Grateful Dead - Birth Of The Dead (2003)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grateful Dead - Birth Of The Dead (2003)

Message par vincent le 03.07.12 21:55

Pour faciliter la lecture et les recherches je vais reposter les chroniques en post à part... En espérant voir apparaître un topic GD rapidement!!! Very Happy


2003... Mais je ne fais rien dans l'ordre... Ou presque.



CD 1

The Studio sides

1."Early Morning Rain" (Lightfoot) – 3:22
2."I Know You Rider" (traditional) – 2:41
3."Mindbender (Confusion's Prince)" (Garcia, Lesh) – 2:41
4."The Only Time Is Now" (Grateful Dead) – 2:24
5."Caution (Do Not Stop on Tracks)" (Grateful Dead) – 3:17
6."Can't Come Down" (Grateful Dead) – 3:04
7."Stealin' (instrumental)" (Gus Cannon) – 2:40
8."Stealin' (w/ vocals)" (Gus Cannon) – 2:36
9."Don't Ease Me In (instrumental)" (traditional) – 2:01
10."Don't Ease Me In (w/ vocals)" (traditional) – 2:02
11."You Don't Have to Ask" (Grateful Dead) – 3:35
12."Tastebud (instrumental)" (McKernan) – 7:04
13."Tastebud (w/ vocals" (McKernan) – 4:35
14."I Know You Rider" (traditional) – 2:36
15."Cold Rain and Snow (instrumental)" (traditional) – 3:15
16."Cold Rain and Snow (w/ vocals)" (traditional) – 3:17
17."Fire in the City" (Krug) – 3:19

CD 2

The Live Sides

1."Viola Lee Blues" (Lewis) – 9:39
2."Don't Ease Me In" (traditional) – 2:43
3."Pain in My Heart" (Neville) – 4:24
4."Sitting on Top of the World" (Chatmon, Vinson) – 3:51
5."It's All over Now, Baby Blue" (Dylan) – 5:12
6."I'm a King Bee" (Moore) – 8:52
7."Big Boss Man" (Dixon, Smith) – 5:11
8."Standing on the Corner" (Grateful Dead) – 3:46
9."In the Pines" (Bryant, McMichen) – 4:55
10."Nobody's Fault But Mine" (Johnson) – 4:15
11."Next Time You See Me" (Forest, Harvey) – 2:47
12."One Kind Favor" (Hopkins, Taub) – 3:44
13."He Was a Friend of Mine" (traditional) – 4:45
14."Keep Rolling By" (traditional) – 7:57



Jerry Garcia - guitar, vocals
Bob Weir - guitar, vocals
Phil Lesh - bass, vocals
Bill Kreutzmann - drums
Ron McKernan - organs, harmonica, vocals




Paru dans le coffret The Golden Road (1965 - 1973) le 6 octobre 2001.
Paru de façon autonome le 25 mars 2003.
Enregistré du 3 novembre 1965 à avril 1967.
Edité par Rhino Records.



Donc, nous avons affaire ici à une compilation. Pas un best-of. Le premier CD comprend 3 sessions d'enregistrement différentes nommées :

La session d'automne (titres 1 à 6) a été enregistrée aux studios Golden State Recorders de San Francisco le 3 novembre 1965,
La session Scorpio (titres 7 à 16) a été enregistrée aux Buena Vista Studios de San Francisco durant juin 1966,



La session Hendricks (titre 17) a été enregistrée aux studios Columbus Recorders de San Francisco courant mars 1967 avec Jon Hendricks à la voix.

On retrouve cette chanson dans le documentaire anti guerre "Sons and Daughters". Puis il fût publié en EP par Verve.



Le deuxième CD est un témoignage des concerts de juillet 1966. Période où le groupe passe des "The Warlocks" au "Grateful Dead", sous l'influence de Ken Kesey et des Merry Pranksters dont ils sont le groupe maison des Acids Tests.



C'est un double CD qui s'adresse plus aux Deadheads et aux collectionneurs qu'aux fans "occasionnels". Comme leur premier disque officiel, le son est loin du son du Dead dans les années à venir. Mais il est bougrement ancré dans l'époque. Le Dead ressemble à ces petits groupes de la période essayant de se faire un nom en capitalisant sur le succès des Beatles et des Stones.

Le CD 1 est donc joué à 100 à l'heure. Le son est très "swimmin' London". Par moment la voix me fait rudement penser à Mick Jagger notamment sur Stealin'. A la différence des autres groupes, le Dead renoue avec les racines US qui lui sont propres. I know a rider, Tastebud et Don't Ease Me In avec ses choeurs bluegrass!



Le CD 2 est plus intéressant pour moi. On y voit un groupe plus mature. Un son plus acid rock.



On entrevoit sur Viola Lee, King Bee, Big Boss Man... la prochaine étape. Leur perpétuelle évolution. Sur le plan musical on voit qu'ils goûtent un peu à tout. C'est vraiment une ère de formation. Le groupe prend, mâche, digère et recrache cette mixture en concert. Les morceaux sont encore courts. Mais Jerry Garcia et Phil Lesh poussent le groupe à aller plus loin... A expérimenter... A créer leur son. A se transformer, rechercher sans cesse. Bien aidés par le jeu très jazz de Bill Kreutzman et l'orgue bondissant et aigü de PigPen.

Intensité, puissance et instant sont les 3 mots qui me viennent à l'écoute de ce cd.





avatar
vincent

Messages : 5356
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum