Grateful Dead - Anthem Of The Sun (1968)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grateful Dead - Anthem Of The Sun (1968)

Message par vincent le 03.07.12 21:57

Enfin le Dead... Le vrai...



Face 1

1."That's It for the Other One" – 7:40
I. "Cryptical Envelopment" (Garcia)
II. "Quadlibet for Tenderfeet" (Garcia, Kreutzmann, Lesh, McKernan, Weir)
III. "The Faster We Go, The Rounder We Get" (Kreutzmann, Weir)
IV. "We Leave the Castle" (Constanten)
2."New Potato Caboose" (Lesh, Robert Petersen) – 8:26
3."Born Cross-Eyed" (Weir) – 2:04

Face 2

4."Alligator" (Lesh, McKernan, Hunter) – 11:20
5."Caution (Do Not Stop on Tracks)" (Garcia, Kreutzmann, Lesh, McKernan, Weir) – 9:37

Bonus Réédition 2003

6."Alligator" (live) (Lesh, McKernan, Hunter) – 18:43
7."Caution (Do Not Stop on Tracks)" (live) (Garcia, Kreutzmann, Lesh, McKernan, Weir) - 11:38
8."Feedback" (live) (Grateful Dead) – 6:58
9.Titre Caché "Born Cross-Eyed" (single version) (Weir) – 2:55



Jerry Garcia - lead guitar, acoustic guitar, kazoo, vibraslap, vocals
Bob Weir - rhythm guitar, 12-string guitar, acoustic guitar, kazoo, vocals
Ron "Pigpen" McKernan - organ, celesta, claves, vocals
Phil Lesh - bass, trumpet, harpsichord, kazoo, piano, timpani, vocals
Bill Kreutzmann - drums, glockenspiel, gong, chimes, crotales, prepared piano, finger cymbals
Mickey Hart - drums, orchestra bells, gong, chimes, crotales, prepared piano, finger cymbals
Tom Constanten - prepared piano, piano, electronic tape



Paru le 18 juillet 1968
Enregistré entre septembre 1967 et le 31 mars 1968
Durée 38:57
Edité par Warner Bros.
Produit par le Grateful Dead et David Hassinger



Voilà... C'est fait... Avec ce disque on pénètre dans l'univers totalement psychédélique du Grateful Dead. Une révolution sur la côte ouest américaine. Un album qui mélange studio et live... Même au sein d'un même morceau. Cet album a repoussé les limites de la musique et du support.

Le groupe est déçu par le rendu de leur premier album. Il rentre donc en studio avec le même producteur. Les séances sont lentes. Après 4 mois de travail, Hassinger se retire. Seulement 1 1/3 du projet est couché sur bandes... Hassinger pense que le groupe ne sait pas où il va et qu'ils font trop d'expériences... Le groupe, lui veut tout comprendre, tout apprendre du travail en studio. Le Dead veut tout maîtriser car c'est leur musique.



On recrute Dan Healy comme ingé son pour finir le boulot. On choisit les bandes des shows du 10/11 novembre 1967 au Shrine Exposition de Los Angeles,



20 janvier 1968 au Municipal Auditorium d'Eureka,



26/27 janvier 1968 à l'Eagles Auditorium de Seattle,



2/3 février 1968 au Crystal Ballroom de Portland,



14 février - 15/17 mars - 29/31 mars 1968 au Carousel Ballroom de San Francisco,



et du 22/24 février 1968 au Kings Beach Bowl de Lake Tahoe.



La plupart des pistes lives proviendront en fait du Carousel. Par contre les bonus datant de 2003 sont issus d'un live au Shrine Exposition du 23 août 1968.

Selon Joe Smith, le président de la Warner à l'époque, c'était le projet le plus déraisonnable dans lequel sa socièté s'était engagée...

C'est un album qui est un classique maintenant. Classé par Rolling Stone comme étant le 287 eme meilleur album de tous les temps. The Other One, Alligator et Caution seront des titres joués jusqu'à la fin du GD. Le travail en studio a permi d'ajouter des effets stéréos notamment. Un de mes morceaux préférés est Caboose. Le solo de fin de Jerry est superbe. Conduit de main de maître. C'est très réfléchi, et construit à la manière des solos de Jazz. Au final, pour moi, c'est un des plus beaux albums de San Francisco. Complétement personnel. L'album a des points faibles (Born Cross-Eyed?), mais lorsque l'on écoute l'ensemble. C'est juste remarquable. Un joli mélange d'électrique et d'electronique.



Les ajouts de Constanten au piano et autres bizarreries electroniques (gyroscope sur la table d'harmonie du piano), de Hart aux fûts et de Hunter aux paroles y sont pour beaucoup.

Pour moi Anthem Of The Sun est le Grand Huit du disque psyché, ça monte, ça descend, ça tourne, vite, trop vite..et c'est déjà fini... Il faut écouter ce duo Alligator / Caution en est l'illustration parfaite... Folie devastatrice pour l'un et puissance douce pour l'autre... Tout ça, sent le bonheur et la joie.

Jerry Garcia dira de cet opus qu'il était fait pour les hallucinations... D'ailleurs les 300 premiers exemplaires avaient un acide à l'intérieur pour multiplier le plaisir à l'écoute...
avatar
vincent

Messages : 5356
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grateful Dead - Anthem Of The Sun (1968)

Message par upfromtheskies le 28.09.12 0:24

R&F 24 de janvier 69:

avatar
upfromtheskies

Messages : 1192
Date d'inscription : 17/06/2012
Localisation : strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/gilouseb

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum