Bruce de Peter Ames Carlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bruce de Peter Ames Carlin

Message par Norbert le 24.07.13 19:20



Ce n’est pas sans raison si plus de la moitié des 650 pages de ce livre relatent les début de la carrière de Bruce jusqu’à la sortie de Born to Run en 1975….Il est essentiel pour bien saisir la personnalité et le fonctionnement de Springsteen de bien savoir d’où il vient, aussi bien d’un point de vue géographique (une banlieue paumée en déliquescence du New-Jersey des années 50),que de point de vue sociologique (milieu prolétaire ouvrier).


Carlin s’attache grâce à des témoignages directs des proches de Bruce (sa mère, sa sœur, ses ex-femmes et petites amies) mais également ses collaborateurs et musiciens(les membres du E.Street Band), ses producteurs etc…à nous expliquer comment un petit gars de Freehold,NJ ,ayant vu un jour de 1957 à l’âge de huit ans Elvis à la télé, devint une des plus grandes star de la musique rock…



Carlin évoque aussi longuement les relations plus que conflictuelles que Bruce devaient entretenir tout au long de sa vie avec son père Doug…qui passait ses soirées prostré sur une chaise dans la cuisine familiale plongée dans l’obscurité en compagnie de canettes de bière et de cigarettes…


Le livre, et c’est à mon sens une de ses principales qualités, parvient à entrer complètement et à décrypter le processus créatif  de Bruce tout en remettant ces créations dans le contexte artistique de l’époque et en le resituant à chaque fois dans l’évolution musicale et littéraire du Boss.


A cet égard on sera admiratif devant la façon dont Carlin parviendrait presque à nous convaincre que les plus mauvais albums de Springsteen des années 90 (Tunnel of Love, Human Touch etc…) comptent parmi ses plus belles réussites…



Autre intérêt de cet ouvrage, c’est qu’il ne s’agit en aucun cas d’une hagiographie et Carlin sait magnifiquement mettre Bruce face à ses contradictions et ses reniements…Parmi d’autres exemples, son refus de jouer dans des salles plus grandes en 75 pour garder la proximité avec les fans (« Jamais je ne ferais les stades, jamais !)..Autre part d’ombre, la façon dont il a dissout le E.S.B à la fin des année 80, par un simple coup de fil à chacun des musiciens…Clarence ne lui a jamais vraiment pardonné…Le licenciement de certains de ses proches et fidèles collaborateurs pour d’obscures raisons ne sont pas non plus à mettre à son crédits(il perdra plusieurs procès intentés par d’ex-employés abusivement remerciés…)


Autre passage obligé dans ce type de biographie, les anecdotes qui parsèment la carrière de plus de 40 ans de Bruce ;une parmi d’autres :début 77,18 mois après la sortie de BTR ,Bruce dans l’impossibilité d’enregistrer suite au conflit avec son manager de l’époque Mike Appel qui l’a spolié de tout ses droits sur ses enregistrements, est au fond du gouffre…Les membres du E.Street Band contraint de reprendre un boulot »normal » pour faire vivre leur famille ou de jouer les requins de studios derrière Billy Joel dans Say GoodBye To Hollywood ou pour Meat Loaf…


On apprend également qu'en août 69 Bruce et son groupe de l'époque,Child,ont failli se produire au festival de Woodstock,un engagement au même moment dans un club du New-Jersey l'en empêchera...



La force de cet ouvrage réside également dans la multitude d’informations délivrées sur les méthodes d’enregistrement et d’écriture de Springsteen et de son perfectionnisme obsessionnel en studio…(les séances marathons de BTR ou de The River,sa prolixité hors du commun ,des centaines de morceaux enregistrés jamais publiés……).

Ensuite on en apprend aussi beaucoup sur l’homme Springsteen, sa générosité en concert, sa proximité avec les fans, ses engagements politiques et humanitaires.
Au total un indispensable portrait d’un homme plus qu’attachant, émouvant, vrai et « normal »…



Dernière édition par Freebird le 14.08.13 8:58, édité 1 fois

Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 52
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruce de Peter Ames Carlin

Message par Karpof le 24.07.13 20:01

merci pour le review de cette bio Free.Very Happy 

je la lorgne souvent chez l'un de mes librairies préférée mais sans franchir le pas.. j'ai toujours eu un mal de chien à lire des bio d'artistes musicaux.

y a t'il un "souffle" dans l'écriture de Carlin, indépendamment de l'érudition et des efforts pris apparemment pour situer le personnage et ses création dans leur contexte ?

autre chose.. parle t'il du rapport du BOSS avec l'argent ? sa façon de gérer sa carrière face aux maisons de production etc ?..

Karpof

Messages : 4324
Date d'inscription : 16/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruce de Peter Ames Carlin

Message par Norbert le 24.07.13 20:22

Cette bio se lit comme un roman...ce n'est en aucun cas une fastidieuse énumérations de faits et de chiffres ...C'est le roman d'une vie,d'une ambition aussi car Bruce pour en arriver là a tout sacrifié à sa musique et à sa réussite...et effectivement on se laisse emporter par cette saga haute en couleur parsemée d'anecdotes parfois fort réjouissantes...
Le rapport à l'argent et au business est également évoqué...mais pour bien comprendre la relation que le Boss entretien aujourd'hui avec ça,il faut se souvenir que pendant des années,en fait jusqu'à sa rencontre avec Jon Landau en 77,Bruce ne se préoccupait pas vraiment des questions d'argent et de ce qui allait avec et vivait de façon fort modeste....
Jusqu'à la parution de BTR,ses cachets et les revenus des ventes d'albums(ses 2 premiers albums furent loin d'être des réussites commerciales) restaient très faibles même pour l'époque...Le plus important pour lui étant de jouer,jouer et encore jouer...Les accords financiers se concluaient par une poignée de mains et basta...
La terrible désillusion de sa spoliation par Mike Appel(très bien racontée dans le bouquin)à ramené Bruce à la réalité et ensuite tout ses contrats seraient validés et signés par des avocats et des juristes... 
Par ailleurs,en terme de train de vie,il semblerait que Bruce mène une vie tout ce qu'il y a de plus simple(si tant est qu'à ce niveau on puisse vivre dans la simplicité...)
Apres comme tout artiste de cette importance,il est toujours difficile de résister aux appâts du gain,mais à la lecture du bouquin,il ressort que globalement,en terme d'expression musicale,Bruce à toujours fait ce qu'il a voulu avec intégrité,même si la parution de quelques best of et autres compil pour supermarchés pourrait laisser penser le contraire....
Globalement je pense que c'est "un mec bien"...qui a toujours été guidé par l'amour de la musique et certainement pas par la cupidité....Very Happy


Dernière édition par Freebird le 24.07.13 23:43, édité 1 fois

Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 52
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruce de Peter Ames Carlin

Message par Karpof le 24.07.13 20:43

thks pour ces précisions.

en fait ça ne me dérange absolument pas qu'un artiste talentueux et travailleur gagne énormément d'argent, bien au contraire.

je te posais la question car je suis toujours fasciné par la façon qu'ont certains artistes (dans l'âme, qui ont en priorité un idéal et une ambition artistique on va dire), pour gérer un aspect de leur carrière qui à priori devrait les rebuter mais qui par contre attire bon nombres d'individus sans scrupules aucuns.

cela couplé le plus souvent à des origines très modestes, il y a des artistes qui se découvrents de grandes qualités et c'est tant mieux.. si non, ils disparaitraient très vite Smile 

je pense à un artiste comme Chaplin, ou concernant la musique: Prince notamment (impitoyable quand à la gestion financière de sa carrière), les Stones idem et il y en a bien d'autres.
Pour le BOSS c'est un aspect qui doit être très intéressant à découvrir car son oeuvre 
vise le plus souvent à parler des déshérités et des laissés pour compte ... avec les fortune que le BOSS à engrangé il y a de quoi vivre difficilement certaines contradictions parfois... mais ce que je dis n'est peut-être pas approprié à la culture Américaine où ce genre de relation au business, à l'argent est perçu tout autrement et peut-être de façon plus saine finalement.

Karpof

Messages : 4324
Date d'inscription : 16/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruce de Peter Ames Carlin

Message par Wu wei le 25.07.13 20:34

rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
bruce, young et le bouquin sur le dead...
les gars, je voyage léger en vacance moi... va falloir que je fasse un choix.

sinon : superbe avis mon cher freefree, ça donne vraiment envie... d'autant que faire l'impasse sur le début de carrière d'un gars si engagé aurait été une erreur.

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"

Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruce de Peter Ames Carlin

Message par Norbert le 06.11.13 19:12

L'arbre généalogique de Bruce établi par un fanzine italien et qui démontre les origines napolitaines du Boss...


Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 52
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruce de Peter Ames Carlin

Message par Karpof le 06.11.13 20:09

un beau mixe avec également du sang Néerlandais et Irlandais!

Karpof

Messages : 4324
Date d'inscription : 16/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruce de Peter Ames Carlin

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum