Taste - Taste (1969)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Taste - Taste (1969)

Message par Garb le 14.07.14 21:30



Face 1:

1. Blister On The Moon
2. Leaving Blues
3. Sugar Mama
4. Hail

Face 2:

1. Born On The Wrong Side Of Time
2. Dual Carriageway Pain
3. Same Old Story
4. Catfish
5. I'm Moving On

The Taste voit le jour en 1966 suite à la rencontre de Rory Gallagher et des musiciens Eric Kitteringham et Norman Damery. Comme ils partageaient les mêmes influences musicale le nom (une rumeur voudrait qu'ils aient trouvé le nom en lisant le slogan d'une marque de bière) de la formation sonna comme une évidence: "The Taste" était alors né. 
Ce premier line up fut éphémère. En effet sous l'impulsion du manager Eddie Kennedy, Rory accepta de remplacer ses deux comparses par deux musiciens chevronnés: John Wilson (un batteur à l'influence Jazz qui joua sur le second album des Them de Van Morrison) et Richard McCracken à la basse.
Et pour parachever le tout, Kennedy suggéra de raccourcir le nom de la formation en retirant le "The" qui rappelait trop les grands groupes anglais alors en vogue à l'époque tel The Kinks, The Who, The Animals etc...

Le premier album éponyme de Taste est enregistré aux studios Emerald de Belfast en août 1968 et sort en avril 1969.

Ce premier effort s'inscrit tout naturellement dans la mouvance British Blues à ceci près où la formation se révèle plutôt progressiste dans son interprétation des standards blues. Comme le révèle l'écoute de Sugar Mama et de Catfish qui sont interprétés de manière agressive pour ne pas dire Hard. En dehors de cet aspect heavy blues les compositions comme Blister On The Moon et Same Old Story aux riffs efficaces montre un jeune Rory Gallagher très inspiré. Et n'hésitant pas aussi à expérimenter comme le montre Born On The Wrong Side Of The Time, mêlant guitare acoustique et électrique. L'unique composition un peu datée est Dual Carriageway Pain dans un style proche du Merseybeat, qui n'est peut être pas ce que l'on a forcément envie d'entendre de la part d'un power trio blues à la fin des 60's. Hail est la première d'une longue série de compositions acoustiques que nous gratifiera le guitariste irlandais tout au long de sa carrière. Originale à défaut d'être inoubliable, notamment la manière dont la guitare souligne le chant de Rory. A contrario des autres standards blues repris de manière énergique, Leaving Town la reprise de Leadbelly se veut plus posée, avec une ligne de basse hypnotique emprunté à la version de Davy Graham. L'album se clôt avec un énième standard, mais country cette fois-ci, avec I'm Moving On reprise de Hank Snow. Un titre léger qui clôt un album riche en décibel.

Au final, Taste se révèle être un premier essai plutôt réussi. Évidemment si on compare avec Cream ou le Jimi Hendrix Experience la formation irlandaise a plusieurs trains de retard. Mais la musique qu'elle interprète n'est pas si datée que ça. Disons que à l'image de ce que sera la carrière solo de son leader, il y a une dualité entre tradition et progressisme. Comme il le dira des années plus tard en interview "Je suis un musicien Folk dans un monde électrique". Ce premier LP tend à confirmer cet adage gallagherien.
avatar
Garb

Messages : 393
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum