Big Fun (1974)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Big Fun (1974)

Message par Ayler le 28.05.08 12:48

Big Fun (1974)



Face 1

1. Great Expectations/Mulher Laranja

Great Expectations (M. Davis) - 13:40 / Orange Lady (J. Zawinul) [a.k.a. Mulher Laranja] - 13:50
Session du 19 novembre 1969 :
Miles Davis - Trompette ;
Steve Grossman - Saxophone soprano ;
Bennie Maupin - Clarinette basse ;
Herbie Hancock - Piano électrique ;
Chick Corea - Piano électrique ;
John McLaughlin - Guitare ;
Khalil Balakrishna - Sitar ;
Bihari Sharma - Tabla, tamboura ;
Ron Carter - Contrebasse ;
Harvey Brooks - Basse électrique ;
Billy Cobham - Batterie, percussions ;
Airto Moreira - Percussions.

Face 2

1. Ife

Ife (M. Davis) - 21:34
Session du 12 juin 1972 :
Miles Davis - Trompette ;
Carlos Garnett - Saxophone soprano ;
Bennie Maupin - Clarinette basse ;
Lonnie Liston Smith - Orgue ;
Harold I. Williams - Piano électrique, synthés ;
Michael Henderson - Basse électrique ;
Al Foster - Batterie ;
Jabali Billy Hart - Batterie, percussions ;
James Mtume Forman - Congas, percussions.
Badal Roy - Tablas.

Face 3

1. Go Ahead John

Go Ahead John (M. Davis) - 28:26
Session du 3 mars 1970 :
Miles Davis - Trompette ;
Steve Grossman - Saxophone soprano ;
John McLaughlin - Guitare ;
Dave Holland - Basse électrique, contrebasse ;
Jack DeJohnette - Batterie.

Face 4

1. Lonely Fire

Lonely Fire (M. Davis) - 21:20
Session du 27 janvier 1970 :
Miles Davis - Trompette ;
Wayne Shorter - Saxophone soprano ;
Bennie Maupin - Clarinette basse ;
Chick Corea - Piano électrique ;
Josef Zawinul - Piano électrique ;
John McLaughlin - Guitare ;
Khalil Balakrishna - Sitar ;
Dave Holland - Basse électrique ;
Billy Cobham - Batterie ;
Jack DeJohnette - Batterie ;
Airto Moreira - Percussions.


Selon Ian Carr, Miles n'était pas satisfait de cet album en raison de l'ancienneté des prises : trois faces sur quatre dataient de quatre ans. Miles estimait - à raison d'ailleurs - que cette musique ne lui ressemblait plus. Il était passé entre temps à autre chose.
Seul "Ife", contemporain des sessions de "On The Corner", se rapprochait plus de ce qu'il faisait alors. Mais il ne faut pas s’arrêter à ces considérations : "Big Fun" est un album incontournable de la discographie de Miles, indispensable à tout amateur sérieux de sa première période électrique.


L'album s'ouvre sur "Great Expectations", une plage qui réunit deux titres différents : "Great Expectations" et "Mulher Laranja"... qui est en fait une composition de Zawinul ("Orange Lady") dont il existe une version sur le premier album de Weather Report sorti en 1971. Lors de la publication de "Big Fun" en 1974, les crédits ne faisaient pas mention de Zawinul.

"Orange Lady" was one of several pieces Zawinul wrote during a return trip to Austria in the winter of 1967. "I had spent a winter with my family in Austria," Zawinul recalled in late 1974, "and I wrote about ten tunes, including 'In A Silent Way,' 'Direction' [sic], which Miles [Davis] used to play for a long time as an opener for his show, 'Early Man' [sic], and 'Orange Lady,' which by the way is 14-minutes of 'Great Expectations' on the Big Fun album. But there was some kind of mess-up with the titles, so it was not mentioned that it was my tune. Also 'Pharoah's Dance,' 'Double Image,' and a couple of other things. I wrote them all in this period during 1967."
Source : http://www.binkie.net/wrdisc/Weather%20Report%201971.html

"Great Expectations" (la première partie du titre) se situe clairement dans le prolongement de "Bitches Brew" par l'instrumentation (présence de la clarinette basse), tout en reprenant le concept de "Nefertiti" : pas de solo ici, uniquement un thème de quelques notes seulement répété inlassablement. La grande nouveauté de la session est la présence d'un sitariste, expérience que Miles prolongera jusqu'à "On The Corner" (jusqu'à l'arrivée de Pete Cosey en fait).
La qualité des choix de Teo Macero est à souligner : si le procédé finit par lasser sur les "Bitches Brew Sessions", il opère parfaitement ici. On notera aussi que la version d'"Orange Lady" présente sur les "Bitches Brew Sessions" est légèrement différente de celle publiée sur "Big Fun". Le titre reprend la même formule (pas de solo de Miles), mais sans avoir le coté "Biches Brew" de la première partie.
L'autre aspect remarquable de ce titre est son exotisme : Miles prend ses distances avec la musique occidentale, justifiant la remarque d'ET.


La seconde face de "Big Fun" est issue d'une session plus récente : elle est contemporaine de "On The Corner".
"Ife" porte la marque de Michael Henderson, avec cette ligne de basse répétitive qui donne au morceau tout son groove. Contre toute attente, l'album ne sonne pas comme une compilation hasardeuse : l'instrumentation de "Ife" n'est pas si éloignée que ça de celle du premier titre (clarinette basse et tabla). Et c'est aussi une musique où la place du soliste ne prime plus nécessairement sur celle de l'accompagnateur. En revanche, le son de Miles a considérablement évolué, surtout en raison de son utilisation de la pédale wah wah.


Ainsi que les "Jack Johnson Sessions" le laissent entendre, "Go Ahead John" est le fruit d'un montage complexe dont voici le détail :
00:00-01:39 Part 2b (0:17-1:57)
01:39-06:31 Part 2b (3:49-8:40)
06:31-11:51 Part 2a + Part 2c (simultanément)
11:46-24:23 Part 1 + Part 1 remake (simultanément)
24:21-28:23 Unknown part
Source : http://www.plosin.com/milesAhead/Sessions.aspx?s=700303

La Part 1 correspond à un long blues lent où Miles se répond à lui-même via les overdubs alors que la Part 2, la plus saisissante, est une version hard core de "Jack Johnson". Les sessions non éditées relativisent les propos de Laurent Cugny selon lesquels McLaughlin ferait passer ici Hendrix pour un guitariste de folk : c'est le montage presque dément de Teo Macero qui donne à ce solo cette dimension unique. L'audace du montage, aujourd'hui encore, est impressionnante. Le meilleur exemple de jazz rock psychédélique ?


La dernière face de "Big Fun" est symétrique de la première : Miles et Wayne Shorter alternent dans l'exposé du thème, composé de seulement quelques notes. C'est donc l'accompagnement, minimaliste et sans tempo au début pour finir soutenu qui confère au morceau son ambiance. "Lonely Fire" est un voyage musical réussi, où l'on notera au passage que l'écoute ne confirme pas nécessairement les crédits des notes de pochette : le tamboura et les tablas ne sont pas crédités alors que la présence de John McLaughlin n'est pas évidente.

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5233
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Fun (1974)

Message par Purple Jim le 07.06.08 15:36

J'ai acheté ce disque mais je ne l'ai pas aimé. Je trouve l'effet sur la guitare de McLaughlin frustrant. On dirait parfois qu'il joue dans la pièce à coté. Aussi, les "compositions" n'ajoute pas grande chose par rapport aux autres albums de la période électrique.
avatar
Purple Jim

Messages : 4447
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Fun (1974)

Message par Chino le 11.07.11 13:31

Un bien bel album, très riche, que je redécouvre vraiment en ce moment. Malgré la diversité des dates de séance, l'album est très homogène, dense, l'instrumentation rappelle à la fois Bitches Brew et On The Corner.

Moins connu que ces 2 albums, Big Fun est pourtant un indispensable de la période électrique de Miles Davis, et bien plus qu'une simple "compile" d'inédits comme il a trop souvent été considéré.
avatar
Chino

Messages : 2821
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Fun (1974)

Message par Purple Jim le 07.09.12 16:10

Je réécoute ce disque en ce moment au cas où j'ai loupé quelque chose.
Non, c'est peut-être le disque le plus ennuyeux de tout les temps.
avatar
Purple Jim

Messages : 4447
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Fun (1974)

Message par Chino le 07.09.12 19:21

Purple Jim a écrit:Je réécoute ce disque en ce moment au cas où j'ai loupé quelque chose.
Non, c'est peut-être le disque le plus ennuyeux de tout les temps.
Shocked king

Tu sembles ne plus aimer la 1ère période électrique de Miles... Crying or Very sad

Tu as quellle version Jim? La version originale, avec 4 titres, ou la version Cd de 2000 augmentée, dont voici la tracklist:

Disc one

1. "Great Expectations/Orange Lady" – 27:23
2. "Ife" – 21:34
3. "Recollections" (Zawinul) – 18:55
4. "Trevere" (Davis) – 5:55

Disc two

1. "Go Ahead John" – 28:27
2. "Lonely Fire" – 21:21
3. "The Little Blue Frog" (Davis) – 9:10
4. "Yaphet" (Davis) – 9:39
avatar
Chino

Messages : 2821
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Fun (1974)

Message par Purple Jim le 07.09.12 20:27

La version augmentée.
J'aime la période 69-75 sauf Bitches Brew, Live Evil, Live At The Fillmore, Black Beauty, In Concert et Big Fun. J'écoute Agartha, Pangea et Dark Magus" avec intérêt mais mes préférés sont In A Silent Way, Jack Johnson et On The Corner.
avatar
Purple Jim

Messages : 4447
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Fun (1974)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum