The Paul Butterfield Blues Band : East-West Live (1996)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Paul Butterfield Blues Band : East-West Live (1996)

Message par Bloomers le 27.04.08 11:10

The Butterfield Blues Band - East-West Live (CD-Winner 1996)

Paul Butterfield: Harmonica
Michael Bloomfield : Guitar
Elvin Bishop : Guitar
Jerome Arnold : Bass
Billy Davenport : Drums
Mark Naftalin : Organ

01. East-West #1 (12.37) Hollywood, 1966
02. East-West #2 (15.55) Chicago, 1966
03. East-West #3 (28.06) Huntington Beach, 1967

Enregistrements Bootleg officiels sortis sur le propre Label de Mark Naftalin "Winner Records", la prise de son est souvent moyenne mais les performances sont excellentes surtout la 3eme version d'East-West 28 minutes affraid , un document inestimable pour les fans, personnes (à part les jazzmans) à l'époque n'avait poussé l' improvisation electrique aussi loin !

Santana : J'ai toujours adoré le premier line-up du Buttterfield Blues Band, parce quand ils sont venu au Fillmore, ce fut très chaud.
A l'époque ou "East-West" était sorti, on avais l'habitude de se retrouver au Fillmore pour écouter Mike Bloomfield...
Même si on aimait bien Paul et Elvin, tout le monde se demandait toujours "Qu'est ce que Michael va faire ce soir, mec ?"
juste la façon qu'il avait de placer ses doigts sur sa guitare vous donnait des frissons et vous excitait...


Country Joe McDonald : j'étais un taré de blues.j'écoutais du  Chicago Blues et je possédais les albums du Butterfield Blues Band. On a également été les voirs plusieurs fois Barry Melton, moi et quelques autre membre de Country Joe & The Fish. Ce fut très impressionnant. Barry et moi étions tout deux sous LSD, on étaient juste en face de la scène, en fait on était carrément en face de Michael tout le long du set.
Cette soiré là , sur "East-West", Mike, Elvin & Paul ont joués trois solos complet chacun, ce qui fait 9 solos sur un morceau !un grand moment pour nous.
Michael était le seul musicien que je connaissais qui jouait avec une telecaster, et le seul qui tapait des solos aussi impressionant.


Jorma Kaukonnen :
Le Butterfield Blues Band était vraiment incroyable.je n'avais jamais vu un truc pareil auparavant. Mike & Elvin jouaient si bien tout les deux. tout le groupe, Mark Naftalin aussi, vraiment incroyable, juste de voir autant de maitrise et de puissance dans un groupe de Blues. j'avais déjà entendu du Blues sur des albums, mais je n'avais jamais quelque chose de pareille auparavant, donc ce fut un choc énorme pour moi.la premiere fois que je voyais deux guitaristes virtuoses...
J'avais vu quelques grands comme BB King, seulement là, c'était la première fois que je voyais des gars de mon age jouer comme des pros...ce fut une grand source d'inspiration.
Quand Michael est venu pour la première fois à San Francisco, sans raison particulière, on devint des amis.Je venais juste de commencer à jouer avec le jefferson Airplane, je n'avais jamais joué de Guitare Electrique auparavant, vraiment.il me montra différents trucs qui m'ont vraiment excité.parce qu'a l'époque, tous les guitariste West-Coast gardaient jalousement leur secret.je connaissais des gars qui jouaient dos au public pour être sûr de ne pas être copié ensuite. Michael était un gars adorable et un guitariste talentueux...


Jack Casady : Sur scène, quand on l'a vu pour la première fois, Michael était un des premier gars complètement habité par la musique.D'autre gens, regardait le public, Michael lui jouait les yeux fermés, capturait votre attention, ce gars aimait vraiment ce qu'il faisait...

Bob Weir (Grateful Dead) : Je suis devenu un fan de Michael Bloomfield quand le premier album du Butterfield Blues Band est sortis.Nous étions tous sciés.un gars qui jouait plaquait des accords et utilisait le vibrato.c'était quelque chose qui dépassait les limites humaines d'un guitariste West-Coast...
c'était une sorte de professeur, on allait tous le voir, et apprendre comment il faisait certains trucs.Dans les six mois tout le monde copiait ses plans, donc il fut certaiment une grande influence sur la scène de San Francisco...

Ayler : "Michael Shrieve in A Love Supreme: The Story of John Coltrane's Signature Album (Ashley Kahn) rappelle l'importance du titre "East-West" du Paul Butterfield Blues Band pour les groupes de San Francisco. Après l'album de Coltrane, c'était une autre pierre angulaire du jazz modal pour tous ces musiciens"

avatar
Bloomers

Messages : 2748
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum