Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Tiger le 27.06.12 14:39

Pendant ce mois de Juin 2012, on peut se dire, que 35 ans plus tôt, à Los Angeles, Led Zeppelin donnait 6 concerts à Inglewood. Ces 6 concerts sont élevés ont rang de légendaires. Ce sont des revirements de situations dans cette tournée ’77 moyenne, voilà ce que l’on lit à plein d’endroits.
Oui et non.
D’une part, le Destroyer (27/04) et son petit frère, moins connu mais encore meilleure en terme de performance (28/04), le dernier concert à Landover (30/05) et certains concerts New Yorkais (le 13 étant excellent) sont parmis les meilleurs de la tournée. Egalement, les concerts à Pontiac et Atlanta sont bons, mais le son est très inférieurs et sont plus pour les amateurs avertis.
1977 est une année assez oubliée. La Setlist n’aide pas. Pas de Whole Lotta Love (bon, on en a une minute 30) pas de Black Dog (à part 2 fois), pas d’Heartbreaker (à part à 4 concerts), pas de Communication Brekadown (à part 1 fois), pas de Dazed and Confused, pas d’How Many More Times… des titres moins facile, comme Ten Years Gone, le set acoustique, des No Quarters longs (plus ou moins trop…)
Mais j’aime ’77, adorant Physical Graffiti, dont le contenu de l’album est bien représenté sur scène : In my Time of Dying, Trampled Underfoot, Kashmir, Ten Years Gone, Black Country Woman, Sick Again, ça fait 6 titres (et presque 7, vu que l’on a l’intro de The Rover), soit 1/3 des concerts certains soirs, ce n’est quand même pas rien.

En général, on a ça (en caricaturant un peu) :
21/06 = Listen to this Eddie, légendaire, excellent, un des meilleurs enregistrements audience existants… La meilleure pour certains./
22/06 = Ah bon ? Ca existe ? Les amateurs avertis tiennent cette perfomance en haute estime, même si le son est bien sur inférieur aux autres.
23/06 = For Badgeholder Only. Super ambience, super perfomance. La Meilleure pour certains
25/06 = Bonne perfomance, mais inférieure aux 21 & 23
26/06 = On l’oublie un peu, comme le 22.
27/06 = Trop long, trop excentrique… heureusement qu’il y a le set acoustique !
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

21/06/1977

Message par Tiger le 27.06.12 14:41

The Song Remains the Same : Voilà pourquoi ce concert reste si chérit dans les cœurs. La batterie de Bonham est telle que l’on ne peut être sur le cul à son écoute. Pour ma part, je milite pour que cette version soit reconnue comme la version Live définitive de la composition.
Sick Again : Un léger petit problème de mise en place au début ne ternissent cependant pas cette perfomance toute en puissance : un début intense pour entamer ce concert
Nobody’s Fault but Mine : Excellente version de cet excellent titre.
Over the Hills and Far Away : Bonne version, mais pas la meilleure.
Since I’ve Been Loving You : Page tient la route sur cette version. No Quarter : La majorité des versions de No Quarter durait alors 25 Minutes, mais cette version atteint les 28 et les autres versions feront les 30 minutes. Cette version est l’une des meilleure selon-moi. L’introduction est fantastique et le solo de clavier impressionnant. JPJ inclut un petit passe rock dans son solo de piano. Par la suite, le solo de Jimmy Page, dans un style Blues-Rock, continue sur le fantastique lancé que le groupe a pris depuis le début du concert. Après la reprise du chant, je trouve que le groupe laisse les choses plus en suspens et calme plus lentement le jeu que sur d’autres versions. Ce n’est qu’une idée personnelle. Cette performance de No Quarter se clôt ainsi à plus de 28 minutes. Une des meilleures, mais pas la meilleure. On y reviendra
Ten Years Gone : Une des versions les plus abouties de la composition. Grand moment, dommage que l’enregistrement de ce titre doit être supplée d’un second enregistrement amateur de qualité inférieure
The Battle of Evermore : Aucune version du titre en concert n’atteint la qualité de la version studio. Même si JPJ s’investit sans doute dans son chant et fait de son mieux. Il ne peut pas rivaliser avec Sandy Denny. Je me demande ce que ce titre aurait donné avec Bonzo ou Page qui chante… même si je pense que le résultat n’aurait pas été supérieur. Pour autant, avec les limites évoquées, la version est réussie et s’écoute avec plaisir.
Going to California : Le titre est trop maîtrisé en 1977… les versions de 1971 étant pour cela insurpassable. Rallongées, elle étaient plus intéressantes.
Black Country Woman : Toutes les versions se ressemblants, puisque le groupe se limite qu’aux 2 premières minutes du titre (pourquoi, je ne sais pas), la seule perfomance complète étant celle du 19/06/1972 à Seattle. A noter que Plant fait référence à Gallows Pole avant le titre
Bron-Y-Aur Stomp : Jimmy ne nous fait pas le coup de la corde cassée.
White Summer/Black Mountain Side : Page le joue à peu près bien. Même si ça ne me passionne jamais… une bonne intro qui suit…
Car ce qui suit, Kashmir, est un des points fort du concert. Ma version préférée… et la meilleure selon-moi. Plant arrive à chanter de façon très impressionnante. La frappe de Bonzo est lourde. Je me demande comment il a pu être aussi faiblard à San Diego le concert dernier
Moby Dick/Over the Top : Célèbre car Plant passe 3 minutes à parler avec la foule pour meubler le temps que la batterie soit prête, et aussi pour les traitements électroniques de Page. D’une durée de quinze minutes, ça s’écoute.
Heartbreaker : La grosse surprise de la journée. Bonne version assez longue.
Noise Solo : Ca m’a toujours étonné que les types qui faisaient les enregistrements laissent ce triturement de guitare… peut être qu’ils avaient peur après de ne plus savoir où reprendre ?
Achille’s Last Stand : Version réussie. Encore une bonne surprise, mais ce n’est pas la meilleure version Live.
Stairway to Heaven : Plant nous demande si l’on se souvient des forêts cette fois-ci. Page réussit à sortir un très bon solo ici. Plant pousse sa voie à sa limite à la fin.
Whole Lotta Love/Rock ‘n’ Roll : Une version classique de Rock ‘n’ Roll avec le début de Whole Lotta Love en intro clôt ce magnifique concert qui mérite bien sa légende.
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

22/06/1977

Message par Tiger le 27.06.12 14:44

C’est bon, dès le début de The Song Remains the Same, on comprend cela : ce concert sera grand. S’ensuit ensuite un Sick Again brutal et très Heavy. Nobody’s Fault but Mine confirme l’espoir d’un grand concert. Des pétards sont tirés juste après et Robert essaye de calmer les californiens.
Suit ensuite l’avant dernière version d’un des piliers du répertoire du groupe, délaissé sur cette seconde partie de la tournée Américaine : In my Time of Dying, avec l’habituelle citation a cappella de « You Shook Me ». Un grand moment. Après le titre, Robert dit qu’il s’est réveillé se main et qu’il pensait aux citrons et au manque de presseur (référence au « Squeze my Lemon » de The Lemon Song, issu des vers du Terraplane Blues de Robert Johnson)
Since I’ve Been Loving est bien interprêtée, la voie rocailleuse de Robert convient, pour ma part, assez bien à ce titre
No Quarter (dont c’est la version la plus longue jamais jouée) est épique : plus de 33 Minutes. Il y a bien sures des longues, mais il y a des grandes réussites.
Le début du titre, de même que la toute fin du précèdent, à un son excellent, malheureusement, ça ne dure que jusqu’aux premiers vers. Pourquoi cette source est si incomplète est bien dommage. La source qui la remplace n’est pas la première, mais un troisième. Relativement claire, il y a des crissements.
Ce qui est intéressant dans cette version, c’est qu’elle contient des éléments Rock que l’on retrouve plutôt dans la version du 21 et des éléments Blues que l’on retrouvera dans le 23.
Ten Years Gone me semble bon, mais la qualité audio ne permet pas de se prononcer.
The Battle of Evermore débute avec (encore !) une nouvelle source. Cette 5ème source et celle que l’on gardera jusqu’à la fin du concert et est assez bonne. Elle est Inférieure à la seconde. Comme la troisième, il y a des crissements, mais dans des proportions moindres, ce qui fait que je la place au dessus de la troisième.
Pour en revenir au titre en lui-même, même constat que pour le 21…
Going to California est également court, maitrisé. Ca se voit (enfin, ça s’entend), que l’on a faire à des musiciens qui connaissent leur sujets. Mais il y a aussi un manque de surprise. Si la version est de bonne facture, elle ne se démarque pas. Un « Fuck all you pigs » repiqués semble montrer que les californiens étaient chauffés à blanc durant ce concert.
Black Country Woman/Bron Yr Stomp : Jimmy casse une corde (comme c’est malheureusement assez frèquent en 77 sur ce titre), laissant John Paul improvisés un court solo de basse le temps que le problème soit réparés. Cela nuit cependant à l’interprétation, le groupe étant un peu coupé dans son élan.
White Summer/Black Mountainside est bien interprété, à défaut d’être passionnant, mais c’est rare que ça se produise. Heureusement, le groupe à la prestance d’esprit de nous réveiller avec un puissant Kashmir, parfait dans son exécution, sans aucun plantages dans les claviers de la part de JPJ.
Over the Top dure « que » seize d’heures, c’est déjà bien assez. C’est pas une trop mauvaise version.
La surprise de la soirée est l’inclusion d’Over the Hills and Far Away à cet endroit de la Setlist. Robert Plant est revenu à la mélodie qu’il faisait après 1972. Il vaut mieux…
Le Noise Solo s’enchaîne sur Achille’s Last Stand. C’est une des meilleures versions du groupe. Avec celles des 28 Avril à Cincinnati (Destroyer II) et le 30 Mai à Landover. Cependant, ces versions up-tempo du titre ne plaît pas à tout le monde (trop Speed Metal comme je l’ai lu sur le forum officiel) et certains préférons les versions de Knebworth, et surtout celle de Francfort du 30 Juin 1980, plus lentes.
L’interprétation d’Achille de ce soir est donc une vrai réussite.
Stairway to Heaven, puis le rappel Whole Lotta Love/Rock ‘n’ Roll clot le concert de façon réussie et termine une seconde nuit à Los Angeles de toute beauté de la plus belle des manières.
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

23/06/1977

Message par Tiger le 27.06.12 14:44

Le célèbre « For Badgeholder Only » s’ouvre sur “The Song Remains the Same” et la frénésie du 21 n’est pas si lointaine, même si Page semble avoir un peu de mal à partir en solo…
Petits problèmes qui nécessitent l’arrêt du groupe une fois la chanson terminée, au lieu de l’enchaîner sur « Sick Again » avec l’intro de « The Rover ». Robert Plant salue le public avant d’entamer le second volet du Show Opener habituel, donc c’est une bonne version.
« Nobody’s Fault but Mine » renoue avec la ferveur des deux jours précédents. Le solo de Page est excellent.
Bonne version ensuite d’ « Over the Hills and Far Away » par la suite. « Since I’ve Been Loving » est quant à elle, intense, même si Robert sur joue un peu trop. Il n’y aucun couac vocaux. Il est d’ailleurs intéressant d’entendre que la voix de Robert Plant est meilleure en 1977 qu’en 1975. Il a appris à utiliser son chant moins aigu.
Mais tout ce que je viens de chroniquer pour le moment n’est qu’une mise en bouche. Une mise en bouche, des apéritifs, des amuse-gueules, comparé à ce qui est peut être le plat de résistance de ce concert : No Quarter.
Fondamentalement, cette version n’est pas si différente des 2 autres. L’introduction est rallongé, mais surtout les soli qui transforme No Quarter en un long blues-rock dont on trouve les prémices dans les enregistrements des 2 jours précédents. L’intensité est à son paroxysme lors du final intense, où l’on append que le groupe termine le titre, faisant monter la pression.
Si sur Pyzep, c’est la version du 21/03/1975 à Seattle qui ait été retenu dans leur anthologie Live (phénomène elle aussi il est vrai), je suis plutôt de la vie de The Year of Led Zeppelin et de nos amis d’outre-manche.
Ten Years Gone continue sur la lancée du titre précédent. Plant annonces ensuite que le mot d’aujourd’hui est « Badge ». Badgholder étant rien de plus que « groupie », pour les non anglophones.
The Battle of Evermore, Going to California, Black Country Woman/Bron Yr. Aur Stomp ne change pas fondalement des concerts precedents si ce n’est la reference à D’yer Mak’er de Plant avant Black Country Woman
White Summer/Black Mountainside nous est livré dans une version assez réussie…
Viens en suite Kashmir.
Si vous avez lu attentivement ma chronique, vous remarquerez que je fais références aux « Kashmir » plantés par Jones.
C’est le cas. Traduction : Le groupe passe trois plombes à revenir dans le titre. Kashmir n’est pas incroyablement dur, mais les arrangements sont clairement définis. Si le groupe décide d’accorder une mesure de plus ou de moins (par exemple), à des vocalises de Plant, il faut que tout le groupe s’en souvienne, sinon, ça va être le bordel. Kashmir c’est le genre de titres où il faut du temps pour revenir
Viens ensuite « Trampled Underfoot », annoncé par Bonzo. La première version depuis le 21/05/1977. Les problèmes de sonos semblent être revenus, Page disparaissant durant les vers initiaux.
La plus grosse surprise de la soirée est cependant l’arrivée de Keith Moon pour « Over the Top ». Un résultat intéressant.
Il est possible de reconnaître les hymmes anglais et américains (C’est page Hendrix qui avait présenté une version de Wild Thing comme la fusion de ces deux hymmes) durant le Noise Solo.
Achille’s Last Stand est un des meilleurs moments du concert. Meilleure que celle du 21 et inférieure à celle du 22.
L’énergie d’Achille ne s’est pas dimminué pour une superbe version de Stairway to Heaven. Keith Moon revient pour le rappel habituel Whole Lotta Love/Rock and Roll. Une bonne fin pour ce concert sauvage, un peu bordélique par moments (Kashmir…) mais très fun avec une super ambiance, qui transparaît encore 35 ans plus tard


Dernière édition par Tiger le 27.06.12 16:11, édité 1 fois
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

25/06/1977

Message par Tiger le 27.06.12 14:44

Si la première moitié des concerts à Los Angeles ont une grande notoriété, la seconde moins.
« The Song Remains the Same » ouvres les festivités et tend à confirmer ce que je viens d’énoncer. Mais de toute manière, la version du 21 est insurpassable.
Les choses s’améliorent sur « Sick Again ». Et sur « Nobody’s Fault but Mine », le groupe continue sur sa remontée. Cependant Bonzo me semble plus présent sur cette version. Il rajoute un peu de batterie lors de la seconde fois des questions-réponses Page-Jones, par exemple.
L’ultime version d’In my Time of Dying contient une portion de “Rip it Up” (Robert Blackwell/John Marascalco, popularizes par Bill Haley et Little Richards, tout deux en 1956) durant le break a cappella.
Une superbe performance.
« Since I’ve Been Loving » est superbe, malgré quelques fausses notes par ci par là, l’émotion sublime ces petits détails.
« No Quarter » est encore une fois le clou du spectacle. Les développements de Page se font plus Blues. Sans aucun doute, c’est le titre avec le plus d’improvisations du groupe, sans Medley (Whole Lotta Love), ni ajout de partie, (Dazed and Confused).
Ce que j’apprécie en 1977, c’est Ten Years Gone, une parfaite transition entre le set acoustique et le set électrique, comme pouvait l’être Stairway to Heaven plusieurs années plus tôt.
Le Set Acoustique est interprété professionnellement : Pas de corde cassée sur Bron Yr. Stomp.
A l’origine un morceau coustique White Summer-Black Mountainside est une parfaite prélude à Kashmir. Sans erreur, cette version est lourde, puissante, proche de celles des 21 et 22 Juin.
Over the Top est un long marathon de 25 minutes. Heuresement, on a ensuite droit à un bon Trampled Underfoot pour réveiller tout le monde.
A peine réveillé, c’est au tour de Jimmy Page, avec un Noise Solo de 16 minutes, contenant des extraits de Dixie et du Star Splanged-Banner.
Inglewood semble réussir à Achille’s Last Stand et ce n’est pas cette fois-ci que cela va changer. Excellente interprétation encore une fois.
Après avoir fait une référence à Communication Brekdown, Stairway to Heaven termine le Set principal.
Le solo de guitare est bon.
Une fois revenu sur scène pour le rappel, le groupe se lance dans l’habituelle première partie du rappel, « Whole Lotta Love », limitée à guère plus à un vers lors de cette tournée, précédée d’une petite intro funky, mais là, surprise ! Ce n’est pas Rock and Roll, mais Communication Breakdown à qui revient l’honneur de clore ce concert. Sa première et dernière apparence à1977 (sans doute de peur que la voix de Robert Plant n’y arrive pas, où alors ils avaient juste pas envie de la jouer). C’est une version explosive.
Au final, ce 4ème concert est bon. Sans être le meilleur (The Song Remains the Same… Overt the Top), il y a des grands moments.


Dernière édition par Tiger le 27.06.12 16:14, édité 1 fois
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

26/06/1977

Message par Tiger le 27.06.12 14:45

5ème nuit à Inglewood. Le 26 Juin est sans doute la moins connu.
Un fan (joyeux !) se met à crier alors que le groupe procède à un Soundcheck sommaire.
A la différence de ce qui est marqué sur Led Zeppelin database, « The Song Remains the Same » ne dure pas moins de deux minutes. En tout cas, elle est complète là où je l’ai écoutée.
Un brutal « Sick Again » arrive ensuite.
Nobody’s Fault but Mine est excellent. Par la suite, Robert Plant explique ce qu’est un Badgeholder en disant que c’est quelqu’un que l’on aime et qui porte un badge (si je ne me trompe pas).
« Over the Hills and Far Away » est interprété correctement et « Since I’ve Been Loving » aussi.
No Quarter” arrive ensuite, comme toujours. Plus de 30 minutes celui-là, la foule semblant d’ailleurs un peu impatiente. Mélangeant habilement Blues-Rock & Boogie, l’improvisation est intéressante, mais je trouve la version du 23 insurpassable.
32 Minutes tout de même !
Ten Years Gone arrive ensuite. C’est toujours aussi incroyable quand on sait que John Paul Jones joue à la fois de la guitare triple-manche et la pédale basse Moog.
Si The Battle of Evermore et Going to California sont sans histoire, ce qui suit est plus intéressant : « That’s Alright Mama » (Arthur Crudup, popularisé par Elvis), dans une version de plus d’une minute trente, précède « Black Country Woman ». Suit à son tour « Bron Yr. Stomp » pas de problèmes pour ce dernier non plus.
On a ensuite « White Summer/Black Mountainside ».
Sur certaines éditions, le titre atteindrait les 22 minutes, mais il n’en dure « que » la moitié sur ma source. J’avais lu quelque part que certains bouts de ce White Summer/Black Mountainside ont été copiés et mis de pars et d’autres, rallongeant ainsi considérablement la durée du titre. Cela me semble plausible dans le sens où les versions les plus longues ne dure « que » 14 minutes. 8 Minutes en plus me semble un écart bien trop important. Qui plus est, même si Led Zeppelin improvise, il ne rallongerait pas un titre en doublant sa durée comme ça pour un seul concert.
« Kashmir » est très réussit. Ainsi, Robert rajoute des vocalises avec le clavier derrière. Soit JPJ s’ est souvenu juste à temps qu’il fallait pas entrer dans le pont si tôt, soit il a eu envie sur le coup !
« Moby Dick » est réduit à 5 minutes. Une bonne chose de fête.
Ce n’est malheureusement pas le cas de « Noise Solo ». Il est d’ailleurs étrange qu’aucun titre ne soit entre les deux sur la bande. Pourtant, l'introduction & la conclusion du titre a été enregistrée. Une possible interprétation de « Trampled Underfoot » ou « Heartbreaker » ? Alors, soit l’un de ces titres a bien été joués et n’était pas au goût tu taper… soit la version de Moby Dick a été si longue que le groupe a préféré ne rien jouer par la suite (exemple : une version de 30 minutes.) En lisant un souvenir d’un fan sur le forum officiel, cela me semble l’hypothèse la plus probable.
Mais revenons à nous mountons : Le Noise Solo. A presque 22 Minutes, c’est un des plus longs. Ni « Dixie », ni « God Save the Queen », ni « The Star-Splanged Banner » ne semblent avoir été joués cette fois-ci.
Achille’s Last Stand est énergique. Une bonne version.
Stairway to Heaven clôt le Main Set, et c’est encore une belle version.
Le rappel est rare : It’ll be Me de Jerry Lee Lewis. Seulement 3 minutes, mais 3 minutes qui envoient bien.
C’est donc un excellent concert. Malheureusement, Mike n’était pas là…


Dernière édition par Tiger le 27.06.12 16:17, édité 1 fois
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

27/06/1977

Message par Tiger le 27.06.12 14:45

De tous les concerts qui cristallisent l’excentricité de Led Zeppelin, ce concert est un parfait exemple.
Ca commence très mal avec « The Song Remains the Same ». La voix de Plant est naze et Page s’emmêle les doigts. La même chose (en moins important néanmoins), c’étant produit le 25, le groupe peut encore remonter.
« Sick Again » est malheureusement loin d’être parfait.
Ca continue dans le moyen (médiocre diraient les mauvaises langues), avec « Nobody’s Fault but Mine ».
Depouis 20 minutes, le groupe piétine. Voulant sans doute se rattraper, Jimmy rallonge le solo. Il y a des idées. Globalement, le niveau remonte.
sans être parfait, « Since I’ve Been Loving » est pas mal.
Arrives ensuite « No Quarter », qui dure 33 Minutes… Des idées par ci par là font de cette perfomance une réussite. Après 20 minutes très moyennes, on a une petite heure de pas mal du tout !
Malheureusement, on retombe en qualité avec « Ten Years Gone ». Le manque de cohésion se fait sentir.
Le set acoustique est une autre histoire. En fait, pour une fois, c’est peut être le meilleur moment du concert.
« The Battle of Evermore » est ainsi bien jouée.
Going to California” est suivi de “I Can’t be Satisfied” de Muddy Waters, qui s’enchaîne ensuite sur “Black Country Woman”, qui à son tour, s’enchaîne un très long Bron Yr. Stomp de plus de 11 Minutes !
Un court solo de basse (sans doute en raison d’une corde cassée), ne casse pas trop le rythme de la chanson.
Au beau millieu de l’improvisation acoustique, de plus de 6 Minutes, le groupe entreprend une interprétation de près de 2 Minutes de leur propre Dancing Days. Ce n’est pas la seule fois de la tournée où ça se produit (les 10, 13 & 14 Juin au MSG, San Diego le 19… le 26 Mai, le titre avait servit de prélude à Black Country Woman), mais c’est la seule fois où le titre est autant développé.
Le White Summer~Black Mountainside est longuet.
L’un des meilleurs moments du concert suit ensuite : « Kashmir ». Sans erreur. C’est une grande réussite.
« Trampled Underfoot » est assez bien joué.
Après un quart d’heure d'« Over the Top », on a droit au « Noise Solo »… 25 Minutes, c’est trop long !
Certains fans tiennent en haute estime cette interprétation, ce qui n’est pas mon cas. Même s’il y a des idées (The Star-Splanged Banner, America)…
Achille’s Last Stand est une grosse déception. Comparé aux 5 dernières interprétations, cette version est vraiment mauvaise. Problème de mise en place, il ne fait aucun doute pour moi que le groupe est fatigué…
Stairway to Heaven est plus mémorable pour son solo sans directions qu’autre chose.
Le rappel est précédé par un discours de Plant où il remercie plusieurs personnes, incluant les types des lumières, des sons… et bien surs les Badgeholders !
Sans plus tarder, le rappel « Whole Lotta Love/Rock ‘n’ Roll » clôt ce concert marathon en étant bien joué. Robert laisse présumer qu’ils reviendront… ce ne sera malheureusement jamais le cas.
Au final ? Un concert beaucoup trop long. Avec ses moments (Over the Hills, No Quarter ou le rappel…) mais aussi des ratages complets (les 2 premiers titres, Achille’s…)
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Blueleader le 27.06.12 16:54

Vraiment alléchant ta chronique. Je ne connais que "listen to this Eddie".
avatar
Blueleader

Messages : 7793
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 53
Localisation : entre mulhouse et belfort

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Tiger le 27.06.12 17:25

Merci Surprised
Je n'ai ni les connaissances harmoniques d'Ayler, ni l'écriture de Fando mais j'ai fait de mon mieux
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Norbert le 27.06.12 18:58

Belle chronique Tiger!Je connais Listen et Badgeholders,tres bons tout les deux.
avatar
Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 53
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Tiger le 27.06.12 19:40

cheers merci
L'année prochaine, j'aurai le bac, donc, j’essaierai de faire un truc fin juillet.
Je pense à parler de 1973, vu que ça fera 40 ans...
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par leptilou le 27.06.12 20:11

Ouaouh ! belle chronique pour se faire une idée ! et choisir... Bravo !
avatar
leptilou

Messages : 1277
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 63
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/category/concerts/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Tiger le 27.06.12 20:20

Je peux donner des liens pour les 5 premiers en Flac (avec Cover & Arts).
Le 6ème, je devrais le trouver en mp3 quelque part...
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Blueleader le 27.06.12 20:23

cheers
avatar
Blueleader

Messages : 7793
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 53
Localisation : entre mulhouse et belfort

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Norbert le 27.06.12 20:31

Tiger a écrit: cheers merci
L'année prochaine, j'aurai le bac, donc, j’essaierai de faire un truc fin juillet.
Je pense à parler de 1973, vu que ça fera 40 ans...

Ah bon?Je croyais que c'était ta disert' du bac de cette année! Very Happy
avatar
Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 53
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Tiger le 27.06.12 20:41

Je suis qu'en 2nde. 1ère l'année prochaine.
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Blueleader le 27.06.12 21:41

féliciltations pour ton passage.
avatar
Blueleader

Messages : 7793
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 53
Localisation : entre mulhouse et belfort

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Tiger le 28.06.12 11:36

Merci, mais comme m'a dit mon, père, le but, c'est pas d'entrer en 1ère, c'est dans sortir !
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par the old new thing le 28.06.12 19:51

Très bon article. On sent le passionné!
avatar
the old new thing

Messages : 284
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 35
Localisation : Dijon city

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Blueleader le 28.06.12 19:53

Tiger a écrit:Merci, mais comme m'a dit mon, père, le but, c'est pas d'entrer en 1ère, c'est dans sortir !

euh, c'est très facile d'en sortir très vite en se faisant éjecter Very Happy Very Happy
avatar
Blueleader

Messages : 7793
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 53
Localisation : entre mulhouse et belfort

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Tiger le 29.06.12 11:46

Aucune chance, je bosses à fond les matières scentifiques.
Si vous avez les concerts, n'hésitez pas à mettre votre avis.

Il est d'ailleurs intéressant de lire à certain endroit que le concert du 27 Juin est le meilleur ! Certes il a de bons moments mais quand même... en tout cas, je n'illustrerai pas ces bons moments par la version d'Achille's Last Stand
D'un autre côté, l'Achille's Last Stand du 22 est présentée comme disjointe...
Il y a cependant certains trucs de sur :
-The Song Remaisn the Same du 21 écrase les autres versions
-Les Noise Solo c'est chiants
-Le Kashmir du 23 est raté
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par leptilou le 30.06.12 0:47

J'en suis au 21... j'en ai pour la semaine...
avatar
leptilou

Messages : 1277
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 63
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/category/concerts/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Michel le 01.07.12 12:21

Bonne review, assez d'accoord avec toi l'US tour 1977 est sous estimé, moi aussi je trouve que DESTROYE R I et 2 font partie des meilleurs concerts du ZEP toutes époques confondues.
Il est sorti l'année dernière un coffret chez GODFATHER reprenant les shows 1972 en Californie, mais il me semble que c'est juste une compil des boots existants

http://bootlegpedia.com/en/product/G.R._BOX_08
avatar
Michel

Messages : 628
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://rock-music.weshforum.com,http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Tiger le 01.07.12 16:25

Les 2 premiers sont le San Bernardino. C'est un bon concert, avec Page & Plant qui prédomine dans le mix et c'est tant mieux.
Le 25, c'est le célèbre Burn Like a Candle dont le titre devrait être Burn That Candle. Même avec HTWWW, il faut l'avoir.
Le 27, c'est le second concert de HTWWW.
Donc, oui, c'est juste une compil de boot existant.

Pour les deux Destroyers, je pourrai essayer de faire ça mardi ou mercredi, si tu veux. J'ai une nette préférence pour le second.
En lisant des commentaires sur ces concerts, je suis sidéré par plusieurs choses :
-Que le 27 soit présenté comme le meilleur des 6. Certes... le son est bon, mais franchement, certains morceaux sont quand même embarrassants... mais j'avoue que si l'on devait faire une compil des 6 nuits, je prendrais bien la version d'Over the Hills de ce concert, ainsi que le set Acoustique. Mais pas la version d'Achille's Last Stand comme j'ai pu le lire à plusieurs endroits.
-Que le 23 soit présenté comme le meilleur. Même si je suis déjà beaucoup plus proche de cet avis que du précédent. Cependant, rien que pour le cafouillage monumental dans Kashmir...
-Que l'on parle peut être plus du 22 que du 26 alors que ce dernier à un son supérieur au premier et que ce sont deux excellentes performances. D'ailleurs, si je devais donné un "classement", ça serait :

01) Le 21. Pour le son, pour la performance (TSRTS, Kashmir, Achille's)
02) Le 23. Pour le son, pour la perfomance (NQ, Achille's)
03) Le 26. Bien qu'il n'a pas de titre "bonus" (Hertbreaker le 21, Over the Hills le 22, Trampled Underfoot les 23, 25, 27)... la version de No Quarter justifiant à elle seul l'écoute du concert... le reste de la perfomance justifie son acquisition.
04) Le 25. D'une très courte tête face au 5ème, juste pour le son
05) Le 22, mais en terme de perfomance uniquement, je le mettrai peut être en 2ème ou au moins en 3ème...
06) Le 27, donc. La moitié du concert étant à sauvée, la seconde...
avatar
Tiger

Messages : 2058
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 20
Localisation : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par leptilou le 01.07.12 22:48

Le 21 !
Tiger a écrit:Car ce qui suit, Kashmir, est un des points fort du concert. Ma version préférée… et la meilleure selon-moi. Plant arrive à chanter de façon très impressionnante. La frappe de Bonzo est lourde.
Indéniablement belle version ! une vraie symphonie !!!... le "since I've been loving you" aussi est belle... j'arrive pas à me la sortir de la tête du WE...
avatar
leptilou

Messages : 1277
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 63
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/category/concerts/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Led Zeppelin - 6 Nuits de Folie au L.A. Forum en 1977

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum