Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par Bloomers le 16.04.08 10:39

La popularité dont jouit aujourd’hui l’harmonica, comme en témoigne le nombre considérable de personnes qui dans le monde entier pratiquent cet instrument est largement du au blues.
Aucun autre genre n’a autant fait figurer l’harmonica comme instrument dominant.
L’harmonica est un petit instrument à anche libre dont le concept à été inventé en Chine il y a environ trois mille ans…il s’appelait alors le sheng.


SHENG

Un explorateur allemand ramene le Sheng dans ses bagages au 18eme siècle, deux horlogers de Trossingen s’entichent de cet instrument exotique, le refaçonnent et créent en 1821 l’harmonica.
Commercialisé par à un jeune facteur, Matthias Hohner. Ce sont ses cousins, émigrés en Amérique, qui vendent et répandent ce petit instrument dans le nouveau monde.


MARINE BAND

Un de leur modèles, le « marine band » va remporter un énorme succès…mais l’harmonica diatonique, avec ses sévères limites, est au départ une sorte d’instrument de foire, une curiosité pour musiciens excentrique, qui se joue en général sans accompagnement. Il permet d’imiter le train, la chasse à courre, ou divers bruits de la nature.
Parmi les harmonicistes solites noirs de l’époque, on citera El Watson, Eddie Mapp, Alfred Lewis et surtout Jaybrid Coleman et De Ford Bailey qui expérimente très vite de nouvelles techniques comme le jeu avec la langue.


CHROMATIQUE

Si des orchestres d’harmonicas chromatique provoquent un engouement du public américain, l’harmonica diatonique ne pénètre que très progressivement dans la musique noir orchestrale : tout d’abord lors des spectacles de ménestrels itinérants puis, surtout à Memphis , dans les jug Bands  > des orchestres composés d’instruments bricolés  (grattoirs, frottoirs, clochettes, jare et bouteille.
Dans les jub-band, le joueur d’harmonica doit se discipliner, pouvoir changer de clé, non seulement d’un morceau à l’autre, mais aussi souvent le déroulement d’un même morceau et donc utiliser plusieurs harmonicas de tonalités différentes.
Les harmonicistes de ces jub-bands sont les véritables pères de l’harmonica blues, et ces sur leur modèle que tous les autres harmonicites se baseront.

01. Will Shade – « Sun Brimmers Blues » (1927)

Formé par et autour de Will Shade, le Memphis Jug Band est l’orchestre le plus populaire du memphis des années 30. Multi-instrumentiste et pionnier dans l’utilisation de l’harmonica dans un orchestre de blues, Will Shade est peut être le tout premier harmoniciste qui influencera presque tous les autres.

02. Noah Lewis – « Bad Lucky’s My buddy » (1929)
03. Noah Lewis – «  Chickasaw Special » (1929)

Issu également d’un jug band, Noah Lewis a lui aussi fortement influencé une kyrielle de futurs grands noms de l’harmonica blues. Avec Gus Cannon ils créent les Gus Cannon jug stompers qui enregistrent entre 1928 et 1930 une œuvre exemplaire (viola lee blues, new minglewood blues) qui sera reprise notamment par le Grateful Dead.

Rien ne destinait l’harmonica diatonique à pouvoir jouer dans un contexte orchestral. Il faut aux premiers harmonicistes qui tentent cette aventure une audace, un sens de l’innovation considérables : mettre au point toutes les techniques d’altération à base de jeux de mains, de langue, de souffle, imaginer utiliser des harmonicas de tonalités différentes de celles normalement  prévues et donc inventer ce que l’on nomme : les positions
Hammie Nixon, le compagnon de Sleepy John Estes, va jouer un rôle central  dans la transformation de l’instrument  en créant le duo guitare/harmonica.

04. Hammie Nixon – « Down South Blues » (1934)
05. Sleepy John Estes – « Jalhouse Blues » (1940)

Les émules de Hammie Nixon seront très nombreux, notamment John Lee « Sonny Boy » Williamson.


(JOHN LEE)SONNY BOY WILLIAMSON I

Né le 30 mars à Jackson , John Lee « Sonny Boy » Williamson est un fils de métayer du Tennessee, il apprend tout seul à jouer de l’harmonica. On le retrouve dans un « medecine Sow » où il danse, fait le pitre et joue de l’harmonica au début du spectacle.
C’est là qu’il acquiert le sobriquet de « Sonny Boy », à cause de son jeune âge. Il est affublé d’un grave problème d’élocution qui l’empêche parfois de terminer ses phrases.
Comme je le disais tout à l’heure, Hammie Nixon est l’hamoniciste sur lequel Sonny Boy à modelé son jeu tandis que son chant est dérivé de la manière gutturale et mourante qu’a Sleepy John Estes de « pleurer » son blues. Ces effets de gorges, si caractéristique de Sonny Boy qui ont fait en partie son succès, lui permettent aussi de masquer ses défauts d’élocution et de les transformer en qualités.
En 1934, Sonny Boy est a Saint-Louis, il s’y lie avec Henry Townsend, Walter Davis, Big Joe Williams et Robert Nighthawk.
Ensuite Sonny Boy s’installe à Chicago, écume tous les clubs et devient un des favoris de la clientèle noire grâce à un jeu de scène dynamique et des qualités d’harmoniciste qui le place alors hors de porté de ses concurrents.
En 1937, pour sa première incursion en studio pour Bluebird rec., il grave six titres d’inspiration très proche de Sleepy John Estes qui connaissent un exceptionnel succès aussi bien dans le sud qu’a Chicago :

06. John Lee « Sonny Boy » Williamson  - « Good Morning Little Schoolgirl » (1937)
07. John Lee « Sonny Boy » Williamson  - « Blue Bird»


« Good Morning Little Schoolgirl » est un de ses plus grand classique... on ne compte plus les reprises de ce standard immortel du blues…
John Lee « Sonny Boy » Williamson est a 23 ans une des étoiles montantes du Chicago Blues. Entre 1937 et 1947, Il va enregistrer pour Bluebird  plus de 120 titres, sous son nom et autant en tant qu’accompagnateur de Robert Nighthawk, Big Joe Williams, Yank Rachell.
A partir de 1939, Sonny Boy modernise son blues et met en place un orchestre de cinq à six instruments, avec une guitare électrique, un piano et une section rythmique basse-batterie. Il réussit à marier l’âpreté du blues sudiste, le swing du Bluebird sound, la gouaille des jug Bands de Memphis en une formule orchestrale pleine de verve et de puissance : le Chicago blues électrique était né

08. John Lee « Sonny Boy » Williamson  - « TB Blues »
09. John Lee « Sonny Boy » Williamson  - « My Black Name »

Sonny Boy est un personnage à plusieurs facettes : impitoyable avec ses concurrents mais amical avec les apprentis bluesmen, les accueillants, les conseillant. Il guide ainsi les premiers pas de Muddy Waters, donne des leçons d’harmonica à Little Walter qui a l’époque est son strict imitateur, Forest City Joe, Louis Meyers, Snooky Pryor, Junior Wells, Billy Boy Arnold…
Buveur et coureur de jupon invétéré… le 1er juin 1948 après une performance bien arrosé au Plantation club, Sonny Boy, rentre chez lui, particulièrement imbibé d’alcool lorsque le mari d’une des dames courtisées par l’harmoniciste durant la soirée, le suit et lui perce le crâne avec un pic à glace, mettant fin à la carrière d’un des plus grands créateurs de l’histoire du blues.  
La domination de Sonny Boy sur le blues de l’après guerre est telle qu’il suscite non seulement nombre d’imitateur mais aussi des musiciens qui vont jusqu'à prendre son nom, se faire passer pour lui pour obtenir des meilleurs engagements.
Le plus célèbre d’entre eux est bien sur Aleck « Rice Miller », le Sonny Boy Williamson n°2.

10. John Lee « Sonny Boy » Williamson  - « Better Cut That Out » (1947)


SONNY BOY WILLIAMSON II (Rice Miller)
Vidéos : http://www.youtube.com/results?search_query=SONNY+BOY+WILLIAMSON

Sorcier à la barbichette, illusionniste, grand raconteur de bobards ? Rice Miller se prétendait l’unique Sonny Boy Williamson. D’ailleurs n’était-il pas plus âgé que l’autre, celui qui aurait été le véritable imposteur ?
Ne dans le Mississippi, fils illégitime de Millie Ford, il est élevé par son beau père, un certain Mr Miller dont il prendra le nom. Il travaille dans les rizières du sud de l’état, d’où son prénom « Rice ».
Il n’aime guère les travaux agricoles et apprend l’harmonica et la guitare avec un musicien itinérant qu’il suit sur les routes du sud.
Vagabond impénitent, allant de village en chantier d’ouvriers pour gagner sa pitance en soufflant son blues, Rice Miller est alors connu comme « Little Boy Blue » du nom d’un air célèbre qu’il joue sur son harmonica.
Il rencontre presque tout le monde dans le delta etse lie tout particulièrement avec Robert Johnson, Robert Jr Lockwood, Elmore James, Robert Nighthawk et Howlin’ Wolf à qui il donne des cours d’harmonica et dont il épouse la sœur ainée.
Lorsqu’à partir de 1937, John Lee « Sonny Boy » Williamson engrange succès sur succès avec ses disques sur Bluebird, Rice Miller se présente comme étant l’autre, la vedette.
Les 78 tours sous le bras, ils e fait engager à meilleur cachet dans les juke joints. Il réussit ainsi à présenter le programme King Biscuit Show d’une radio d’Helena en Arkansas.
L’émission le rend très populaire dans le sud profond. Des échos arrivent jusqu’à Chicago et le vrai Sonny Boy, accompagné de Walter Davis et peut être Big Joe Williams tente, bien armé, de retrouver l’imposteur afin de le supprimer. Heureusement pour Rice Miller et pour les amateurs de blues, John Lee ne peut localisé le faux Sonny Boy.
Bien qu’il ait toujours prétendu avoir fait des disques dés les années 20, Rice Miller doit attendre 1951 pour enregistrer ses premiers 78 tours pour le label Trumpet : une vingtaine de grands blues où se remarquent son expressivité instrumentale, sa capacité à créer en quelques secondes un climat tendre ou dramatique, un ton sarcastique et malicieux dans des compositions toujours originales, emplies de verve et d’humour.

11. Sonny Boy Williamson no 2 – « Mighty Long Time » (1951)
12. Sonny Boy Williamson no 2 – « Nine Below Zero » (1951)

Sonny Boy Williamson 2 signe en 1955, un contrat chez Chess. Il enregistre alors à Chicago, entouré des meilleurs musiciens de la ville, une des œuvres les plus accomplies de l’histoire du blues : « Don’t Start Me Talking », « Checkin Upon My Baby », « Bring It On Home », « Help Me », « Cross My Heart » et des dizaines d’autre magnifiques blues  qui sont devenus des classiques du genre.

13. Sonny Boy Williamson no 2 – « Cross My Heart » (1957)
14. Sonny Boy Williamson no 2 – « Help Me » (1961)
15. Sonny Boy Williamson no 2 – «  Bring It On Home » (1963)

En 1963, Sonny Boy participe à l’American Folk-Blues Festival. C’est le coup de foudre entre lui et le public européen qu’il séduit par sa maîtrise de la scène, un grand sens du spectacle, une facilité  d’adaptation aux grandes salles et aux auditoires les plus étrangers.

16. Sonny Boy Williamson no 2 – « Keep It To Yourself » (Live AFBF-1963)

Sonny Boy est adulé en Grande-Bretagne où il joue avec ses jeunes admirateurs, les Animals, et les Yardbirds dont Eric Clapton fait alors partie. Il enregistre même avec ces deux groupes des albums qui marque le début de cette rencontre de générations, de nationalités, de races, d’histoires différentes.
Un moment le célèbre bluesmen voudra la nationalité britannique, séjourne plusieurs mois en Europe, grave des albums extraordinaire de feeling pour le label danois storyville.
Mais l’appel du Mississippi est le plus fort. En 1965, il retrouve son King Biscuit Show avec ses vieux compères Robert Nighthawk et Houston Stackhouse. Quelques semaines plus tard, il meurt dans son sommeil.

17. Sonny Boy Williamson no 2 – « Baby Don’t You Worry » (1963)
18. Sonny Boy Williamson no 2 – « The River Rhine » (1963)
19. Sonny Boy Williamson no 2 – « It’s A Bloody Life » (1965)
20. Sonny Boy Williamson no 2 – « Don’t Send Me No Flower » (1965)


Dernière édition par Bloomers le 09.05.15 23:20, édité 2 fois
avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par Bloomers le 16.04.08 10:40

Il est évident que l’héritier direct des deux Sonny boy Williamson n’est autre que Little Walter, le troisième plus grand harmoniciste du blues, il a également totalement révolutionné l’approche de ce petit instrument.


Vidéos : http://www.youtube.com/results?search_query=little+walter

Little Walter n’est pas le premier à utiliser l’amplification électrique mais c’est lui qui a porté cette technique à la perfection.
La liste de ses adeptes de Louis Meyers à Paul Butterfield ou Charlie Musselwhite est considérable.
Né 1er mai 1930 à Marksville en Louisiane, il rejoint rapidement Chicago via la Nouvelle Orléans et Memphis, Walter fait la manche sur Maxwell Street en jouant de l’harmonica ou de la guitare. Il y rencontre Snooky Pryor qui lui montre quelques tours d’harmonica, peut être John Lee « Sonny Boy Williamson », Leroy Foster, Jimmy Rogers, Othum Brown et bien sur Muddy Waters.
Ils s’associe avec Muddy vers 1947, leur country blues dynamique, amplifié et exubérant leur vaut une forte popularité dans le ghetto du South Side de Chicago.
Assez étrangement, c’est en semi-soliste que Muddy enregistre avec succès pour Chess en 1948. Little Walter doit se contenter  de quelques titres pour diverses petites marques
A partir de 1950, Little Walter apparaît sur les disques de Muddy Waters et contribue largement à en faire les incroyables chefs-d’œuvre que l’on révère aujourd’hui dans le monde entier

01. Muddy Waters – Long Distance Call (1951)
02. Muddy Waters – Hoochie Coochie Men (1954)
03. Muddy Waters – I Just Want To Make Love To You (1954)

C’est presque par hasard que Leonard Chess enregistre Little Walter en vedette dans une brillante pièce instrumentale, Juke, qui servait de présentation au groupe lors de leur concert.

04. Little Walter – Juke (1952)
05. Little Walter – Quarter To Twelve (1953)

Contre toute attente, Juke est un énorme succès commercial, il atteint la première place du Top 40 Rythm & Blues. Walter quitte alors Muddy Waters et crée son propre groupe avec les Aces : le groupe de son jeune rival Junior Wells (alors rattrapé par son service militaire) qui comprenait Louis Meyers, son frère Dave et le batteur Fred Below
Les succès s’enchaînent « Mean old World », « Sad Hours », « Off The Wall », « Blues With The Feeling ». Walter est à cet époque un leader très exigeant qui travaille des semaines durant chaque morceau avec des sideman avant de les enregistrer, ce qui confère à ses disques une perfection et une cohésion rarement égalées.

06. Little Walter – « Mean Old World »
07. Little Walter – « Off The Wall »

Little Walter avait toujours été difficile à vivre : violent et arrogant, belliqueux, cherchant toujours à tromper et voler les autres. L’énorme succès dont il jouit n’arrange pas son caractère si bien qu’il a beaucoup de mal à garder ses musiciens
En 1954, les frères Myers laissent leurs places au taciturne Robert Jr Lockwood ainsi qu’au placide Willie Dixon, au moins en studio.
Il obtient un second n°1 avec « My Babe » une adaptation audacieuse signé Willie Dixon du vieux spiritual « This Train »

08. Little Walter – « My babe » (1955)
09. Little Walter – « Key To the Highway » (1958)

Les harassantes tournées à travers l’Amérique, l’abus d’alcool et une vanité paranoïaque commencent à laisser leur traces sur la musique de Walter.
En 1958, même Lockwood le quitte et son départ le prive d’une bonne part des arrangements jazzy qui faisaient l’originalité de ses titres.
Après 1960, Little Walter joue de moins en moins en publique et n’enregistre plus que sporadiquement.
En 1964 et 1967, il vient en Europe avec l’American Folk Blues Festival, les amateurs de blues l’idolâtre. Ils assistent stupéfait, à un duel au couteau entre lui et Sonny Boy Williamson II pour une sombre histoire de bouteille de whisky non payée.
Ses prestations scéniques ne sont pas non plus à la hauteur de sa réputation, notamment en 1967 où sa désinvolture et son inconstance déroutent ses admirateurs.
L’année suivante, l’épilogue est presque inévitable, il est battu à mort dans une ruelle de Chicago…un décès qui n’est pas sans rappeller celui de son mentor, John Lee Sonny Boy Williamson.

10. Hound Dog Taylor & Little Walter - Wild About You Baby (1967)
11. Big Mama Thornton & Little Walter – Wand Dang Doodle (1967)

DISCOGRAPHIE SELECTIVE
Various Artist : SAGA BLUES - HARMONICA BLUES Blowing From Memphis To Chicago
John Lee Sonny Boy Williamson "Sugar Mama" Blue Bird Recordings
(Indigo Rec.)
Rice Miller Sonny Boy Williamson II "The Essential" (Chess-mca)
Little Walter "The Essential" (chess-mca)

source : la grande encyclopédie du blues


Dernière édition par Bloomers le 09.05.15 23:22, édité 1 fois
avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par Ayler le 31.03.09 14:51

Pour les amateurs, sortie du coffret 5 CD Complete Little Walter ces jours-ci par Hip-O :



DISC 1
1. Evans Shuffle
2. Juke
3. Juke - (alternate take)
4. Can't Hold Out Much Longer
5. Can't Hold Out Much Longer - (alternate take)
6. Blue Midnight - (alternate take)
7. Blue Midnight
8. Boogie
9. Mean Old World
10. Sad Hours
11. Fast Boogie
12. Fast Boogie (Alternate Take 1)* - (previously unreleased)
13. Fast Boogie (Alternate Take 2)* - (previously unreleased)
14. Fast Boogie (Alternate Take 3)
15. Don't Need No Horse
16. Driftin'
17. Driftin' (Alternate Take)* - (previously unreleased)
18. Don't Have to Hunt No More
19. Crazy Legs
20. Tonight with a Fool
21. Off the Wall - (alternate take)
22. Off the Wall
23. Tell Me Mama
24. Quarter to Twelve
25. That's It

DISC 2
1. Blues with a Feeling
2. Last Boogie
3. Too Late
4. Fast Boogie
5. Lights Out
6. Fast Large One
7. You're So Fine
8. My Kind of Baby
9. Come Back Baby
10. Rocker
11. I Love You So (Oh Baby)
12. Oh Baby
13. I Got to Find My Baby - (alternate take)
14. I Got to Find My Baby
15. Big Leg Mama
16. My Babe (Mercy Babe)
17. Last Night [First Version]
18. You'd Better Watch Yourself
19. Blue Light
20. Instrumental
21. Last Night
22. Mellow Down Easy
23. My Babe
24. My Babe [Overdubbed Version]

DISC 3
1. Thunderbird
2. Roller Coaster
3. I Got to Go
4. Hate to See You Go [Extended Version]
5. Little Girl
6. Crazy for My Baby
7. Can't Stop Loving You
8. One More Chance with You
9. Who
10. Boom, Boom Out Go the Lights
11. It Ain't Right
12. Flying Saucer
13. It's Too Late Brother
14. Teenage Beat
15. Take Me Back
16. Just a Feeling
17. Nobody But You
18. Temperature [Version 1]
19. Shake Dancer
20. Everybody Needs Somebody
21. Temperature [Alternate Take 1]
22. Temperature [Alternate Take 2]
23. Temperature [Take 30]
24. Temperature [Take 35-38]
25. Temperature [Version 2]
26. Ah'w Baby - (alternate take)
27. Ah'w Baby

DISC 4
1. I've Had My Fun - (alternate take)
2. I've Had My Fun [Alternate Take 2] - (previously unreleased)
3. I've Had My Fun
4. Tottle, The (The Toddle)
5. Confessin' the Blues
6. Key to the Highway
7. Rock Bottom
8. Rock Bottom
9. Walkin' On (Rock Bottom Alternate)
10. You Gonna Be Sorry (Someday Baby) [Take 5] - (previously unreleased)
11. You Gonna Be Sorry (Someday Baby) - (previously unreleased)
12. You Gonna Be Sorry (Someday Baby)
13. One of These Mornings
14. Baby
15. My Baby Is Sweeter - (alternate take)
16. My Baby Is Sweeter
17. Crazy Mixed Up World - (alternate take)
18. Crazy Mixed Up World
19. Worried Life - (alternate take)
20. Worried Life
21. Everything's Gonna Be Alright [Take 1]
22. Everything's Gonna Be Alright [Alternate Take 1]
23. Everything's Gonna Be Alright [Alternate Take 2]
24. Everything's Gonna Be Alright
25. Mean Old Frisco - (alternate take)
26. Mean Old Frisco

DISC 5
1. Back Track
2. One of These Mornings
3. Blue and Lonesome - (alternate take)
4. Blue and Lonesome
5. Me and Piney Brown
6. Break It Up
7. Going Down Slow
8. You're Sweet
9. I Don't Play
10. As Long As I Have You
11. You Don't Know
12. Just Your Fool
13. Up the Line
14. I'm a Business Man
15. Dead Presidents
16. Southern Feeling
17. Back in the Alley
18. I Feel So Bad [Take 1] - (previously unreleased)
19. I Feel So Bad [Take 2] - (previously unreleased)
20. Chicken Shack
21. Feel So Bad*
22. Make It Alright*
23. Juke

CD Edition limited to 5000 non-numbered limited edition copies.

As shown in the Chess Records bio film, “Cadillac Records,” in the world of pop, rock and blues harmonica, there are two distinct eras: before Little Walter and post Little Walter. A featured player in the story of Chess, Walter took a mostly dismissed instrument and elevated it to a centerpiece of the rock and blues world by coupling it with cheap microphones and easily overloaded amplifiers. The effect created a totally new spectrum of sounds, and made Marion Walter Jacobs a deity of the harmonica thereafter.

It also didn’t hurt that Little Walter had a string of 14 Top 10 R&B hits between 1952 and 1958, including a pair of #1s, “Juke” and “My Babe.” Walter also recorded virtually a blues songbook, songs that have been played in bars, on stages and on record by untold bands ever since: “You’re So Fine,” “Blues With A Feeling,” “Mean Old World,’ “Boom, Boom Out Go The Lights,” “Key To The Highway,” and “Confessin’ The Blues,” among others.

Made for Chess Records between 1950 and 1967, the 126 recordings on the five CDs here present an amazing recorded portrait by this gifted performer. Starting with a Walter lead recorded with Muddy Waters in 1950, this set contains all of his solo masters for the label, featuring all of the hits and 9 previously unreleased recordings including a pair of songs recorded with Bo Diddley, “Feel So Bad” and “Make It Alright.” The majority of these recordings have not been available anywhere for well over a decade.

There are also complete track by track credits, numerous period photos, and extensive liner notes by Tony Glover, Scott Dirks & Ward Gaines, the authors of the definitive Little Walter biography, “Blues With A Feeling/The Little Walter Story.”

- 126 Killer Blues Tracks On 5 CDs
- 9 Previously Unreleased Recordings Including A Pair with Bo Diddley
- Includes #1 R&B hits “Juke” and “My Babe” and 12 Other Top 10 R&B Hits
- Track By Track Credits
- Extensive Liner Notes by Little Walter Biographers Tony Glover, Scott Dirks & Ward Gaines

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5237
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 31.08.09 18:40

Pour Sonny Boy Williamson 2, il y a le coffret Charly Red Box 1, 4CD, de 1991, ou il manque seulement 3 ou 4 prises alternatives des faces Chess.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 31.08.09 18:45

Pour les faces Trumpet, 2 CD:

Arhoolie CD 310, de 1989, "King biscuit time", comprenant les 4 titres du "Radio Program (KFFA) de 1965,

P. Vine PCD 2183 de 1990, "Sonny Boy Rhythm".

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 01.09.09 21:43

Pour les amateurs de Little Walter, une biographie, incluant la discographie complète est disponible:

"The Little Walter story, Blues with a feeling", de Tony Glover, Scott Dirks et Ward Gaines, 2002, Routledge.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 04.09.09 18:11

Sonny Boy Williamson, lors de ses tournées avec l'AFBF en Europe, grava de remarquables enregistrements avec Matt Murphy à la guitare, et Memphis Slim, qui furent réédités en CD:

"Keep it to ourselves", Alligator ALCD 4787 de 1990,

"Blues masters", Storyville STCD 8012 de 1991.

On peu le voir aussi sur un DVD, qu'il partage avec Memphis Slim, en plus des tournées de l'AFBF sur :

"Live in Europe, Blues legends", Hip-O 0602498632598 de 2004.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 06.09.09 17:29

Lors d'une tournée de l'AFBF des annés 60's, ou participaient Sonny Boy Williamson et Little Walter, ce dernier, que beaucoup de musiciens détestaient dans les derniers temps, s'en prit au premier, pourtant jovial et très sympa...la discussion s'envenima tellement qu'un début de risque au couteau fut interrompu au bon moment par les musiciens et organisateurs, ce que me confirma un pôte faisant partie de l'encadrement, ayant assisté à la scène...

Dans les derniers temps des enregistrements pour Chess, plus aucun musiciens du studio n'étaient volontaires pour accompagner Little Walter, comme l'a confirmés de nombreux témoignages.

De même pour Howlin' Wolf, un sacré caractère aussi!...sauf son guitariste Hubert Sumlin!

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 07.09.09 14:49

Les faces gravées par Little Walter pour Parkway se trouvent sur le CD:

"The blues world of Little Walter", Delmark DD 648 de 1993.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 17.09.09 16:20

Un CD paru 1989 chez RCA, contient toutes les faces du catalogue Bluebird, réunissant Sonny Boy Williamson, Big joe Williams et Robert Lee Mc Coy (Robert Nighthawk), issue de la séance d'enregistrement du 5 mai 1937:

"Thow a boogie woogie", RCA 9599-2 R.

Puis RCA sorti 2 CD en 1997 de Sonny Boy Williamson:

"The Bluebird recordings"

"1937- 1938", RCA 66723-2,

"1938", RCA 66796-2.

Les titres d'après guerre de Sonny Boy Williamson sont réunies sur le CD:

"Volume 5, 19 october 1945 to 12 november 1947", Document DOCD 5059 de 1991.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 29.09.10 9:37

De ne parler que de 2 ou 3 harmonicistes est un peu limitatif....

Un triple CD de Walter Horton sur JSP vient de sortir, compilation de ses premiers enregistrements! bounce

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 27.03.11 8:15

Gravant un peu moins de 20 titres pour plusieurs labels de 1949 à 1955, dont Peacock, Sultan, Aladdin, Imperial et Savoy, Alexander "Papa" Lightfoot est présant sur quelques enregistrements de Champion Jack Dupree pour King...puis disparu des studios jusqu'en 1969, ou il grava un album Vault, réédité sur Ace CDCHD 548, avec des inédits de cette sessions.

Enregistrant sous plusieurs speudonymes, il fut confondu de temps en temps avec d'autres harmonicistes. Né à Natchez en mars 1924, il y décéda en novembre 1971 des suite d'une longue maladie, bien qu'ayant toujours été plus ou moins actif musicalement.

Tous ses enregistrements sont regroupés sur le CD:

"Papa Lightfoot & Sammy Myers, Blues harmonica wisards", Official 5254.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par Chino le 27.03.11 10:12

Je connais juste de nom, mais est-il du même calibre que Little Walter ou Big Walter Hornton?
avatar
Chino

Messages : 2821
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par Purple Jim le 27.03.11 12:23

Savez-vous que Little Walter était le chanteur préféré de Muddy Waters ?
avatar
Purple Jim

Messages : 4453
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 27.03.11 12:32

Chino, tout dépend de la façon dont il a été enregistré...et l'inspiration de l'artiste au moment de l'enregistrement...comme tous!

Les faces Imperial sont superbes, le reste est suivant l'avis de chacun... Rolling Eyes

Purple, connais-tu l'harmoniciste qui faisait partie de l'orchestre de Muddy Waters dans les années 50...et qui n'a jamais enregistré avec lui Sleep

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par Purple Jim le 27.03.11 17:14

yza a écrit:
Purple, connais-tu l'harmoniciste qui faisait partie de l'orchestre de Muddy Waters dans les années 50...et qui n'a jamais enregistré avec lui Sleep

Non, ça ne me dit rien.
avatar
Purple Jim

Messages : 4453
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 27.03.11 18:46

Il existe une célèbre photo de cet harmoniciste, publiée dans le livre "Chicago breakdown" de Mike Rowe en 1973, et reproduite au dos de plusieurs LP, puis dans des CD, aux côtés d'Otis Spann, Jerome Green, Muddy Waters, Elgin Evans et Jimmy Rogers qui dâte probablement de 1953... Wink

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 28.03.11 16:44

Encore un drame famillial se terminant à coup de couteau, qui eu lieu le 3 juin 1954 à son domicile, mettant fin à un début de carrière prometteur d'harmoniciste...

Henry "Pop" Strong fit partie de l'ochestre de Muddy Waters pendant quelques mois, juste à la période ou Little Walter devenait très populaire et très turbulant, vis à vis des autres musiciens.

Junior Wells, Walter Horton, Henry Stong se succèdèrent avant que James Cotton s'intègre dans la formation fin 1956.

Henry Strong n'enregistra que 8 faces comme accompagnateur d'Henry Gray et Morris Pejoe, dont une prise alternative, le 11 may 1953 pour Chess.

Les trois faces avec Henry Gray ont été reproduites plusieures fois, dont sur le LP japonais:

"Chicago piano-ology", Chess P. Vine PLP 6022 de 1984, réédité sur Green Line.

Un seul titre de Morris Pejoe ainsi qu'un d'Henry Gray est présent sur le coffret de 4 CD:

"Chess blues", Chess CHD4 9340 de 1992.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 29.03.11 14:26

Un harmoniciste décédé naturellement le 27 février 1995 à Montgomery, pratiquement toujours en activité, car enregistrant un album récent sur le label Tone-Cool, George "Earring" Maywether, accompagna J. B. Hutto sur 7 superbes titres pour Chance en 1954, puis 4 avec Eddie Taylor (reste 2 encore inédits), pour Vee Jay le 9 juillet 1956. Entre les deux, rien semble-t-il...

Un article lui a été consacré dans la revue Blues & Rhythm dans son numéro 98, lors de son dédès, comme quelques journaux...mais à part çà...

Les titres enregistrés avec J. B. Hutto et Eddie Taylor sont disponibles sur:

J. B. Hutto:

en LP, "Chicago bluesmasters vol.1, Combinaison blues", Charly CRB 1042 de 1982,

en CD double, "Chicago blues, The Chance era", Charly CDGR 146 de 1997;

Eddie Taylor:

en LP, "Big town playboy", Charly CRB 1015 de 1980,

et en CD, "Charly blues masterworks vol. 35, Bad boy", Charly CD BM 35 de 1993.


yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 30.03.11 10:03

Si l'on en croit certains historiens, Little George Smith remplaça brièvement Henry Strong au sein de la formation de Muddy Waters...mais surement n'enregistra jamains dans cette formation!

Décédé à la fin du siècle dernier, après avoir enregistré 19 faces pour RPM en 1955/ 1956, dont quelques alternatives, puis accompagna Champion Jack Dupree sur 4 titres pour King en 1955, et continua une carrière active en passant chez de nombreux petit labels, dont Lapel et Sotoplay, reproduite sur un LP japonais P. Vine...

Les faces RPM sont présentées sur le CD:

"The Modern masters harmonica ace", Ace CDCHD 337 de 1991, qui est la reprise du LP CH 60 des années 80, en y ajoutant quelques prises alternatives.

Les 4 faces derrière Champion Jack Dupree sont réunies, ainsi que les 4 ou participe Papa Lightfoot de 1953 sur le CD suivant:

"Walkin' the blues, The very best of Champion Jack Dupree, Original King recordings", Collectable CD 2874 de 2003.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 24.10.11 14:51

Un harmoniciste et chanteur oublié, mais qui créa tout de même "I'm A King Bee", enregistré à Crowley (Louisiane par J. D. Miller en mars 1957, et bien sur, qui fut repris par des groupes anglais aux débuts des années 60...

Bien souvent on l'a comparé à Jimmy Reed, mais en réalité, son style est autre, beaucoup plus varié et coulé, avec une voix douce et acide.

James Moore est né à Baton Rouge en 1924, fut découvert par J. D. Miller en 1956, et enregistra jusqu'à son décès intervenu le 31 janvier 1970, d'une crise cardiaque ou d'une overdose...Sa discographie complête fut publiée dans un numéro de "Soul Bag" en 1987.

Au cours des enregistrements, son style évolua du coulé vers un côté plus rhythmique mais simple.

CD disponibles de Slim Harpo:

"I'm A King Bee", Flyright 05 de 1989;

"I'm A King Bee", Ace CDCHD 510 de 1993;

"Shake your Hips", Ace CDCHD 558 de 1995;

"Tip on In", Ace CDCHD 606 de 1996;

"Hip Shakin'", Excello CD 2001 de 1994, double CD;

"Rare and Unissued", Excello CD 3015 de 1996.

Il y a aussi un CD Ace de concert très décevant, repris partiellement dans le double CD Excello.


yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 26.10.11 10:01

Pour les amateurs de vinyles, je n'ai pas tout car à cette période, les doublons fleurissaient:

"Blues Hangover, The Legendary Jay Miller Sessions vol.4", Flyright LP 520 de 1976;

"Got Love if You Want it, The Legendary Jay Miller Sessions vol. 20", Flyright LP 558 de 1980;

"Rainy in my Heart", Excello 8003 de ...

"Baby Scratch my Back", Excello 8005 de ...

"The Best off", Excello 8010 de...

"Knew the Blues", Excello 8013 de...

Pour mémoire, il existait aussi un double LP qui contenait les titres de la fin de sa carrière.

Les LP et CD Flyright sont issus de bandes que le producteur, J. D. Miller avait en réserve, dont une grande partie est constituée de prises atlernatives par rapport aux LP officiels.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 31.10.11 9:42

Nous ayant quitté en 2006, né en 1921, James Edward Jr. "Snooky" Pryor, harmoniciste, bénéficia de la période du "revival" pour graver plus d'une dizaine d'albums, dont la majorité sont de bonne qualité, tout en s'occupant de son entreprise de charpenterie.

De 1948 à fin des années 50, sous son nom, il avait gravé une trentaine de faces pour de petits labels de Chicago, Planet, JOB, Parrot, Atomic H, Marvel, mais aussi pour Chance et Vee Jay. Il accompagna à cette époque aussi Homesick James, Willie Nix, Johnny Williams, Floyd Jones, Moody Jones, Johnny Young et Sunnyland Slim, toujours pour de minuscule marques.

Tous les titres sous son nom ont été publiés:

"Snooky Pryor & Friends, Seminal Post- War Chicago Blues", Westside WESA 869 de 2001, ou figure aussi Floyd Jones, Moody Jones et Johnny Young;

"Rough Treatment, JOB Recording Story", compilation Westside WESD 233 de 2001, aussi en tant qu'accompagnateur;

"Sunnyland Slim & Friends, The Cobra & JOB recordings 1949- 56", Westside WESA 910 de 2001;

"Hand Down Blues, Chicago Style", Relic 7015 de 1989, pour les faces Parrot, qui est la réédition d'un 33 tour;

"Chicago Blues, The Chance Era", Charly CDGR 146 de 1997, pour Homesick James et Willie Nix;

"The Chronological Sunnyland Slim, 1949- 1951", Classics 5035 de 2001;

"The Chronological Floyd Jones, 1948- 1953", Classics 5130 de 2005.

"Combinaison Blues, Bluesmasters vol. 1", LP Charly 1042 de 1982, pour Snooky Pryor et Willie Nix, Vee jay;

"Ain't Times Hard, Blues masters vol. 2", Charly 1047 de 1982, pour Floyd Jones, Sunnyland Slim et Homesick James:

"Going Back Home, Bluesmasters vol. 3, Charly 1067 de 1984, pour Johnny Williams;

La compilation Sunnyland pirate, que j"ai, mais que ne trouve pas dans mon "chateau", contient les deux titre Atomic H...

Le label anglais Westside ayant disparu depuis un petit moment, E Music les a réédité sur différentes marques.


Dernière édition par yza le 31.10.11 11:02, édité 3 fois

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par Chino le 31.10.11 10:09

Je dois avoir un (excellent) album de Snooky Pryoy avec Homesick James.
avatar
Chino

Messages : 2821
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par yza le 31.10.11 22:36

Petite erreur que personne n'a remarqué...même moi:

Johnny Williams n'est pas accompagné par Snooky Pryor à l'harmonica, mais P. T. Hayes, qui est aussi aux côtés de Big Boy Spires sur les faces Chances.

Petit complément pour Snooky Pryor:

Il est présent sur deux faces JOB de J. B. Lenore sur le LP "J. B. Lenore, Fine Blues", Official 6049 de 1989 et le CD Classics que je n'ai pas;

Et aussi sur 2 faces JOB accompagnant Leroy Foster publiées sur le CD Classics 5137 de 2005 et le LP "Baby Leroy Foster/ Floyd Jones, The JOB Serie vol. 6", Flyright 584 de 1983;

Présent aussi sur 2 titres Blue Lake de 1954 de Sunnyland Slim publié sur le LP "Sunnyland Slim, Devil is a Buzy Man", Official 6043 de 1989, ainsi que sur le LP du même artiste "Be Careful How you Vote", Airway 4279 de ?, ainsi que sur le CD Classics 5171 de 2006;

Les faces Chance d'Homesick James ont été aussi publiées sur "Chance Vintage bllues/ R & B Crops vol. 2", P. Vine 706 de 1977, japonais;

2 LP de Snooky Pryor:

"Snooky Pryor", Flyright 100 de 1969, publié avec plusieures jaquettes, puis sur Magpye...c'est la première production de Flyright...

"Snooky & Moody, The JOB Series Vol. 3 de 1980.

Lors de l'introduction de cette série de publication, Bruce Bastin signalait la qualité assez médiocre des rééditions JOB, du fait que Joe Brown, l'un des deux propriétaire de ce label, passait les bandes magnétiques qu'il avait encore, sur un vieux magnétophone de mauvaise qualité et déglingué...



yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harmonica Blues Legends (Sonny Boy Williamson I & II + Little Walter)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum