Monk's Music (1957)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Monk's Music (1957)

Message par Wu wei le 01.09.12 18:51




   Thelonious Monk - piano
   Ray Copeland - trompette
   Gigi Gryce -  saxophone alto
   Coleman Hawkins -  saxophone ténor
   John Coltrane -  saxophone ténor
   Wilbur Ware - contrebasse
   Art Blakey - batterie



   Abide with Me – 0:54
   Well, You Needn't - 11:24
   Ruby, My Dear - 5:26
   Off Minor - 5:07
   Epistrophy - 10:46
   Crepuscule With Nellie - 4:38


Bonus


   Abide With Me – 0:54
   Well, You Needn't - 11:24
   Ruby, My Dear – 5:26
   Off Minor (Take 5) 5:12
Off Minor (Take 4)– 5:12
   Epistrophy" – 10:46
   Crepuscule With Nellie (Take 6) – 4:38
   Crepuscule With Nellie (Take 4 and 5) – 4:43


Monk’s Music, date de la même période que les enregistrements de l’album avec Coltrane. Si ce dernier n’est pas mentionné sur la pochette il est bien présent sur l’album.

Un album qui est d’ailleurs considéré comme l’un des classiques du pianiste. Sa pochette déjà est très… significative, voilà on va dire ça. Selon la légende, Monk aurait refusé de poser en bure un verre d’alcool à la main, pour proposer de se mettre dans la carriole de son fils dans laquelle il lui était déjà arrivé de composer. Une image forte et atypique à l’image de son contenu.  
Une reprise d’un vieux « Abide with me » (un vieux spiritual écrit par un autre Monk) sur lequel Monk ne joue pas ouvre le bal sur un ton presque crépusculaire. Malgré les prises « crepuscule with nellie » reste toujours le même, tant ce morceau dédié à sa femme (malade lors de la composition) résonne profondément pour Monk.

Si la présence d’Hawkins sonne comme une vieille complicité, tant son jeu est en cohérence avec celui de Monk. Il ne faut pas négliger que le nombre de participants ne noie absolument pas les compositions, cet apport soudain (surtout si l’on se souvient que nombre de sessions précédentes ont vue un Monk employé seul au piano) de musiciens donne de la vigueur à l’ensemble, une nouvelle écoute de morceaux pour la majorité déjà connus.  Coltrane se révèlera parfaitement à l’aise dans l’univers monkien, son solo sur Epistrophy en est un parfait exemple.

Globalement c’est un très bon album car en plus de posséder des compositions magnifiques et de bons musiciens, ces derniers sont vraiment au service de la musique. Il ne s’agit pas ici de gentiment proposée de suivre une grille ou le mouvement (bien que ce genre d’exercice est pu être utile à un Coltrane pas encore sevré, comme le soulignent Ponzio et Postif dans leur ouvrage) mais de se servir de cette grille comme d’un tremplin.

Prenez garde à vos oreilles ceci est un classique, indémodable...

D'autres infos sur l'artiste et sa discographie sur le forum : ici

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"
avatar
Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum