The Original Canned Heat

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

The Original Canned Heat

Message par Bloomers le 16.04.08 10:08




Canned Heat… le surnom de l’alcool de maïs des antiques bluesmen du Mississippi et bien sûr aussi le nom de l’un des meilleurs groupes de boogie-blues blancs américains..

Back in 1965… Canned Heat est le fruit de la rencontre… entre 2 musicologues, collectionneurs passionnés de blues. Le chanteur Bob "The Bear" Hite surnommé "L’ours" (en raison de sa forte corpulence) et Alan "Blind Owl" Wilson surnommé "La chouette aveugle" (en raison de ses lunettes à double foyer).
Alan Wilson se révèle être un chanteur inimitable, un compositeur exceptionnel et multi-instrumentiste de talent (il maîtrise entre autres harmonica, piano et guitare)
Dès 66, ils sont rejoints par l’excellent guitariste Henry "Sunflower" Vestine et le batteur Frank Cook…
En mars 67, le bassiste Larry "The Mole" Taylor débarque, et la formation est révélée au célèbre festival de Monterey…



Dans la foulée, leur premier disque ("Canned Heat") sort sur Liberty en juin 67… On y retrouve des standards comme "Rollin’ & Tumblin’" de Muddy Waters ou "Help Me" de Sonny Boy Williamson mais aussi quelques unes de leur propres compositions comme "Bullfrog Blues" ou "The Road Song", une adaptation inspirée du "Smokestack Lightning" du bluesman Howlin’ Wolf.

Fin 67, pour les sessions d’"Evil Woman", le batteur Adolpho "Fito" de la Parra remplace Frank Cook…
La légendaire formation originale du groupe est désormais complète…



Eté 68 : Pendant que le groupe tourne sans relâche "Boogie with Canned Heat", leur second album, sort emmené par leur premier succès mondial "On the road again" chanté et composé par Alan Wilson… il y a aussi le fameux "Refried Boogie", cheval de bataille du groupe sur scène : 11 minutes où chacun des musiciens improvise son solo…



En octobre 68, Canned Heat enregistre le double album "Livin’ the Blues" avec des invités de marque : le bluesman anglais John Mayall, le pianiste Dr. John et le guitariste folk John Fahey… Outre les reprises blues-boogie habituelles, Canned Heat s’ouvre au psychédélisme avec une longue suite expérimentale "Parthenogenesis" (19:45) en 9 parties…



"Hallelujah", le quatrième album de Canned Heat, sort en juillet 69 dans l’indifférence générale, le single "Poor Moon" déçoit les fans du groupe et ne parvient pas à percer les hit parades… le groupe est lessivé par la drogue et les tournées incessantes…
Henry Vestine quitte Canned Heat juste avant l’apparition du groupe au légendaire festival de Woodstock en août 69 ; il est remplacé d’abord temporairement par le génial Mike Bloomfield puis définitivement par l’excellent Harvey Mandel…
Canned Heat s’offre un break fin 69 en publiant leur premier Best of : "The Canned Heat Cookbook".

La compilation "Canned Heat Cookbook" est suivie en janvier 1970 par le 45-tours "Let’s work together". Chanté par Bob Hite, il se classe n° 2 en Angleterre.
Cette reprise d'un titre créé en 1961 par Wilbert Harrison a été enregistrée pendant les sessions de "Future blues", le prochain album de Canned Heat programmé pour l’automne.
Le bassiste Larry Taylor et le guitariste Harvey Mandel décident alors de s'en aller pour rejoindre John Mayall.

Ils sont remplacés respectivement par Antonio De La Barreda et par Henry Vestine, qui revient après l’échec de son groupe, Sun. Dans cette nouvelle formation, Canned Heat réalise un vieux rêve : enregistrer avec l’un des maîtres du blues, le grand John Lee Hooker.
Les séances se déroulent très rapidement, concentrées sur trois journées du mois de mai 1970. Pour Al Wilson, que John Lee Hooker présente comme le meilleur harmoniciste de la planète, c’est un aboutissement, le grand moment de sa carrière. Hélas, il n'aura pas le temps de savourer ce triomphe.

Au début du mois de septembre 1970, Canned Heat est en Angleterre. Le groupe vient de participer à la deuxième édition du festival de l’Ile de Wight, en prélude à une nouvelle tournée européenne.
Al Wilson décide de rentrer quelques jours en Californie. Le 3 septembre, son corps est découvert dans un sac de couchage au milieu des séquoias de Topanga Canyon. Militant écologiste actif, il avait choisi de passer la nuit à cet endroit, en solitaire, au milieu de la nature qu’il aimait tant. Dépressif, il succombe à une overdose de drogue. Il avait 27 ans. Suicide ou accident ? On ne le saura jamais précisément, mais pour Canned Heat, c’est un coup fatidique.



"Future Blues" paraît en octobre 1970, quelques semaines après la mort d'Alan Wilson. C'est le dernier album de Canned Heat enregistré dans sa formation classique, avec la participation de Dr. John au piano.
Outre "Let’s work together", qui connaît enfin le succès aux Etats-Unis, on y trouve la reprise du classique d'Arthur Crudup : "That's alright mama".



En février 1971, le double album "Hooker & Heat" est le résultat des sessions que Canned Heat avait réalisé l’année précédente avec John Lee Hooker. On y trouve dix-sept titres qui sont présentés dans l’ordre où ils ont été enregistrés. D'abord, John Lee Hooker est seul. Puis il est rejoint par Al Wilson à l’harmonica, au piano et à la guitare. Enfin, pour les cinq derniers morceaux, il est accompagné par le groupe tout entier.
Pour John Lee Hooker, ce double album marque le début d’une seconde carrière. Mais Canned Heat n'en tirera pas le même profit. En perdant Al Wilson, le groupe a perdu une grande partie de son âme et, bien qu’il continue à être une attraction scénique fort prisée, il n’arrive pas à retrouver la magie de ses premiers albums.
A cela s’ajoute la désaffection du grand public pour le blues, une musique dont Canned Heat - volontairement ou non - n’arrivera jamais à s’écarter.

En l’absence de succès discographique, Canned Heat passe l’année 1971 sur la route. L’ambiance est plutôt catastrophique comme en témoigne le "Live At The Turku Rock Festival”, enregistré en Finlande en août 1971 et paru pour la première fois en 1990. Le seul fait notable, c'est que la tâche insurmontable de remplacer Alan Wilson a été confiée à Joel Scott Hill, le futur chanteur des Flying Burrito Brothers.



L'album "Live In Europe" qui était paru quelques mois plus tôt, est d'un niveau nettement supérieur, et surtout, il permet de retrouver Canned Heat une dernière fois avec Al Wilson. Lorsqu'il sortira en CD, cet album sera rebaptisé "Canned Heat ‘70 Concert".



C'est en février 1972 que Canned Heat publie son premier album studio depuis la mort d’Alan Wilson. Il s'appelle "Historical Figure & Ancient Heads", et il accueille en invités le guitariste Harvey Mandel et surtout Little Richard sur "Rockin’ with the King". Ce titre paraît en 45-tours, mais il ne dépasse pas la 88ème place des charts américains.



En mars 1973, Canned Heat propose "The New Age", un album où les Clara Ward Singers font une apparition remarquée. Le personnel du groupe a encore changé, James Shane prenant la place d’Antonio De La Barreda et Richard Hite, le frère de Bob, celle de Joel Scott Hill. La formation est complétée par un sixième musicien, le clavier Ed Beyer.



En janvier 1974, après la sortie de l'album "One More River To Cross", Canned Heat se retrouve sans maison de disques.

Canned Heat aborde une période sombre, instable, aggravée par le mauvais état de santé - physique et mentale - d’un Bob Hite miné par l’alcool et la drogue.



Finalement, en juillet 1978, ils ont l’opportunité d’enregistrer "The Human Condition" pour le label Takoma. L'album est de bonne qualité, mais ses ventes sont si faibles qu’elles ne permettent pas d’éponger les dettes du groupe. Bob Hite, au plus bas, est alors contraint de se séparer de sa légendaire collection de disques.

Début 1981, Bob Hite a retrouvé le moral et il propose à John Lee Hooker une nouvelle collaboration avec Canned Heat, mais cette fois en public. La rencontre a lieu au Fox Venice Theatre, dans la banlieue de Los Angeles, avec les Chambers Brothers en invités spéciaux.
L’album est en cours de mixage lorsque le 5 avril 1981, après un concert au Palomino, Bob Hite s’écroule, victime d’une crise cardiaque.
Tragique coïncidence, la mort de Bob intervient dans les mêmes circonstances que celle d’Alan Wilson onze ans auparavant, c'est-à-dire à l’issue de l’enregistrement avec John Lee Hooker d’un album destiné à relancer leurs carrières.
"Hooker & Heat - Recorded Live..." ne paraîtra que quelques mois plus tard.
C'est à ce moment que Canned Heat se sépare. On pense alors que l'histoire est terminée... mais Canned Heat se reformera plusieurs fois... encore maintenant ils sortent des disques et tournent dans le monde entier. Le batteur (Fito de la parra) reste le seul musicien de la formation originale...
avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Electric Thing le 17.04.08 19:36

Canned Heat c'est le groupe qui dès les premières notes te fout la banane direct... que du plaisir avec un super son, un super chanteur (avec du coffre), de superbes guitaristes, un super harmoniste, un super feeling, du super BOOGIE...

Mes préférés :
  • Boogie with Canned Heat
  • Living The Blues
  • Hallelujah,
  • Live In Europe ' 70
  • Hooker & Heat The best of...plus
  • Boogie with hooker n' heat
  • Live at the Fox Venice Theatre (c'est sentimental)


Tu n'as pas parlé de Live at Topanga Corral qui regroupe des titres lives et studios datant de 66 et 67.


Signalons aussi que le groupe existe toujours avec seulement 'Fito' de la Parra (le batteur dès le deuxième album du groupe). Lamentable attitude, IMHO, mais c'est plus vendeur...
http://www.cannedheatmusic.com/
avatar
Electric Thing

Messages : 2628
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 47
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Ayler le 30.04.08 16:09

Bloomers a écrit:Dès 66, ils sont rejoints par l’excellent guitariste Henry "Sunflower" Vestine et le batteur Frank Cook…
En mars 67, le bassiste Larry "The Mole" Taylor débarque, et la formation est révélée au célèbre festival de Monterey…
Henry Vestine a enregistré avec Albert Ayler : ce type de rencontre est assez rare pour être soulignée.

Quant à Larry Taylor, il est désormais peut-être plus connu pour ses participations aux disques de Tom Waits que pour Canned Heat !

Bloomers a écrit:Henry Vestine quitte Canned Heat juste avant l’apparition du groupe au légendaire festival de Woodstock en août 69 ; il est remplacé d’abord temporairement par le génial Mike Bloomfield puis définitivement par l’excellent Harvey Mandel…
Sait-on pourquoi Bloomfield n'est pas resté ? Existe-t-il des enregistrements de cette collaboration ?

Bloomers a écrit:Début 1981, Bob Hite a retrouvé le moral et il propose à John Lee Hooker une nouvelle collaboration avec Canned Heat, mais cette fois en public. La rencontre a lieu au Fox Venice Theatre, dans la banlieue de Los Angeles, avec les Chambers Brothers en invités spéciaux.
L’album est en cours de mixage lorsque le 5 avril 1981, après un concert au Palomino, Bob Hite s’écroule, victime d’une crise cardiaque.
Tragique coïncidence, la mort de Bob intervient dans les mêmes circonstances que celle d’Alan Wilson onze ans auparavant, c'est-à-dire à l’issue de l’enregistrement avec John Lee Hooker d’un album destiné à relancer leurs carrières.
"Hooker & Heat - Recorded Live..." ne paraîtra que quelques mois plus tard.
Il vaut quoi celui-là ?

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5249
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Electric Thing le 30.04.08 18:32

Ayler a écrit:
Bloomers a écrit:
"Hooker & Heat - Recorded Live..." ne paraîtra que quelques mois plus tard.
Il vaut quoi celui-là ?
Bloomers doit certainement parler du Live at the Fox Venice Theatre .



Moi je l'aime bien... Francky pas du tout... Laughing
avatar
Electric Thing

Messages : 2628
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 47
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par eddie le 30.04.08 19:24

Je ne connais pas ce live.

J'aime beaucoup Canned Heat, surtout au début, et il me semble qu'il faut aussi signaler 2 compilations d'inédits toutes périodes qui contiennent leur lot de petites pépites (notamment je crois sur le vol. 2 les derniers enregistrements d'Alan Wilson, superbes, en solo): The Boogie House Tapes (Ruf Records), 2 doubles CD.

J'ai vu 2 fois le Canned Heat actuel en concert et le moins que l'on puisse dire, c'est que je n'en garde pas un grand souvenir... Mais Robert Lucas, le guitariste, est un fin guitariste de blues qui a sorti d'excellents albums sous son nom dans les années 90 ("Built for comfort", "Completely blue" avec une belle lecture de "Voodoo Chile", etc.).
Dommage qu'il ait arrêté son propre groupe pour rejoindre Canned Heat - c'est en tout cas mon avis.

Signalons aussi que les mémoires de Fito de la Parra ont été traduites en Français: "Living the blues - Canned Heat: une saga entre musique, drogue, sexe, mort et survie" (!!!!) traduit par Benoît Herr. je l'avais vu en vente à la Librairie Parallèle, j'ignore si c'est encore disponible.
avatar
eddie

Messages : 744
Date d'inscription : 15/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Bloomers le 30.04.08 19:32

Ayler a écrit:Henry Vestine a enregistré avec Albert Ayler : ce type de rencontre est assez rare pour être soulignée.?

ça vaut quoi ?

Ayler a écrit:
Quant à Larry Taylor, il est désormais peut-être plus connu pour ses participations aux disques de Tom Waits que pour Canned Heat !?

tiens, je ne savais pas Rolling Eyes

Bloomers a écrit:Sait-on pourquoi Bloomfield n'est pas resté ? Existe-t-il des enregistrements de cette collaboration ??

A mon sens Bloomfield voulait continuer sa carrière solo, il accompagne le groupe pour quelques concerts, pas d'enregistrements à ma connaissance...on le voit mal se taper des tournées mondiales avec Canned Heat

Ayler a écrit:Il vaut quoi celui-là ?
la seconde collaboration avec John Lee Hooker est bien moins bonne que la première. le son et la performance sur ce live est très moyen...en tout cas ce n'est pas trop ma tasse de thé...

petite remarque concernant John Lee Hooker

après avoir été remis en selle deux fois par Canned Heat en 1970 et 1980...par la suite, comme on le sait, John Lee Hooker à jouit d'une célébrité constante jusqu'a sa mort...
Alors que Canned Heat tentait un nouveau come back, au début des années 90, les survivants demandèrent un coup de main à John Lee qui accepta d'abord sans hésité "bien sûr les gars, contactez mon manager !"...ce qu'ils ont fait evidemment...ils n'ont jamais eu de réponse.
avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Electric Thing le 30.04.08 20:00

Bloomers a écrit:
Ayler a écrit:Il vaut quoi celui-là ?
la seconde collaboration avec John Lee Hooker est bien moins bonne que la première. le son et la performance sur ce live est très moyen...en tout cas ce n'est pas trop ma tasse de thé...
Le son est excellent ! Réécoute le tu verras bien...
La performante est loin d'être inoubliable mais elle est correcte. Après c'est une question de goût personnel...
L'album n'est certes pas indispensable, mais il est très agréable à écouter.
avatar
Electric Thing

Messages : 2628
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 47
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par eddie le 30.04.08 20:38

après avoir été remis en selle deux fois par Canned Heat en 1970 et 1980...par la suite, comme on le sait, John Lee Hooker à jouit d'une célébrité constante jusqu'a sa mort...
Alors que Canned Heat tentait un nouveau come back, au début des années 90, les survivants demandèrent un coup de main à John Lee qui accepta d'abord sans hésité "bien sûr les gars, contactez mon manager !"...ce qu'ils ont fait evidemment...ils n'ont jamais eu de réponse.

N'y a-t-il pas là un problème de date? Je suppose que pour la deuxième fois, tu fais allusion à "Cuttin' out" et "My dream", titres de l'album de come-back "The healer" de Hooker où jouent les Canned Heat. Alors il s'agit de 1989 et pas 1980.
En 1980 quand sort le "live" Canned Heat / JLH, c'est juste un "live" de plus à une période où Hooker les accumule. On ne peut pas parler de remise en selle durable: dans les années 80 seul l'album "Jealous" sort, il est mauvais et il n'est édité que sur un tout petit label (Paula Records). Hooker continue d'être vraiment au creux de la vague.

Dans le cas précis de "The healer", je ne suis pas sûr que ce soit vraiment Canned qui ais remis en selle John Lee, mais plutôt Roy Rodgers et Mike Kappus (qui ont bataillé ferme pour sortir l'album, envers et contre tous) ainsi que Carlos Santa ("The healer", tube mondial) ou encore d'autres invités: Robert Cray ("Baby lee", autre tube), Bonnie Raitt ("I'm in the mood", autre grand carton) ou encore Los Lobos, tous plus médiatiques en 1989 que Canned Heat. Mais je suis d'accord, Vestine, Taylor & Co ont bel et bien participé à ce retour durable.

A la décharge de Hooker ou de son manager (Mike Kappus?) il faut signaler que d'autres titres ont été enregistré fin 80's, début 90's (?) dont, justement, un qui a fait son apparition en 2002 (je crois) sur un nouvel album de Canned Heat, "Friends in the can" (Ruf records). Pourquoi ce titre a-t-il mis autant de temps à sortir? Je n'en sais rien. Mais il est bel et bien sorti, et ce peut être considéré comme un renvoi d'ascenseur.

De plus, pour Hooker la machine s'est emballée à partir du succès de "The healer": les sollicitations n'ont pas cessé, justement à la période où il pouvait le moins les honorer (cf. son âge). Peut-être son manager a-t-il privilégié les plus lucratives. Mais JLH a, je crois, toujours été fidèle en amitié. Et comme je viens de le dire il y avait semble-t-il des titres qui n'ont pas été utilisés par Canned Heat à l'époque.

En revanche et pour finir sur ma remarque, Hooker avait demandé un coup de main à son vieil ami Van Morrison quand il préparait "The healer": Morrison n'a jamais donné suite. Il s'est ravisé quand il a vu le succès commercial incroyable de l'album, et n'a guère quitté la poule aux oeufs d'or après ça (évinçant même Roy Rodgers, le principal artisan du retour de Hooker).
avatar
eddie

Messages : 744
Date d'inscription : 15/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Bloomers le 30.04.08 20:55

merci pour les précisions, je ne reviens plus sur les sources...je n'était pas certains des dates.
Cela m'étonnait également Wink
avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Ayler le 02.05.08 23:38

Bloomers a écrit:
Ayler a écrit:Henry Vestine a enregistré avec Albert Ayler : ce type de rencontre est assez rare pour être soulignée.?

ça vaut quoi ?
Ils ont enregistré trois titres ensemble.
- "Drudgery" sur l'excellent "Music Is The Healing Force Of The Universe" ;
- "Toiling" sur "The Last Album", que je n'ai jamais vu ;
- Un inédit : "Joining Forces".

"Drudgery" est un blues... à la Albert Ayler. Vu ton amour des musiques libres, peu de chance que tu accroches ses huit minutes. Vestine fait la rythmique, ainsi qu'un solo en overdub (assez classique).

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5249
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Bloomers le 03.05.08 1:10

ok merci
avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Wim W

Message par leptilou le 12.07.08 15:52

Faire le joint avec Wim Wenders : Dans Alice dans les villes de mémoire il ya un long plan séquence devant un juke box avec la ziq de " On the road again "... longue séquence de dérive rock à la Wim W.
AU tournant du début des seventies ce groupe a failli devenir un méga groupe. Avec the "road again" et "in the country" il égalait les charts des plus grands... Un son de production curieux...
avatar
leptilou

Messages : 1277
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 65
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/category/concerts/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par elianor forums le 23.05.09 14:51


Elianor et K Productions présentent

A l’occasion du 40e anniversaire du Festival de Woodstock, le 9 juillet 2009 au Bataclan, Paris


CANNED HEAT “WOODSTOCK REUNITE”


La légende du boogie-blues débarquera le 9 juillet 2009 au Bataclan à Paris avec la formation « Woodstock Reunite » qui comprendra :

Fito de la Parra: drums/vocal
Larry “the Mole” Taylor: bass/guitar
Harvey “The Snake” Mandel: guitar
Barry Levenson: guitar
Greg Kage: bass/drums/vocals
Dale Spalding: vocals/guitar/harmonica


Achetez vos places en ligne sur notre Billeterie

Le jeudi 09 juillet 2009
à partir de 19h

CANNED HEAT
Concert exceptionnel - “Woodstock Reunite”
+ Nina Van Horn

PAF : 45 euros sur place
Préventes :
Fosse debout : 37 euro + commissions
Balcon assis : 42 euro + commissions
Balcon VIP : 70 euro + commissions (*)

(*) Limité à 48 places - Placement balcon en face de la scene - Rencontre avec le groupe après le concert + une coupe de champagne offerte.


Paiement Paypal direct (commissions réduites) :

Achetez votre place sur le site de la FNAC

Achetez votre place sur le site de Digitick




elianor forums

Messages : 4
Date d'inscription : 15/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par jipes le 25.05.09 13:04

Ah j'adore Canned Heat première mouture avec l'impeccable Alan Wilson et une excellente rythmique, ma foi le premier album est une pure nerveille et le "Hooker'n'Heat" est également excellent ! Plus tard j'avais bien auimé "Human Nature" même si sans Alan Wilson je rejoins Bloomers là dessus le groupe avait perdu une grosse partie de son âme. Sa facon de jouer de l'harmo et même de la guitare etait tellement ancré dans la tradition Blues ses rythmiques sont parfois délicatement intriguantes

J'aimais beaucoup également le chanteur Bob Hite mais j'ai toujours eu beaucoup de mal avec le son Fuzz de la guitare de Vestine Suspect

D'apprendre qu'il a enregistré avec Albert Ayler me le présente sous un jour nouveau et peut m'expliquer pourquoi j'ai du mal avec lui lol! Non je taquine juste notre cher Ayler mais par contre ca montre qu'il (Vestine) avait déjà une optique assez expérimentale du blues teinté de jazz assez free on dira Wink

P.S Sinon je vois que vous avez été également spammé par Eliannor forums qui vient coller sa pub dans tous les forums de France et de Navarre sans même se présenter y en a vraiment qui mérientent des coups de pied ou je pense Twisted Evil
avatar
jipes

Messages : 1038
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 59
Localisation : Mulhouse (Alsace)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mojo.fr/boutique.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par elianor forums le 25.05.09 14:11

P.S Sinon je vois que vous avez été également spammé par Eliannor forums qui vient coller sa pub dans tous les forums de France et de Navarre sans même se présenter y en a vraiment qui mérientent des coups de pied ou je pense Twisted Evil

Mea culpa, je suis en train de faire la tournée des forums pour nous presenter, nous avons effectivement eu peu de temps pour lancer la promo de ce concert et nous avons été à l'essentiel.

Nous sommes donc une association à but non lucratif, et bénévole, sans subventions autre que nos finances personnelles, et tentons, comme nous le pouvons, d'organiser des concerts et des événementiels autour de la musique !
Je suis désolé si ces messages ont été considérés par beaucoup comme du spam, nous ne pensions pas à mal, mais simplement à faire de la publicité pour un événement culturel.
Mea culpa encore une fois, et nous allons de ce pas nous présenter sur tous les autres forums de France !

Cordialement,

elianor forums

Messages : 4
Date d'inscription : 15/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Bloomers le 27.05.09 9:50

Jipes a écrit:
J'aimais beaucoup également le chanteur Bob Hite mais j'ai toujours eu beaucoup de mal avec le son Fuzz de la guitare de Vestine Suspect :

le son de Vestine est typiquement californien...c'est souvent des gammes à la "East-West" avec un effet fuzz
avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par jipes le 27.05.09 10:11

Bloomers a écrit:
Jipes a écrit:
J'aimais beaucoup également le chanteur Bob Hite mais j'ai toujours eu beaucoup de mal avec le son Fuzz de la guitare de Vestine Suspect :

le son de Vestine est typiquement californien...c'est souvent des gammes à la "East-West" avec un effet fuzz

Heu c'est quoi des gammes East West scratch scratch
avatar
jipes

Messages : 1038
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 59
Localisation : Mulhouse (Alsace)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mojo.fr/boutique.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par jipes le 27.05.09 12:35

Heu tu veux dire que Vestine aurait le même son que Bloomfield ou Bishop affraid Tu parles seulement de cet album alors non scratch Parce que dans mon souvenir le son de Bloomfield dans le Butterfield est beaucoup plus chaleureux que celui de Vestine non ?
avatar
jipes

Messages : 1038
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 59
Localisation : Mulhouse (Alsace)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mojo.fr/boutique.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Bloomers le 27.05.09 14:36

Jipes a écrit:Heu tu veux dire que Vestine aurait le même son que Bloomfield ou Bishop affraid Tu parles seulement de cet album alors non scratch Parce que dans mon souvenir le son de Bloomfield dans le Butterfield est beaucoup plus chaleureux que celui de Vestine non ?

je parle de cet album précis "East-West" où Bishop et surtout bloomfield ouvre la voie de l'experimentation.
le son est plus chaud parce que bloom n'utilise pas de gadget (fuzz pour donner un son plus ACIDE)...
Tu noteras une obsession rare de tout ces groupes pour les gammes indiennes...même Canned Heat !
je ne vois à l'époque (1966) pas beaucoup de différence entre Jerry Garcia et Henry Vestine sauf quand ce dernier utilise le slide à la Elmore James...et encore...même dans ce domaine...le Butterfield Blues Band dominait largement la place.

l'influence d'Hendrix ne viendra qu'en 1967 à Monterey...Cream pareille...leur première tournée US date de 1967.

je possède pas mal d'enregistrement pré 67 du Dead, Airplane, Quicksilver etc...ils font tous du east-west acide sous acide...le son ressemble plus à bloomfield (sur east-west) que Muddy Waters, BB King ou même le beano de Mayall

il est d'ailleur amusant de constater sur le titre "One Good Man" de Janis que Bloomfield fait en sorte de sonner plus acide (à la Big Brother mais deluxe hein Wink )
avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Electric Thing le 27.05.09 18:41

Bloomers a écrit:ils font tous du east-west acide sous acide...
Laughing

Bloomers a écrit:à la Big Brother mais deluxe hein Wink )
Laughing
avatar
Electric Thing

Messages : 2628
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 47
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par jipes le 27.05.09 19:13


OK après avoir écouté la version Live je comprends mieux ce que tu veux dire en effet ça fuzze lol!
avatar
jipes

Messages : 1038
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 59
Localisation : Mulhouse (Alsace)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mojo.fr/boutique.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Bloomers le 28.05.09 8:48

Jipes a écrit:

OK après avoir écouté la version Live je comprends mieux ce que tu veux dire en effet ça fuzze lol!

je ne trouve plus la version studio sur you-tube...elle est encore plus significative...Jipes ce "East-West" mérite de figurer dans ta collection !
avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Purple Jim le 28.05.09 12:35

avatar
Purple Jim

Messages : 4464
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 109
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Purple Jim le 28.05.09 12:44

Bloomers a écrit:

je ne trouve plus la version studio sur you-tube...elle est encore plus significative...Jipes ce "East-West" mérite de figurer dans ta collection !

East West :
http://www.deezer.com/track/748094
avatar
Purple Jim

Messages : 4464
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 109
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Original Canned Heat

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum