Thelonious Monk with John Coltrane (1957 - 1961)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thelonious Monk with John Coltrane (1957 - 1961)

Message par Wu wei le 05.08.12 19:45




  “Ruby, My Dear” — 6:17
   “Trinkle, Tinkle” — 6:37
   “Off Minor” — 5:15
 “Nutty” — 6:35
   “Epistrophy” (Kenny Clarke, Monk) — 3:07
   “Functional” — 9:46


   Thelonious Monk
— piano
   John Coltrane —  saxophone ténor
   Ray Copeland — trompette sur "Off Minor" and "Epistrophy"
   Gigi Gryce — alto saxophone alto sur "Off Minor" and "Epistrophy"
   Coleman Hawkins — tenor saxophone ténor sur "Off Minor" and "Epistrophy"
   Wilbur Ware — contrebasse
   Shadow Wilson — batterie sur "Ruby, My Dear," "Trinkle, Tinkle," and "Nutty"
   Art Blakey — batterie sur "Off Minor" and "Epistrophy"

Avril 57 -> monk himself
Miles Davis a fini par se débarrasser d’un John Coltrane de plus en plus drogué, de moins en moins en phase avec sa musique (peut être même avec la musique tout court).
Monk lui est un musicien ravis, sa cabaret card lui ayant été rendu il peut de nouveau accepter des contrats dans des clubs. Ne pouvant engager un Johnny Griggin alors sous contrat avec les Messengers (et Art Blakey par voie de conséquence) il se souvient de Coltrane.
Le contact s’établit rapidement, des répétitions ont lieu, Coltrane s’abreuve des tics et techniques de Monk (qui lui apprend notamment la respiration continue et quelques autres techniques propres au saxophone : un comble).
Tandis que ces deux géants « font connaissance » Keepnews a la bonne idée d’enregistrer Monk en solo (cf l’album : Thelonious Himself), de ces sessions d’Avril 57 (dont celle du 12, qui au fil des ans semblent être véritablement une « session fantôme » vierge de bande) on gardera la présence de Coltrane et de Wilbur Ware (contrebasse) sur Monk’s Mood.  Ce sera également l’époque de l’album enregistré avec Blakey et son groupe.
Mais Riverside aura très vite droit à ses enregistrements plus poussés avec Coltrane, Coleman Hawkins, Ray Copeland, Wilbur Ware et un Gigi Gryce imposé par la maison de disque (un musicien que Monk n’hésitera pas à brocarder quelques temps plus tard, allant jusqu’à lui conseiller de changer de métier). Le pianiste a préparé ces sessions avec acharnement, il a composé nombre de nouveauté.. . il arrive épuisé à la première session de juin, à tel point qu’il ne pourra pas jouer.
Les sessions suivantes (du lendemain notamment) seront pour la majorité conservées pour l’album « Monk’s Music », sans que Coltrane ne soit crédité sur la pochette (contrairement aux autres musiciens).
On y sent un Monk laissant de l’espace à Hawkins et un Coltrane vraiment à l’aise avec les « égarements » et les compositions de Monk. Cela sonne comme un prélude aux fameuses prestations au Five Spot club. Durant ces folles nuits, tout le gratin est présent (dont Miles Davis) on ne parle plus que de ce groupe, d’un Monk au mieux de sa fantaisie et de son inventivité, laissant à ses musiciens le temps et l’espace pour expérimenter à loisir.
C’est également à cette période juin.juillet 57, que Coltrane va parvenir à décrocher de la drogue (et de l’alcool). C’est à ce moment là, avec un Coltrane revenu encore plus à l’aise avec la musique du pianiste et un leader heureux, que vont se dérouler les sessions suivantes.  On y trouve ce qui deviendra des classiques : Nutty, Ruby my dear ou encore Trinkle tinkle.
Là, explose le sens de la mélodie et des harmonies d’un Monk que l’on sent libre, parfois à peine présent (cf : ruby my dear) mais totalement dans son élément, brodant autour de ses propres chausses trappes, nous bousculant pour notre plus grand plaisir ; et la puissance d’un Coltrane apte à d’une continuité fracassante, enchaînant les notes avec une technicité folle et un sens de l’émotion tout en souplesse.
Les deux se rencontrent en des pistes de toute beauté. Avec des instants coltranien tout en suspension et les coups de génies de Monk capable de jouer avec le tempo comme on dompte un serpent mortel.
Un album qui sortira des années après les sessions qui le composent, parfois éclipsé par les concerts au five spot (introuvables pendant des années, donc ayant acquis un statut mythique), mais dont la qualité est indéniable… plus qu’un « bon album », un patrimoine.


j'ai plus ou moins délibérément éviter de trop parler des "autres" musiciens, mais cet album reste pour moi le moment où je suis rentré dans le jazz, il ne peut y avoir d'autres choses que cette rencontre.

pour les plus afficionados, il existe (depuis quelques années) l'intégrale des sessions studios du duo... (je reviendrai sur le live au carnegie hall à l'occasion)





D'autres infos sur l'artiste et sa discographie sur le forum : ici


Dernière édition par Wu wei le 21.10.13 10:26, édité 1 fois

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"
avatar
Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thelonious Monk with John Coltrane (1957 - 1961)

Message par Chino le 05.08.12 22:02

Un album que j'ai et que j'aime! Merci pour la chronique Fando. Wink
avatar
Chino

Messages : 2821
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thelonious Monk with John Coltrane (1957 - 1961)

Message par leptilou le 06.08.12 0:31

J'ai un double vinyle un peu plus complet avec des alternates, remastérisé vers 73 sans doute... et acheté courant seventies... Ma formation au Jazz (au sortir d'une decennie rock) est passée par cet album...


Side One
Ruby my dear 6'17
Trinkle tinkle 6'37
Nutty 6'35

Side tow
Well you needn't 11'24
Off minor 5'10
Off Minor 5'06

Side 3
Epistrophy fragment 1'45
Epistrophy 10'45
Crepuscule with nelly 4'37
Abide with me 0'51

Side 4
Monk'mood 7'51
Blues for tomorow 13'30

avatar
leptilou

Messages : 1277
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 63
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/category/concerts/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thelonious Monk with John Coltrane (1957 - 1961)

Message par Wu wei le 06.08.12 0:58

Salut,

les "plus" sont des bouts de sessions non conservés effectivement, par exemple lors de la première session le groupe doit jouer crepuscule with nelly mais Monk est trop crevé, du coup, pour ne pas que la session soit une perte de temps et d'argent le groupe jouera "blues for tomorow" sans Monk.

comme dans le "complete riverside recording" on retrouve les sessions de thelinious with coltrane et celles utilisées pour "monk's music".

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"
avatar
Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thelonious Monk with John Coltrane (1957 - 1961)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum