Albert Ayler : Love Cry (1968)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Albert Ayler : Love Cry (1968)

Message par Ayler le 12.06.08 13:03

Albert Ayler : Love Cry (1968)



Face 1

1. Love Cry
2. Ghosts
3. Omega
4. Dancing Flowers
5. Bells
6. Love Flower

Face 2

1. Zion Hill
2. Universal Indians

La réédition CD MCA de 1991 comprend deux prises inédites :

1. Love Cry (3:54)
2. Ghosts (2:45)
3. Omega (3:14)
4. Dancing Flowers (2:19)
5. Bells (3:07)
6. Love Flower (3:30)
7. Love Cry II (7:13)
8. Zion Hill (alternate take) (4:13)
9. Universal Indians (alternate take) (7:35)

10. Zion Hill (6:06)
11. Universal Indians (9:49)

Personnel :
Albert Ayler - saxophone ténor, saxophone alto (1, 10), chant (1, 9, 11)
Donald Ayler - trompette (1, 2, 3, 5, 7, 9, 11)
Call Cobbs - clavecin (3, 4, 6 ,8, 10)
Alan Silva - contrebasse
Milford Graves - batterie

Titres 1 à 6 enregistrés le 31/08/1967 aux studios Capitol à New York ;
Titres 7 à 11 enregistrés le 13/02/1968 (id).

Produit par Bob Thiele, "Love Cry" est le second album enregistré par Albert Ayler pour Impulse!, après son "In Greenwich Village", l'un des albums en concert les plus féroces de l'histoire de la New Thing. Orphelin de John Coltrane, qui avait contribué à sa signature sur le célèbre label - dont il était le fer de lance, Albert Ayler célèbre son art en enregistrant un album traversé par l'esprit du créateur de "Love Supreme", surtout lors de la première session, qui intervient seulement quelques semaines après la mort de Coltrane.
Par sa production, "Love Cry" se démarque assez nettement des albums enregistrés pour le label ESP, essentiels pour certains, mais dont la qualité audio laisse parfois à désirer. Contrairement à "New Grass", publié quelques mois plus tard, "Love Cry" se situe dans le prolongement des enregistrements d'Albert Ayler, surtout en ce qui concerne la face deux.
La première face présente toutefois une évolution intéressante : la musique d'Ayler est plus recentrée sur les thèmes, laissant moins de places aux improvisations libres. Les relectures de "Ghosts" et "Bells" sont ainsi plus faciles d'accès au néophyte, sans pour autant perdre de leur force. On notera que "Love Cry II" est une composition différente de celle qui ouvre la première face, et qu'après Coltrane et Sanders, Ayler se met lui aussi au chant - dans un style qui n'appartient qu'à lui !
La présence de Don Ayler renforce l'aspect fanfare/marche militaire des thèmes (tous composés par Albert Ayler), dont l'interprétation commune des deux frères est toujours source d'émotion : joie, dérision ou lyrisme (où l’ombre de Coltrane plane parfois). Alan Silva et Milford Graves profitent de la liberté dégagée par l'ancrage des thèmes pour combler l'espace sonore avec une créativité remarquable. Les climats créés par la contrebasse confinent par moment au malaise alors que Milford Graves délaisse l'aspect rythmique de son instrument au profit d'une vision plus poétique de la batterie. Le clavecin (électrique ?) de Call Cobbs donne en revanche un coté presque psychédélique aux titres sur lesquels il joue qui n'est pas toujours heureux. Mais la force émotionnelle du jeu d'Albert Ayler est exceptionnelle, que ce soit lors de l'exposé des thèmes ou de ses improvisations débridés, faisant de "Love Cry" l'un des manifestes de sa musique, et l'un des chefs d'œuvre du free jazz.

A lire : http://www.ayler.org/albert/html/imaginaire.html

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Albert Ayler : Love Cry (1968)

Message par parisino le 12.02.11 16:32

Après une première écoute, je n'ai pas réussi à rentrer dedans, j'ai pas vraiment accrocher les thèmes. Je pense que la réédition Cd (avec les alternate take) et l'écoute en mode suffle (ou random) ne m'ont pas aidé à l'apprécié.

Par contre c'est vrai qu'il y a une force et une énergie qui est propre au Free Jazz de cette époque et qui est bien présente.

Une deuxième écoute s'impose donc !

Parisino
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Albert Ayler : Love Cry (1968)

Message par Ayler le 12.02.11 21:14

parisino a écrit:Une deuxième écoute s'impose donc !

Oui. Car cette musique a une force spirituelle et émotionnelle hors du commun. Sinon oui, l'agencement du CD n'est pas top.

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Albert Ayler : Love Cry (1968)

Message par parisino le 12.02.11 21:24

Ayler a écrit:
parisino a écrit:Une deuxième écoute s'impose donc !

Oui. Car cette musique a une force spirituelle et émotionnelle hors du commun. Sinon oui, l'agencement du CD n'est pas top.

Je pense également que j'aime dans le free Jazz les albums ou il y a des longs morceaux, car là il y a toute une histoire, on se demande où ça va et dans quel sens la musique va partir. Donc ce côté là ne m'a également pas aider. Promis je réécoute mais dans l'ordre du vinyle et sans les prises alternatives.

Parisino jocolor
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Albert Ayler : Love Cry (1968)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum