A Prayer Before Dawn (1988)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A Prayer Before Dawn (1988)

Message par Ayler le 16.07.08 11:37

A Prayer Before Dawn (1988)



Face 1

1. The Light At The Edge Of The World
2. Dedication To James W. Clark
3. Softly For Shyla
4. After The Rain

Face 2

1. The Greatest Love Of All
2. Midnight At Yoshi's
3. Living Space

Personnel :
Pharoah Sanders - saxophone
William Henderson - piano, synthétiseur Kurzweil
John Hicks - piano sur "After The Rain"
Lynn Taussig - sarod, chandrasarang sur "Midnight At Yoshi's"
Brian McLaughlin - tabla sur "Midnight At Yoshi's"
Alvin Queen - batterie sur "Midnight At Yoshi's"


Publié à l'origine par Theresa, Evidence a réédité "A Prayer Before Dawn" en 1993, avec deux titres en plus ("In Your Own Sweet Way" et "Christmas Song"), et un ordre légèrement modifié :

1. The Light At The Edge Of The World
2. Dedication To James W. Clark
3. Softly For Shyla
4. The Greatest Love Of All
5. Midnight At Yoshi's
6. Living Space
7. After The Rain
8. In Your Own Sweet Way
9. Christmas Song

La majeure partie du temps en duo avec William Henderson, "A Prayer Before Dawn" est un album à part dans l'œuvre de Pharoah Sanders. C'est en effet un disque calme et intimiste. Sur le papier, le concept ne manque pas d'intérêt car si Pharoah est avant tout connu pour ses plages incandescentes, il est devenu avec les années un saxophoniste capable de jouer dans des contextes plus sereins, où sa maîtrise du son n'est pas moins impressionnante.

Les choix artistiques de l'album sont malheureusement assez catastrophiques : "A Prayer Before Dawn" n'est que partiellement acoustique - et les sons de synthétiseurs utilisés par William Henderson ont horriblement mal vieilli.
Le répertoire a de quoi surprendre : reprendre du John Coltrane et du Whitney Houston sur le même disque, il fallait oser. L'introduction de "The Greatest Love Of All" est d'ailleurs parfaitement grotesque... et de nature à relativiser les reprises pop de Miles des années 80 ! C'est dire...

Pharaoh proposera de nouvelles versions de "Light At The Edge Of The World" et "Softly For Shyla" sur le double album "Crescent With Love", dans une version sans synthé pour la première, et un piano solo très proche pour la seconde, aussi réussie.

La présence d'"After The Rain" (seul titre avec John Hicks) est un peu étonnante : Pharaoh reprend une seconde fois un titre de Coltrane qu'il a déjà repris par le passé (sur "Journey To The One"). Quel intérêt ?

"Midnight At Yoshi's" est le seul titre joué en groupe, plus organique même si on a un peu le sentiment d'entendre de la world music au kilomètre.

Il faut en fait attendre "Living Space" (le dernier titre de l'album) pour qu'il se passe vraiment quelque chose. Sur ce titre de Coltrane, le piano remplace avantageusement les synthés, Pharoah livrant une interprétation véritablement habitée du thème.

Pour fan uniquement.

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5232
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum