Gato Barbieri : El Pampero (1971)

Aller en bas

Gato Barbieri : El Pampero (1971) Empty Gato Barbieri : El Pampero (1971)

Message par Ornette le 25.08.12 15:25

Gato Barbieri : El Pampero (1971) Gato-barbieri-el-pampero-1972-front-cover-26341

1. El Pampero (13:44)
2. Mi Buenos Aires Querido (6:21)
3. Brasil (9:36)
4. El Arriero (11:56)


Gato Barbieri (saxophone ténor, chant)
Nana Vasconcelos (percussions, berimbau)
Sonny Morgan (conga)
Bernard Purdie (batterie)
Chuck Rainey (basse)
Lonnie Liston Smith J. (piano)

"Enregistré en public au festival de Montreux en 1971, El Pampero est, après son album précédent, le bien nommé The Third World, le principal manifeste de Gato Barbieri pour une conception du jazz qui inclut à la fois l'expressionnisme brut du free, le lyrisme propre au saxophoniste argentin et les rythmes et mélodies du continent sud-américain. Loin du pittoresque et de l'exotisme, Barbieri, secondé par deux membres de sa propre formation et une rythmique d'emprunt qui fonctionne en totale symbiose avec lui, fait souffler au petit matin, au bord du lac de Montreux, un vent de la pampa dont les échos résonnent encore aujourd'hui avec une force tellurique que le saxophoniste a malheureusement perdue depuis. Historique !" Thierry Quénum

Enregistré le 18 juin 1971 lors d'une soirée Flying Dutchman, El Pampero est un disque hors du commun. L'argentin y porte son saxophone à incandescence. Outre Nana Vasconcelos et Lonnie Liston Smith J., musiciens côtoyant habituellement Barbieri, figurent ici Bernard Purdie et Chuck Rainey, empruntés au groupe d'Aretha Franklin. La cohérence du groupe est pourtant sans faille. La musique est portée par un enthousiasme débordant, les musiciens jouant ici avec une générosité sans retenue. En vérité, nombre de concerts de jazz paraissent bien ternes en comparaison de celui-ci. Barbieri y réussit un pari a priori impossible : celui d'une musique libre, intégrant les apports les plus expressifs du free jazz, qui reste néanmoins relativement accessible. Mi Buenos Aires Querido en constitue le plus parfait témoignage. Une musique proprement dionysiaque !

On complétera avantageusement l'écoute d'El Pampero par celle du live d'Oliver Nelson enregistré le même jour, avec malheureusement une moindre qualité sonore :
Gato Barbieri : El Pampero (1971) Dsc_0131_5
On retrouve sur ce dernier disque aussi bien Gato Barbieri -décidément touché par la grâce ce jour là -, Nana Vasconcelos, Sonny Morgan, Pretty Purdie dans un groupe constitué suite à un appel à participer lancé sur une affiche à l'adresse des musiciens présents à Montreux. Le morceau Swiss Suite est l'occasion pour Barbieri de montrer toute l'étendue de son talent, surtout lors de son admirable second solo. A-t-on jamais mieux fait hurler un saxophone ?
Ornette
Ornette

Messages : 1283
Date d'inscription : 15/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/billfernandson

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum