Deep Purple - Concerto for Group & Orchestra (1969)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deep Purple - Concerto for Group & Orchestra (1969)

Message par Tiger le 18.07.12 13:09



1 Hush - 4.37
2 Wring that neck - 12.51
3 Child in time - 12.27
4 Concerto for Group and Orchestra - First movement: moderato allegro
5 Concerto for Group and Orchestra - Second movement: andante
6 Concerto for Group and Orchestra - Third movement: vivace presto
7 Concerto for Group and Orchestra - Third movement (Portions assemblés servant à faire un rappel)

Ecrit par Jon Lord en solo (à part les rares paroles par Ian Gillan). Ce concerto est très importat pour appréhender l’histoire du groupe. Jon Lord avait parlé au manager de Deep Purple, Tony Edwards d’un concerto qui serait joué à la foi par un groupe de rock et un orchestre symphonique.
Dès que le groupe revienne en Angleterre, le prestigieux Royal Albert Hall est dont réservé. Jon Lord a 3 mois pour le composer en intégrer, ce qui lui fait manquer quelques sessions de répétions à Hanwell, ce qui agace Ritchie Blackmore, qui en plus, n’est pas trop intéresser par l’idée du concerto. Un deal entre Blackmore & Lord fût d’une certaine manière passée. Si le concerto était une réussite, le groupe poursuivrait dans cette voie. On sait qui gagnera.
Ce concerto fût quand même très bien interprété. Il est enregistré par Martin Birch, bientôt producteur jusqu’au split de 1976, en audio et en film. Certains promoteurs crurent, suite à ce concerto, que le groupe jouait toujours avec un orchestre !
Le concerto fût donné le 24 Septembre 1969. La setliste étant la suivante :
Royal Philharmonic Orchestra Set
01) Symphony No. 6, Op. 95 – 25 : 13

Deep Purple Set
02) Hush – 4 : 42
03) Wring that Neck – 13 : 23
04) Child in Time – 12 : 06

Deep & Royal Philharmonic Orchestra Set
05) Concerto for Group and Orchestra – 51 : 43
06) Concerto for Group and Orchestra Third Movement:Vivace Presto [Portions] – 5 : 53 **Rappel**

Publié en décembre la même année aux Etats-Unis, l’Angleterre devra attendre un mois supplémentaire. Encore une fois, je pense que le groupe cherchait le succès aux états-unis, Led Zeppelin y arriva cependant plus facilement…
Mais revenons à nos moutons avec le concert en lui-même. Il y a existé 4 éditions du concert.
La première, publiée donc avec les dates que je viens de donner, ne reprenait que le concerto (qui fait quand même 51 minutes à lui seul !).
Dans les années 1990s, « Wring that Neck » et « Child in Time » furent publié en CD
En 2002, est sortie en Super Audio CD & en DVD audio, le concert complet, excepté a symphony No. 6, Op. 95. On le trouve aussi en double CDs.
Le DVD est sorti. Il ne reprend QUE le concerto. Qui plus est une partie de l’introduction du 1er mouvement est coupée (5 minutes quand même) et le solo de batterie du 3ème mouvement est édité aussi.



Je chronique ici l’édition 2CDs :
C’est donc « Hush » qui ouvre le bal. La version est calquée sur celle de l’album studio. La version enregistrée en Montreux 1969 est ainsi meilleure.
Après, on a droit à « Wring that Neck », qui dure 13 minutes. Le titre ne durait pas encore plus de 20 minutes, mais étant en général plus long, sauf erreur de ma part. Mais le groupe est sans doute obligé de se restreindre, ne jouant pas devant un public habitué à écouter du Rock/Hard Rock.
Deep Purple clôt son set tout seul par « Child in Time ». D’une durée de 12 minutes, le titre n’est pas trop restraint, et se rallongera pas contre lui (là, j’en suis sur), au fil des mois, pour culminer à près de 20 minutes, comme on peut l’entendre sur le Live à Stockholm… mais ceci est une autre histoire.

Le concerto suit ensuite. On aime ou on n’aime pas.



Le premier mouvement 19 minutes et présente une longue introduction de 7 minutes 30. Une clarinette joue le thème et est ponctué par les bois et accompagnés par des trémolos de corde. Le groupe entre ensuite, progressivement, avec, puis sans l’orchestre. Après un court solo de basse, Ritchie se lance dans un long solo de guitare. On a ensuite droit à un échange entre le groupe et l’orchestre. Ce dernier joue ensuite pendant environ 2 minutes. Jon Lord prend le relais avec un solo de claviers, où le groupe joue seul. Après un court relais de soli, puis un solo de guitare. Une portion de l’introduction est repris par l’orchestre, avant le finale de cette première partie, avant le matériel groupe/orchestre : Sol | Si# | Ré | Mi.

Le second mouvement commence par l’orchestre seul. Ian Gillan arrive (enfin) peu avant la 5ème minute. Ian Gillan ne chantant pas plus d’une minute, sur une rythmique en 5/4. L’orchestre reprend les choses ensuite, après des roulements de tambour ( ?), Blackmore joue un très court solo. Ian Gillan chante à nouveau, même pas une minute, puis après, la guitare se lance dans un solo, le groupe jouant avec l’orchestre et tout ça s’arrête. Jon Lord joue un solo de claviers. Après un solo de violoncelle, l’orchestre clôt ce second mouvement.

Le troisième mouvement est le plus court, abordé d’abord en 6/8 par l’orchestre seul, la batterie arrive ensuite, avec le groupe & l’orchestre. Le groupe joue peu. L’orchestre a une place prédominante. Ritchie fait son entrée, puis on a l’orgue qui joue l’orgue avec la batterie, la basse et les cordes. Bref passage de l’orchestre où le xylophone à un rôle prédominant. Le groupe reprend ensuite un très court instant, avant un solo de batterie. Les percussions de l’orchestre s’ajoute à la batterie, où l’on passe d’un 6/8 à un 2/4. La guitare interprété le thème, accompagnée par le reste groupe et les cordes, puis l’orchestre joue en ostinato (un riff en musique classique quoi). D’abord, les cordes et les flûtes en double croches (+ cuivres), puis ce sont les cordes graves des timbales en croches Les flûtes, la caisse claire, joue ensuite un thème. L’orchestre joue ensuite et on a le finale, ponctuée par les cymbales, et le dernier accord, introduit par les cors et le xylohpone, joué par tout le monde.



Bon, vous l'aurez compris, ce "Concerto for Group & Orchestra" n'est certainement pas l'album pour découvrir le groupe. Après, je ne trouve pas le mélange Rock/Classique toujours des plus heureux. Mais c'est une expérience intéressante et c'est surtout d'un point de vue historique qu'il faut écouter cette performance. Le groupe va enfin parler de lui en Angleterre, où la Mark I à finalement tournée très peu. On a droit au premiers pas de Glover & Gillan avec le groupe.

avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deep Purple - Concerto for Group & Orchestra (1969)

Message par Ted le 06.08.12 22:54

15 minutes de standing ovation a la fin du concert, quoique réticent les classiques se font finalement pris au jeu ,ce témoignage est une première quand on voit que maintenant tout le monde se fout avec plus ou moins de réussite au concert avec orchestre
avatar
Ted

Messages : 826
Date d'inscription : 22/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://deeppurplefamily.forumgratuit.be/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum