Jeff Beck : Truth (1968)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeff Beck : Truth (1968)

Message par Ayler le 02.09.08 12:24

Jeff Beck : Truth (1968)



Face 1

1. Shapes of Things - 3:21
2. Let Me Love You - 4:43
3. Morning Dew - 4:42
4. You Shook Me - 2:32
5. Ol' Man River - 4:00

Face 2

1. Greensleeves - 1:50
2. Rock My Plimsoul - 4:14
3. Beck's Bolero - 2:54
4. Blues De Luxe - 7:32
5. I Ain't Superstitious - 4:53


Jeff Beck Group :
Jeff Beck - guitares, basse sur "Ol' Man River"
Rod Stewart - chant
Micky Waller - batterie
Ronnie Wood - basse

Sidemen :
Nicky Hopkins - piano sur "Morning Dew", "You Shook Me", "Beck's Bolero" et "Blues Deluxe"
Keith Moon - batterie sur "Beck's Bolero", timbales sur "Ol' Man River"
Jimmy Page - guitare rythmique sur "Beck's Bolero"
John Paul Jones - basse sur "Beck's Bolero" et orgue Hammond Organ sur "Ol' Man River" et "You Shook Me"


Chez les amateurs de la période rock de Jeff Beck, "Truth" est en souvent tenu pour un album majeur. Historiquement, c'est le chaînon manquant entre le Jimi Hendrix Experience et Cream d'une part, et Led Zeppelin d'autre part. Mais si le Jeff Beck Group n'a pas connu la même reconnaissance que ces trois groupes, c'est tout simplement parce que sa musique est moins forte, et moins originale - sous réserve de considérer la carrière de Led Zeppelin dans son ensemble car le premier album du groupe est dans une large mesure calqué sur celui-ci, au point de partager deux musiciens et une partie du répertoire.
Les deux groupes ont en commun le fait de jouer un blues très lourd, sans complexe - d'autant que ce ne sont pas des bluesmen. Il suffit d'écouter le "Blues De Luxe" pour s'en convaincre : lorsqu'ils tentent de sonner plus blues, ça ne fonctionne pas vraiment - on est loin du "Red House" de Jimi Hendrix. Si ce dernier a pu être influencé par les trouvailles de Beck période Yardbirds, la roue a depuis clairement tourné : c'est un Jeff Beck sous influence qu'on entend ici, s'appropriant de façon convaincante le langage Hendrixien - à défaut de nourrir un discours aussi riche, car on sent bien qu'il ne faudrait pas que les solos s'éternisent. En fait, c'est surtout lorsqu'il joue du bottleneck que Beck fait preuve d'originalité : son jeu est incisif et nuancé - a priori ce qui se faisait mieux de ce coté de l'Atlantique en 1968.

On notera bien sûr les présences de Rod Stewart (comme proto-Robert Plant) et de Ron Wood (meilleur bassiste que guitariste ?) - qui rencontreront par la suite plus de succès que leur leader n'en connaitra jamais.

Que manque-t-il au Jeff Beck Group pour boxer dans la catégorie supérieure ? Sans doute un meilleur batteur - car c'est à ce niveau que le groupe trouve ses limites, d'autant que Beck est plus soliste que rythmicien. Mais c'est surtout au niveau de l'écriture que le groupe pose problème : il manque un compositeur digne de ce nom.
Conséquence ? La plupart du matériel est issu du Chicago blues, de chansons adaptées à une sauce similaire - et même d'anciennes compositions réenregistrée ("Shapes Of Things" des Yardbirds)... ou non ("Beck's Bolero"). On retrouve même une version de "Greensleeves" qui tombe comme un cheveu sur la soupe en début de face 2.
La démarche de Beck trouve ses limites à ce niveau : si Jimi Hendrix prenait le blues comme source d'inspiration, il ne se contentait pas d'adapter un matériel déjà existant à sa technique instrumentale - il créait de nouvelles formes permettant d'explorer un registre inédit, comme c'est le cas avec "I Don't Live Today". Et c'est ce qui fait toute la différence entre les deux démarches : d'un coté Beck joue du blues à la tronçonneuse, de l'autre Hendrix transcende le genre.


A lire : la chronique de Rolling Stone, signée Al Kooper, très instructive.

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5233
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeff Beck : Truth (1968)

Message par Purple Jim le 02.09.08 23:21

Très juste comme observations. Un album assez moyen mais avec ces titres que j'adore : "Let Me Love You", "Beck's Bolero", "Rock My Plimsoul".
avatar
Purple Jim

Messages : 4450
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeff Beck : Truth (1968)

Message par Electric Thing le 03.09.08 1:53

J'adore et ne m'en lasse jamais ! I love you
avatar
Electric Thing

Messages : 2628
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 46
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeff Beck : Truth (1968)

Message par Ayler le 04.07.10 22:17

Une version de "Morning Dew" du second JBG :


_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5233
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeff Beck : Truth (1968)

Message par telegraphroad le 11.04.11 23:50

Ayler a écrit: Ron Wood (meilleur bassiste que guitariste ?)

Tout à fait d'accord ! Je trouve même qu'il était assez talentueux sur cet instrument.

telegraphroad

Messages : 338
Date d'inscription : 06/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeff Beck : Truth (1968)

Message par Tontonjimi le 12.04.11 0:37

avatar
Tontonjimi

Messages : 4007
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 44
Localisation : Somewhere Over The Rainbow

Voir le profil de l'utilisateur http://sebastien.damarey@numericable.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeff Beck : Truth (1968)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum