Traffic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Traffic

Message par Electric Thing le 07.06.08 1:59

Groupe génial qui de 67 à 74 a joué une musique progressive d'une élégance subtile (sorte d'acide jazz-rock psychédélique soul-folk...

Ce groupe anglais on le doit d'abord à Stevie (steve) Winwood (chanteur, claviériste, guitariste et bassiste). Il a 18 ans à l'époque, et déjà une sacré réputation de prodige (en jouant de l'orgue Hammond et de la guitare derrière de grands noms du blues comme Muddy Waters, John Lee Hooker, T-Bone Walker, Howlin' Wolf, B. B. King, Sonny Boy Williamson II, Eddie Boyd, Otis Spann, Chuck Berry, et Bo Diddley sur leurs tournées britanniques).
Il vient de quitter le Spencer Davis Group dont il était membre depuis l'age de 15 ans (et oui déjà) et a mûri avec ses potes un projet de dingue : une nouvelle musique...

Ses potes :
Dave Mason est chanteur, guitariste, sitariste (bien connu des fans de Jimi), bassiste, joueur de Mellotron... et se révéle un excellent compositeur.
Chris Wood est flûtiste, saxophoniste, organiste, pianiste et percussionniste.
Jim Capaldi est batteur, percussionniste et chanteur

Les débuts de Traffic commencent par 2 titres (sortis en 45t) "Paper Sun" et "Hole In My Shoe".
Le premier est une compo des 4 copains qui sera un tube de l'été 67 en Angleterre : intro au sitar, mélodie féérique, rythme tropico, chant aérien de Winwood... le ton est donné.
Le second (n°2 en octobre 67 dans les charts anglais) est une leçon de psychédélisme...

Mais le véritable décollage de Traffic c'est leur premier album qui sort fin 1967 : Mr Fantasy .

Un mélange de style étonnant et détonnant d'une rare beauté.
Mason lui, décide de quitter le groupe au moment de la sortie de l'album estimant que celui ci ne contient pas assez de ses compos, et se barre à L.A où il devient pote avec Delaney & Bonnie.
Devenu trio, Traffic se lance dans une tournée américaine...
Ce premier album est un Graal !

Dave Mason revient mi 68 pour le deuxième album : Traffic qui sort fin 1968.

Cette fois-ci il compose et chante la moitié des titres (dont le très célébre "Feelin' Alright" repris par Cocker).
Cet album est plus rock que le premier.
Mais alors que tout va bien, une fois encore Mason quitte le groupe, cette fois ci pendant l'enregistrement de Last Exit pendant l'année 69.

Cet album qui sortira fin 69 comporte une face studio et une (mauvaise) face live enregistrée au Fillmore West (en trio). Mais c'est un peu un album posthume puisqu'en plus du départ de Mason, Winwood avait accepté de devenir le chanteur et claviériste de Blind Faith (une autre histoire que celle là...).

Traffic n'existe plus.

Mais aucun de leur projet respectif ne dura vraiment (dont le groupe Airforce de Ginger Baker avec Winwood, Chris Wood, et d'autres) et donc Winwood se met à travailler sur un album solo, le projet Mad Shodow et très vite il fait appel à Capaldi pour les paroles, les choeurs et la batterie...
Mais au bout de 2 titres il rappelle aussi Wood...et revoilà Traffic en trio pour un superbe album John Barleycorn Must Die (1970)

Un chef d'oeuvre diront certains...

Aprés la reformation (en trio) Traffic part en tournée. Pour cela s'adjoint au groupe le bassiste Rich Grech (ex-Family et ex-Blind Faith), le percussionniste Reebop Kwaku Baah (un ghanéen), le batteur Jim Gordon et de... Dave Mason (le retour).
De cette tournée, sortira Welcome To The Canteen (1971)

qui contient une version de 9' de "Gimme Some Lovin'" et 2 ballades de Mason extraites de son album solo (Alone Together).

Mais Mason une fois de plus tire sa révérence ! Very Happy et c'est avec Jim Capaldi (réduit à un rôle de chanteur-percussionniste suite à un grave accident), Reebop, Ric Grech et Jim Gordon que Traffic sortira fin 71 The Low Spark Of High-Heeled Boys :

Un album inventif, axé sur l'improvisation, aux sonorités délicates.
Plus jazz que rock, il en dérouta beaucoup, mais son titre éponyme rivalisa sur les ondes américaines avec "Stairway to Heaven" de Led Zep.

Dans le même moule suivra en 73 l'album Shoot-Out At The Fantasy Factory :

Mais Grech et Gordon ont été remplacés par la section rythmique de Muscle Shoals (le studio d'enregistrement le plus fameux de l'histoire de la Soul). L'album est plus funky et contient le sublime "(Sometimes I Feel So) Uninspired", une compo de Winwood où il montre tout son talent à la guitare électrique.

Les superbes prestations live de cette époque donneront lieu à un double album live On the Road (1973) :


En 1974, Capaldi retrouve sa place à la batterie et Rosko Gee prend la basse pour l'album When The Eagle Flies :

qui marque un retour à la spontanéité du début.

Mais la tournée qui suit révèle de graves ruptures dans le groupe. Winwood quittera par exemple la scène en larmes en plein milieu d'un titre à l'Olympia... et Wood (qui joue de plus en plus de l'orgue, laissant Winwood se consacrer à la guitare) est le nez dans l'héroine du matin au soir...

Traffic est un fantôme mais aucune annonce de rupture...
Le trio apparait en 1975 dans les 2 premiers album solo de Capaldi...
Et Capaldi reste le parolier des albums solo de Winwood...
Mais tout espoir de revoir Traffic revivre s'évapore le 12 juillet 1983 à la mort de Chris Wood.

Pourtant à la surprise générale, Traffic se reforme en 1994. Seul Capaldi "accompagne" Winwood pour Far From Home :

Suit une tournée qui passera par le Festival de Woodstock II... mais tout cela ne suffira pas et chacun retourne à sa carrière solo...

Fin de l'histoire.


Dernière édition par Electric Thing le 07.11.08 18:33, édité 2 fois
avatar
Electric Thing

Messages : 2630
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 46
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traffic

Message par Electric Thing le 07.06.08 2:02

A ne pas manquer : Mr. Fantasy Live In Concert...

Fantastique !

Idem pour John Barleycorn Must Die Live In Concert cheers
avatar
Electric Thing

Messages : 2630
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 46
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traffic

Message par Ayler le 07.11.08 2:57

Coda pour Chris Wood :

http://www.cherryred.co.uk/esoteric/artists/chriswood.htm


_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5233
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traffic

Message par leptilou le 07.11.08 15:28

Sympa, cette petite fiche pour se remémorer d'un groupe qui promettait d'être exceptionnel... Dans le chaudron rock de cette époque on a parfois un peu oublié certains groupes pionniers : genre Vanilla fudge ou Family et le fabuleux Roger Chapman !!!
avatar
leptilou

Messages : 1277
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 63
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/category/concerts/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traffic

Message par Ayler le 18.01.09 20:15

Electric Thing a écrit:Mais le véritable décollage de Traffic c'est leur premier album qui sort fin 1967 : Mr Fantasy .

Un mélange de style étonnant et détonnant d'une rare beauté.
Mason lui, décide de quitter le groupe au moment de la sortie de l'album estimant que celui ci ne contient pas assez de ses compos, et se barre à L.A où il devient pote avec Delaney & Bonnie.
Devenu trio, Traffic se lance dans une tournée américaine...
Ce premier album est un Graal !
Je suis nettement moins convaincu que toi par ce disque. De bons passages certes, mais je le trouve très inégal, loin d'être toujours si inspiré que ça.

Electric Thing a écrit:Dave Mason revient mi 68 pour le deuxième album : Traffic qui sort fin 1968.

Cette fois-ci il compose et chante la moitié des titres (dont le très célébre "Feelin' Alright" repris par Cocker).
Cet album est plus rock que le premier.
Véritablement découvert ces derniers jours. Je ne suis pas sûr que le retour de Mason ait vraiment été un plus pour le groupe. Il compose certes beaucoup, mais le fonctionnement démocratique du groupe rencontre là ses limites : chantée par Steve Winwood, une composition telle que "Feelin' Alright" aurait pu prendre une toute autre dimension.
"No Time To Live", signée Capaldi/Winwood, est sans doute le titre le plus fort du disque - dans un créneau pas si éloigné que ça de ce que Harrison pourra faire en solo. Sur "Forty Thousand Headmen", Winwood montre là encore à quel point il est au-dessus des autres en tant que chanteur. Dommage. C'est un peu comme si Keith Richards chantait la 1/2 des titres sur les disques des Stones...


_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5233
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traffic

Message par Purple Jim le 29.03.11 9:59



Une analyse de la version "Deluxe" :
http://www.uncut.co.uk/music/traffic/reviews/14768
avatar
Purple Jim

Messages : 4447
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traffic

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum