Clapton plays Bercy (28/05/2006)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Clapton plays Bercy (28/05/2006)

Message par Ayler le 18.04.08 19:35

Clapton plays Bercy (28/05/2006)



1. Pretending
2. So Tired
3. Got To Get Better In A Little While
4. Old Love (avec Robert Cray)
5. I Shot The Sheriff
6. Anyday
7. Back Home (acoustique)
8. I Am Yours (acoustique)
9. Nobody Knows You When You're Down And Out (acoustique)
10. Milkcow Blues
11. Running On Faith
12. After Midnight
13. Little Queen Of Spades
14. Motherless Children
15. Wonderful Tonight
16. Layla
17. Cocaine
Rappel :
18. Crossroads



Sans surprise, le concert a débuté avec un "Pretending" efficace où les solistes ont alterné les chorus (Clapton pour le solo central, puis Doyle Bramhall II/ Derek Trucks/Eric Clapton en conclusion).
"So Tired" et sa bonne humeur communicative, dopé par une relecture Live fut le tremplin idéal à un "Got To Get Better In A Little While" titanesque. Supérieur à celui du Cannet et de Bercy 2004. Le solo de Clapton reprenait de nombreux éléments du solo légendaire de la version inachevée de Derek & The Dominos publiée sur le coffret Crossroads il y a bientôt 20 ans.
Robert Cray remonta sur scène pour jouer "Old Love", qu’il avait co-écrit avec Clapton pour l’album "Journeyman" en 1989. Excellente version (même si mon voisin chantait un peu fort à mon goût !). Bon solo d’EC, sans atteindre toutefois les sommets de certaines de ses prestations antérieures.
Le chant de Clapton sur "I Shot The Sheriff" reprend de plus en plus d’éléments de la version de Bob Marley avec les années, montrant les progrès considérables effectués depuis son tube planétaire de 1974. Le solo, construit sur le même plan que celui joué au Crossroads Festival de 2004 a peut-être connu un petit imprévu : pas de fin très saturée comme habituellement, et un Clapton rebondissant sans problème sur ce petit souci technique (présumé).
"Anyday" fut aussi réussi qu’au Cannet : la slide de Derek Trucks et le chant de Doyle Bramhall II permettent à Clapton de revisiter avantageusement cette partie de son répertoire.

La partie assise du set commença par trois titres acoustiques.
Derek Trucks accompagna EC à la guitare folk sur un "Back Home" intimiste, suivi d’une extraordinaire version de "I Am Yours" : le solo de Trucks, différent de celui du Cannet, ne fut pas moins brillant. Le mélange des timbres de Doyle Bramhall II & EC fonctionne à merveille.
"Nobody Knows You When You're Down And Out", jouée version "Unplugged", fut un moment de communion avec le public magnifié par le chant d’EC.
"Running On Faith" connu les mêmes faveurs du public, venu en masse… mais loin d’être majoritairement connaisseur de l’œuvre du guitariste dans sa globalité. Interventions de premier ordre de Derek Trucks là encore (comme sur les trois titres précédents, Clapton ne prenant pas de solo à ce moment du concert).
Sur "Milkcow Blues", les trois guitaristes se mesurèrent à la slide sur un des meilleurs titres du répertoire consacré à Robert Johnson en 2004. Derek Trucks emporte la Palme de ce festival sans conteste… même si les deux autres ont droit aux félicitations du jury !

Tout le monde se lève pour un "After Midnight" endiablé où Derek Trucks plombe un des soli de la soirée : mémorable.
"Little Queen Of Spades", seul blues lent de la soirée, s’est substitué à "Have You Ever Loved A Woman" dans le répertoire. Doyle Bramhall II a cloné un solo d’Albert King (il joue lui aussi avec les cordes à l’envers), alors que Derek Trucks s’est fendu d’un de ses solos en slide faisant la joie des fans de l’ABB. Clapton conclut parfaitement la messe sur un ultime cycle où le groupe change de tonalité pour les 12 dernières mesures.
Sur "Motherless Children", on change les rôles : Doyle Bramhall II & EC sont à la slide (ils jouent le thème à l’unisson) et Derek Trucks assure la rythmique. Très rock, super efficace.
"Wonderful Tonight", qui me gave un peu à force d’écoute, était suffisamment réussie pour que j’apprécie : ce n’était pourtant pas gagné !
La version 2006 de "Layla" est certainement une des plus intéressantes : si la première partie est revisitée avec le brio (super solo d'EC), la seconde est presque réinventée par les variations de Derek Trucks : généralement, je trouve cette seconde partie un peu longuette… mais rien de tel désormais. La virtuosité de Trucks n’est jamais gratuite : elle sert véritablement la musique.
"Cocaine", très rock là encore, fut le prétexte à de nombreux soli (sans slide pour Derek) avant que les musiciens ne quittent la scène.

Sans surprise là encore, le rappel fut "Crossroads", dans une version rapide, presque violente, concluant le concert du groupe le plus intéressant du moment pour les amateurs de guitare blues rock en 2006.

Réjouissant.







_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5243
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum