Robert Johnson

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Chino le 12.09.10 20:05

J'ai l'intégrale Columbia en 2 CD. Fascinant.

Chino

Messages : 2820
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 12.09.10 21:27

Non, Tontonjimi, les enregistrements de Robert Johnson sont de 1936 et 1937, faits à partir de matériel portable, donc électriques, dans des chambres d'hotels, qui, si j'en crois les documents écrits, étaient vides, donc très sonores, et peut-être pas à l"abri des bruits extérieurs. Les filtres basses fréquences existaient-ils à cette époque?

Pour savoir si la sonorité était particuliaire aux enregistrements de RJ, il faudrait les comparer aux autres qui ont été faits la même journée, par les autres artistes, la plupart blanc. Est-ce que cela a été fait, je n'en sais rien.

Les enregistrements des bluesmen des années 20's n'ont probablement pas bénéficié des derniers progrès techniques, qui étaient sans aucun doute réservés aux musiques rentables, donc blanches, et non pas aux "races reords" qui étaient grandement minoritaires. Il fallut attendre certainement un certain temps pour que les studios se modernisent, et que le jazz, blues, gospel bénéficie des enregistrements électriques....

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Tontonjimi le 12.09.10 21:36

mille excuses je parlais des enregistrements en génarales, on peut trouver des enregistrements électriques à partir de 1925/26 d'artistes de musique classique qui ne présentent aucun bruits de surfaces surtout après un petit nétoyage numérique, j'ai même des repiquages sur 33 tours de ces enregistrements classiques, et il n'y a pas un "tic" alors qu'ils datent de 1928/29!!! Je pense que pour les enregistrments de Robert Johnson, ils ne voulaient pas s'embêter, dépenser un minimum, pour remporter un maximum!
avatar
Tontonjimi

Messages : 4007
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 43
Localisation : Somewhere Over The Rainbow

Voir le profil de l'utilisateur http://sebastien.damarey@numericable.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 12.09.10 21:50

Je pense que la coutume d'enregister la musique populaire de tous genres dans d'interminables sessions par des "découvreurs" de talents étaient monaies courantes à cette époque.

C'était un peu les rumeurs qui faisaient qu'un artiste était enregistré, mais pas un autre...

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Purple Jim le 12.09.10 23:31

Et vos avis sur les versions "à la bonne vitesse" ?
avatar
Purple Jim

Messages : 4447
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 13.09.10 10:20

Le sujet et la question est intérèssante...

Dabord, je ne suis ni musicien, ni technicien, mais éssaie d'être rationel...donc je vai certainement écrire des con......

Petite remarque pour débuter.

Au cours des années 60's sur les albums 33 tours figurait la mention "Gravure universelle" au recto et verso des pochettes...

Avant cette indication, le standard de gravure 'et pourquoi pas d'enregistrement), n'était pas universel, c'est pour cela que certaines platines "tournedisques" comme la marque EMT, de haute gamme, comprenait dans leur chassis des égaliseurs de fréquence, et que Maranz avait à son catalogue les fameuses "consolettes", qui en comprenait un aussi.

Ceux qui aime Fats Domino, et qui possède le coffret Bear Family, ont-ils remarqué que les premières faces étaient plus aigüe que les suivantes...???

Cela n'a peut-être rien à voir avec le problême de Robert Johnson...

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Tontonjimi le 13.09.10 11:47

gravure universel signifie que tu peux aussi bien écouter ton disque en mono quand stéréo sans qu'il est de perte (vous me dites si je me trompe?!)
avatar
Tontonjimi

Messages : 4007
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 43
Localisation : Somewhere Over The Rainbow

Voir le profil de l'utilisateur http://sebastien.damarey@numericable.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 13.09.10 13:05

Cela était valable pour la stéréo aussi, mais, je pense que la standardisation des fréquences pour la gravure de disques 33 tours est inervenue à cette époque.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 13.09.10 17:59

Ce qui est rmarquable en tous cas dans les enregistrements de Robert Johnson, c'est la balance tonale qui est toujours favorable à l'aigüe, et un manque flagrant de grave, sauf peut-être dans "32-20 blues".

Dans la première version de "Come on in my kitchen", le jeux de glissando semble très naturel, ainsi de la voix.

Il est très improbable que les disques aient été reproduits à la bonne vitesse sur les 78 tours, car il devait y avoir, même minime, une variation de vitesse à cette époque, suivant les machines de reproductions et d'enregistrements, les corrections électroniques de la rotation ne devaient pas exister...pour ce qui est des manuelles, je n'y crois pas beaucoup... scratch

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Purple Jim le 13.09.10 19:10

Les échantillons sur YouTube semble beaucoup trop ralentis. Il faudrait attendre une étude plus sérieuse avant de décider.
avatar
Purple Jim

Messages : 4447
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 13.09.10 20:16

Tout à fait, mais avec quels documents...

Le mérite des remarques de cet amateur, c'est de poser la question de la sonorité de ces enregistrements, qui par rapport à ceux effectuer par Tommy McClennan, par exemple, sont beaucoup moins équilibrés à l'écoute.

Est-ce que les conditions d'enregistrement de Robert Johnson, avec du matériel portable, dans des sessions quasi-improvisées, dans des conditions très inférieures à celles des studios, expliquent tous?

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Electric Thing le 13.09.10 20:19

Ça me fait penser à l'album "Kind Of Blue" (1957) de Miles Davis qui était ressorti dans les années 90 avec cette notion "à la bonne vitesse" !
avatar
Electric Thing

Messages : 2630
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 46
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Tontonjimi le 13.09.10 22:47

et surtout au tout début du XX° siècle le diapason était accordé 1/2 ton plus bas qu'aujourd'hui, et il faut savoir qu'en plus des 78 tours il existaient aussi des 74 tours, 80 tours et 100 tours minutes et encore un bon nombre de vitesses entre les deux!
avatar
Tontonjimi

Messages : 4007
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 43
Localisation : Somewhere Over The Rainbow

Voir le profil de l'utilisateur http://sebastien.damarey@numericable.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par clement le 20.09.10 18:38

C'est quand duraille comme question. L'oeuvre de Johnson ayant influencé tellement de personnes, de techniques de guitare,etc. ça paraît impensable que toute cette musique soit née d'un accident (en tout cas, on tomberait de haut).
La question ne se pose-t-elle pas pour d'autres musiciens et n'existe-t-il pas quelques témoins dignes de foi pour nous éclairer là dessus?
avatar
clement

Messages : 499
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 20.09.10 21:38

Je pense que toutes les personnes ayant participé à tous les maillons de la production de ces enregistrements, sont décédées depuis pas mal de temps.

Le seul survivant de cette époque, Honeyboy Edwards, même si il a encore des souvenirs de Robert Johnson comme musicien et compagnon de route, doit être assez loin de la réalité dans ses interviews, avec le temps. De toute façon, il n'a pas participé à ces enregistrements.

Je ne connais pas de commentaires de musiciens de l'époque ayant connu RJ, qui ont critiqué la tonalité sa voix en écoutant les reproductions succèssives des supports actuels.

La revue américaine Living Blues, dans un ancien numéro, avait interviewé quelques compagnons de RJ pour établir son portrait robot, avant la publication des photos actuelles...mais aucun de ces dessins ne se ressemblaient... scratch

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par clement le 21.09.10 17:28

Je ne connais pas de commentaires de musiciens de l'époque ayant connu RJ, qui ont critiqué la tonalité sa voix en écoutant les reproductions succèssives des supports actuels.

C'est effectivement à ce genre de témoignages que je pensait.
Si personne n'a relevé, il y a quand même peu de chances que la différence de vitesse soit énorme, non?
avatar
clement

Messages : 499
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 21.09.10 18:03

Je me rappelle que vers le milieu des années 80's, au tout début de l'air du CD, Columbia avait comme projet de faire le coffret que nous connaissons, mais que les matrices originales de RJ avaient disparu...des bruits ont courru que c'étaient peut-être des amateurs japonais qui s'en étaient emparées...d'autres bruits venant du Japon répandaient la rumeur qu'un coffret était en préparation au pays du soleil levant...qui n'a jamais vu le jour!

C'est donc à partir des disques 78 et 33 tours existant que le coffret fut fait, mais à partir des matrices, est-ce que le résultat aurait été meilleur????

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par clement le 21.09.10 18:19

Y a des chances quand même.
J'ignorais tout du sort de ces matrices.
Que ce soit quelqu'un qui se la soit approprié pour n'en rien faire serait d'un égoïsme assez dingue. Après, il n'est pas impossible que les bandes soient perdus depuis un bail. Ce ne serait pas la première fois qu'une grosse boîte comme Columbia masque sa négligence derrière des excuses pourris de ce genre.
avatar
clement

Messages : 499
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 21.09.10 21:43

Il n'a jamais été question de copies de bandes magnétiques chez Columbia...malheuresement, faites à partir des matrices!

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Ayler le 19.02.11 14:23

Réédition à venir (orientée pour les collectionneurs) :

Legacy Recordings plan to celebrate Robert Johnson's 100th birthday in a big way. Here is the news: May 8, 2011, marks the 100th birthday of Mississippi Delta bluesman Robert Johnson, who, according to legend, sold his soul down at the crossroads of Highway 61 and Highway 49 in a midnight bargain that has haunted the music world for three-quarters of a century.

The 'deal' brought forth Johnson's incandescent guitar technique and a run of 10-inch 78 rpm singles for the Vocalion, Oriole, Conqueror and Perfect labels recorded in San Antonio in 1936 and Dallas in 1937.

Those songs have become a cornerstone of Columbia Records' identity, and will be celebrated on two Centennial releases from Columbia/Legacy, a division of Sony Music Entertainment.

Over the years, Johnson's influence has resounded in the music of Muddy Waters ("32-20 Blues"), Elmore James ("I Believe I'll Dust My Broom"), Junior Parker ("Sweet Home Chicago"), John Hammond Jr. ("Milk Cow's Calf Blues"), the Rolling Stones ("Love In Vain," "Stop Breakin' Down Blues"), John Mayall ("Ramblin' On My Mind"), Cream ("From Four Until Late"), Eric Clapton ("Cross Road Blues"), Johnny Winter ("When You Got a Good Friend"), Paul Butterfield and Bonnie Raitt ("Walkin' Blues"), Fleetwood Mac and ZZ Top ("Hellhound On My Trail"), Led Zeppelin ("Traveling Riverside Blues"), Keb' Mo' ("Preachin' Blues"), Cassandra Wilson ("Come On In My Kitchen"), and countless others. It is by far the most empowering body of work in American history to emerge from one solitary blues figure.

As recently as this year, John Mayer was nominated for a Grammy Award® for Best Solo Rock Vocal Performance, for his cover of "Crossroads" on his Battle Studies album, Columbia, 2009. "Cross Road Blues," of course, gives Eric Clapton's annual Chicago music festival its title.

On the occasion of the 100th anniversary of Robert Johnson's birth, Columbia/Legacy pays homage to his spirit with ROBERT JOHNSON: THE COMPLETE ORIGINAL MASTERS - CENTENNIAL EDITION, a multi-faceted "box set" encompassing stand-alone vinyl, CD and DVD components. Its components include:

1) A hardbound vintage book, with sleeves housing the dozen 78rpm vinyl-disc replicas (now at 45 rpm) originally released by Johnson, including a lavish 10-inch-square booklet;

2) ROBERT JOHNSON: THE CENTENNIAL COLLECTION, a new double-CD which includes all 29 songs he recorded in 1936 and '37, for a combined total of 42 masters and alternate takes;

3) RARITIES FROM THE VAULTS, a double-CD comprising:

• CD One: Blues From The Victor Vault, a dozen rarely-collected 78s (i.e. 24 A-sides and B-sides) from the Victor archive by Frank Stokes, Tommy Johnson, Sleepy John Estes, Furry Lewis, Memphis Minnie, Blind Willie McTell, and others, recorded between 1928 and 1932; and

• CD Two: Also Playing…, 10 tracks featuring artists recorded during the same San Antonio and Dallas sessions as Robert Johnson, a musical hotpot ranging from folk and hillbilly, cowboy and Mexican to Texas Swing;

4) THE LIFE & MUSIC OF ROBERT JOHNSON: CAN'T YOU HEAR THE WIND HOWL?, a DVD of the critically-acclaimed 1997 documentary film, directed by Peter Meyer, hosted by Danny Glover, and featuring Keb' Mo' as Robert Johnson. The 76-minute film also includes interviews with Robert Cray, Johnny Shines, John Hammond, Honeyboy Edwards, Robert Lockwood Jr., Henry Townsend, Eric Clapton and Keith Richards.
The four components will ship together and are available exclusively at www.thecompleterobertjohnson.com in advance of their April 26th release. This package will not be available in stores.

The most unique component of ROBERT JOHNSON: THE COMPLETE ORIGINAL MASTERS - CENTENNIAL EDITION will be a 10x10-inch hardbound book that recreates the look and feel of Johnson's classic 78rpm vinyl singles. The book will be constructed in the style of vintage multi-sleeve albums of the 1930s and '40s, with each sleeve containing an actual vinyl replica disc. An additional sleeve will house a smaller book that includes a new 1,500-word essay written by Ted Gioia, Texas-based pianist and music historian, and the author of Delta Blues: The Life and Times of the Mississippi Masters Who Revolutionized American Music (2008); Work Songs (2006); and The History of Jazz (1997). Complete historic track annotation and discographic data is also featured.

Gioia's notes painstakingly examine the songs that were laid down on each of the five days that Johnson recorded in 1936 and '37:

Monday, November 23, 1936 (San Antonio, Texas): "Kindhearted Woman Blues," "I Believe I'll Dust My Broom," "Sweet Home Chicago," "Ramblin' On My Mind," "When You Got A Good Friend," "Come On In My Kitchen," "Terraplane Blues," "Phonograph Blues";

Thursday, November 26, 1936 (San Antonio, Texas): "32-20 Blues";
Friday, November 27, 1936 (San Antonio, Texas): "They're Red Hot," "Dead Shrimp Blues," "Cross Road Blues," "Walking Blues," "Last Fair Deal Gone Down," "Preachin' Blues (Up Jumped The Devil)," "If I Had Possession Over Judgment Day";

Saturday, June 19, 1937 (Dallas, Texas): "Stones In My Passway," "I'm A Steady Rollin' Man," "From Four Until Late";

Sunday, June 20, 1937 (Dallas, Texas): "Hellhound On My Trail," "Little Queen Of Spades," "Malted Milk," "Drunken Hearted Man," "Me And The Devil Blues," "Stop Breakin' Down Blues," "Traveling Riverside Blues," "Honeymoon Blues," "Love in Vain," "Milkcow's Calf Blues."

THE CENTENNIAL COLLECTION double-disc set shares the same genealogy as 1990's Robert Johnson - The Complete Recordings, but that package has now been updated for a new generation. The set includes a new essay by Ted Gioia alongside a new biography of Robert Johnson written by Stephen C. LaVere (completely different from his essay in the 1990 version). Also included are new illustrations, photo images, and a family tree of music originating from Robert Johnson. THE CENTENNIAL COLLECTION will ship as part of the ROBERT JOHNSON: THE COMPLETE MASTERS – CENTENNIAL EDITION package, but it will also be available as a stand-alone item at retail.

Less than 14 months after Johnson's last recording date, he was dead at age 27. The young bluesman was poisoned with strychnine-laced whiskey by a jealous husband at a jook joint, and days later he died on the night of August 16, 1938. Gioia points out that the closest thing to a hit record Johnson would enjoy during his lifetime was his first release on Vocalion Records, "Terraplane Blues" b/w "Kindhearted Woman Blues." Ten more records were released while he lived, and one posthumously, "Love in Vain" b/w "Preachin' Blues (Up Jumped The Devil)."

"At times," Gioia writes, "the legend of Robert Johnson has threatened to overwhelm the artistry of the man – indeed nothing about this musician is more famous than the word-of-mouth accounts of him selling his soul to the devil at a midnight crossroads in exchange for his singular mastery of blues guitar… the best efforts of scholars to present this artist in ordinary, human terms have done little to cut through the mystique and mystery that continue to surround him. Robert Johnson remains larger than life, a figure from American music who has also become part and parcel of American mythology."

In March, The Robert Johnson Blues Foundation (located in Crystal Springs, Mississippi) will announce a series of national and international centennial events for "Robert Johnson - The King of Delta Blues." Steven Johnson, the Vice President of the Foundation and grandson to Robert Johnson, explains:

"My grandfather is revered globally. This centennial celebration involves combining a unique blend of theatre, live musical performances, artistic exhibits and dialogue that highlight the complexity of his life while celebrating his genius. Our events will be following the Robert Johnson Blues Trail, which will allow us to travel to many of the cities where he shared his talents and where his music is most loved. This is important because his voice, style and musical gifts were the foundation for American popular music." For more information about the centennial events visit www.RobertJohnsonBluesFoundation.org.

ROBERT JOHNSON: THE COMPLETE ORIGINAL MASTERS – CENTENNIAL EDITION (Columbia/Legacy 88697 86066 1)
Sleeve 1: Vocalion 03416 – Kind Hearted Woman Blues (S1) / Terraplane Blues (S1)
Sleeve 2: Oriole 7-04-60 – 32-20 Blues (S2) / Last Fair Deal Gone Down (S3)
Sleeve 3: Conqueror 8871 – Dead Shrimp Blues (S3) / I Believe I'll Dust My Broom (S1)
Sleeve 4: Romeo 7-05-81 – Ramblin' On My Mind (S1) / Cross Road Blues (S3)
Sleeve 5: Romeo 7-07-57 – Come On In My Kitchen (S1) / They're Red Hot (S3)
Sleeve 6: Vocalion 03601 – Sweet Home Chicago (S1) / Walkin' Blues (S3)
Sleeve 7: Vocalion 03623 – From Four Until Late (D4) / Hell Hound On My Trail (D5)
Sleeve 8: Perfect 7-10-65 – Malted Milk (D5) / Milkcow's Calf Blues (D5)
Sleeve 9: Perfect 7-12-67 – Stones In My Passway (D4) / I'm A Steady Rollin' Man (D4)
Sleeve 10: Vocalion 04002 – Stop Breakin' Down Blues (D5) / Honeymoon Blues (D5)
Sleeve 11: Vocalion 04108 – Little Queen Of Spades (D5) / Me And The Devil Blues (D5)
Sleeve 12: Vocalion 04630 – Preachin' Blues (S3) / Love In Vain (D5)

Recording index:
S1 – San Antonio, Texas: Monday, November 23, 1936
S2 – San Antonio, Texas: Thursday, November 26, 1936
S3 – San Antonio, Texas: Friday, November 27, 1936
D4 – Dallas, Texas: Saturday, June 19, 1937
D5 – Dallas, Texas: Sunday, June 20, 1937

ROBERT JOHNSON: THE CENTENNIAL COLLECTION (Columbia/Legacy 88697 85907 2)
CD One (San Antonio sessions) – Selections: 1. Kindhearted Woman Blues (S1) 2. Kindhearted Woman Blues (alternate take) (S1) 3. I Believe I'll Dust My Broom (S1) 4. Sweet Home Chicago (S1) 5. Ramblin' On My Mind (S1) 6. Ramblin' On My Mind (alternate take) (S1) 7. When You Got A Good Friend (S1) 8. When You Got A Good Friend (alternate take) (S1) 9. Come On In My Kitchen (S1) 10. Come On In My Kitchen (alternate take) (S1) 11. Terraplane Blues (S1) 12. Phonograph Blues (S1) 13. Phonograph Blues (alternate take) (S2) 14. 32-20 Blues (S3) 15. They're Red Hot (S3) 16. Dead Shrimp Blues (S3) 17. Cross Road Blues (S3) 18. Cross Road Blues (alternate take) (S3) 19. Walking Blues (S3) 20. Last Fair Deal Gone Down (S3) 21. Preaching Blues (Up Jumped The Devil) (S3) 22. If I Had Possession Over Judgment Day (S3).

CD Two (Dallas sessions) – Selections: 1. Stones In My Passway (D4) 2. I'm A Steady Rollin' Man (D4) 3. From Four Till Late (D4) 4. Hellhound On My Trail (D5) 5. Little Queen Of Spades (D5) 6. Little Queen Of Spades (alternate take) (D5) 7. Malted Milk (D5) 8. Drunken Hearted Man (D5) 9. Drunken Hearted Man (alternate take) (D5) 10. Me And The Devil Blues (D5) 11. Me And The Devil Blues (alternate take) (D5) 12. Stop Breakin' Down Blues (D5) 13. Stop Breakin' Down Blues (alternate take) (D5) 14. Traveling Riverside Blues (D5) 15. Traveling Riverside Blues (alternate take) (D5) 16. Honeymoon Blues (D5) 17. Love in Vain (D5) 18. Love in Vain (alternate take) (D5) 19. Milkcow's Calf Blues (D5) 20. Milkcow's Calf Blues (alternate take) (D5).

BLUES RARITIES FROM THE VAULTS
CD One: BLUES FROM THE VICTOR VAULT
Title Artist Rec.
1. South Memphis Blues Frank Stokes 1929
2. Bunker Hill Blues Frank Stokes 1929
3. Dry Land Blues Furry Lewis 1928
4. Cannonball Blues Furry Lewis 1928
5. She's Got Jordan River R.T.Hanen 1931
In Her Hips
6. Happy Days Blues R.T.Hanen 1931
7. Expressman Blues Sleepy John Estes 1930
8. Sweet Mama Sleepy John Estes 1930
9. Fence Breakin' Blues Shreveport Home Wreckers 1930
10. Home Wreckin' Blues Shreveport Home Wreckers 1930
11. Canned Heat Blues Tommy Johnson 1928
12. Big Fat Mama Blues Tommy Johnson 1928
13. Leavin' Town Ishman Bracey 1928
14. The Four Day Blues Ishman Bracey 1928
15. I Never Told a Lie Memphis Minnie-Kansas Joe 1930
16. Don't Want No Woman Memphis Minnie-Kansas Joe 1930
17. * Real Estate Mama Samuel "Fat" Westmoreland -
18. * Dreamin' Blues Samuel "Fat" Westmoreland -
19. Cash Money Blues Kaiser Clifton 1930
20. Fort Worth and Denver Blues Kaiser Clifton 1930
21. Walking Blues Charlie Kyle 1928
22. No Baby Blues Charlie Kyle 1928
23. Lonesome Day Blues Ruby Glaze & Blind Willie McTell 1932
24. Searching the Desert for Ruby Glaze & Blind Willie McTell 1932
the Blues
* indicates unissued.

CD Two: ALSO PLAYING…
1. The Chuck Wagon Gang – The Engineer's Child (S2)
2. Andres Berlanga y Francisco Montalvo – Que piensas tu que mi amore (S2)
3. Andres Berlanga y Francisco Montalvo – Ay! que bonitos ojitos (S2)
4. Hermanas Brazza y Daniel Palomo – Que Sera? (S3)
5. Hermanas Brazza y Daniel Palomo – Muchos Besos (S3)
6. Crystal Springs Ramblers – Tell Me Pretty Mama (D4)
7. Crystal Springs Ramblers – Down In Arkansas (D4)
8. Zeke Williams & His Rambling Cowboys – Breeze (D4)
9. The Light Crust Doughboys – The Eyes of Texas (D5)
10. The Light Crust Doughboys – Stay Out of the South (D5)

Source : http://www.antimusic.com/news/11/feb/18Big_Plans_For_Robert_Johnsons_100th_Birthday.shtml

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5232
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 03.05.11 21:20

J'me suis acheté le double CD nouveau à 10€, il y a vraiment du changement à l'écoute...pour la 3° édition Sony Legacy... Twisted Evil

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Ayler le 04.05.11 8:25

yza a écrit:il y a vraiment du changement à l'écoute

Ironique ?

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5232
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 04.05.11 9:37

Diablement non... Twisted Evil

sauf pour les sourds, celà va de soit... Evil or Very Mad

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Tontonjimi le 04.05.11 9:38

ça me fait penser une chanson de Brassens study
avatar
Tontonjimi

Messages : 4007
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 43
Localisation : Somewhere Over The Rainbow

Voir le profil de l'utilisateur http://sebastien.damarey@numericable.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par yza le 04.05.11 19:00

Par curiosité, est-ce qu'un amateur de blues du site a un ou les deux coffrets des rééditions Sony Legacy Columbia précédents de Robert Johnson comme moi, ainsi que les deux 33 tours américains ou éditions européennes?

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Tontonjimi le 04.05.11 19:49

ça sort le 8 Mai, si j'ai bien tout compris Razz

avatar
Tontonjimi

Messages : 4007
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 43
Localisation : Somewhere Over The Rainbow

Voir le profil de l'utilisateur http://sebastien.damarey@numericable.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert Johnson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum