imaginer en 1979 que Clapton puisse rejouer comme il vient de le faire avec Winwood au Madison Square Garden le mois dernier ?


* Deux mots sur cette technique : Mike joue de la slide avec un bottleneck (à ne pas confondre avec les guitaristes comme Kelly Joe Phelps ou Ben Harper, qui jouent "à plat") avec un effet qui s'appelle le trémolo. Intégré à certains amplis, on peut aussi l'obtenir via une pédale. En réglant l'intensité de l'effet et sa fréquence, on peut personnaliser le rendu en fonction du morceau joué.
Marc Ribot est un maître du genre.
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5232
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bloomfield/Harris (1979)

Message par Ayler le 22.04.08 13:01

For the session three years later with Woody Harris, the emphasis shifts from the secular to the sacred. All the tunes are gospel songs and the warm collaboration between the two guitarists is a joy. With the aid of studio overdubbing, Bloomfield plays both electric slide and acoustic guitars on the closing Peace In The Valley and both guitars, piano, organ, bass and drums on The Altar Song. Especially fine is Bloomfield's stinging, distorted electric guitar on Gonna Need Somebody On My Bond and Just A Closer Walk With Thee, both beautifully underpinned by Harris's acoustic guitar chords and picking.
Source : http://www.acerecords.co.uk/content.php?page_id=59&release=4523

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5232
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum