Barbara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Barbara

Message par Wu wei le 01.05.12 16:58



Qu’est-ce qui pourrait amener un amateur de rock, de blues ou de jazz à s’intéresser à Barbara, chanteuse française poussiéreuse et sombre,eternelle interprète d’un tube lourd et ringard : l’aigle noir ?



Et pourtant là où un thiéfaine possède un son rock et des paroles de poètes maudit pour se faire apprécier des amateurs éclairés, là où un Ferré dispose d’une posture d’idole anarchiste, un Hedayat d’une aura sous forme de brûlot et quelques autres… barbara elle ne possède rien d’autres qu’une voix souvent qualifiée de chevrotante et un répertoire de « chansons à textes » pour dépressif névrosé au dernier stade.
Le genre de truc que l’on écoute seul dans sa chambre d’étudiant les rideaux tirées, des bougies tremblotantes pour seules compagnes.
Et pourtant –donc- Barbara c’est bien plus que ça (vous vous en doutez, sinon je n’en parlerais pas).
Ce qui m’a toujours marqué c’est la façon dont on relègue cette artiste dans son image médiatique.
La vie et « l’œuvre » d’un cloclo ou d’une dalida et des yéyés en général on l’a connait par cœur, une fois tous les 5 ans nous avons droit à une retrospective ferrer, ferré, brel ou brassens et pour causer de barbara c’est un bout de concert des années 80 et l’aigle noir… de quoi se tirer une balle dans la tête quand l’apprécie et de quoi soupirer d’agacement quand on aime pas.



Jeune juive sous la France de l’occupation, ayant hésitée entre la chanson et la prostitution, influencée par colette renard ou colette magny (sérieux colette magny ça envoie), compositrice (exubérante, on loue souvent les qualités musicales d’uen joan baez ou d’une kate bush, avec raison, mais les changements de tonalité des titres de barbara ce n’est pas rien non plus, pas hyper complexe mais pas de la vraie musique sur mesure, pas juste là poru faire tapis de sol), violée par son père, jamais mariée mais avec des amants, ayant sans doute finie sa vie avec une femme, ayant essayée les drogues, influencée par hendrix ou janis joplin (sisi), allant chanter dans les prisons pour femme, sans doute la première à s’investir pour le lutte contre le sida, s’engueulant avec ses musiciens, accompagnée par Elek Bacsik et quelques autres à ses débuts, insomniaque au dernier degré, hyper tendue… émotive, rieuse et sans doute un brin tyrannique… et suicidaire.
Une personnalité un peu moins gentillette et « velours » que ce que les médias nous en donnent (ou la vilaine fermière quand elle la cite sur scène… ou patricia kass ou florent pagny… j’arrête là j’ai des boutons)… en même temps c’est rigolo, elle avait elle-même participée à sa première « intégrale » en cd, bien foutue… et la seule dispo de nos jours et celle de la maison de disque qui est loin de tout regrouper.
A ses débuts (premiers enregistrements 1954 ) et jusqu’à ses premiers albums solos, il s’agit de reprise de chansons populaires ou de quelques compositions « dans l’air du temps », on navigue dans le magny, le piag, le brel et le brassens (qu’elle reprendra… euh… on peut s’en passer).
Il faut attendre « dis quand reviendras-tu ? » ou « barbara chante barbara » pour voir apparaître, des textes beaucoup plus pointus, engagés et drôles, une orchestration et une production digne de ce nom et que sa voix prenne sa plénitude.
Des titres comme Nantes (la plus connue de l’époque, et puis l’une des plus poignante car dédiée à la mort de son père, romancée ici, mais quand on connait le passif cela prend un poids particulier) ou « à mourir pour mourir », propose une écriture mature, maîtrisée et une voix claire, limpide, frissonnante… une voix intimiste, avec laquelle vos poils se dressent à l’intérieur.

Déjà les thématiques qui l’accompagneront toute sa carrière se dessinent selon plusieurs motifs : la mort, l’amour, la solitude se font tantôt sautillantes, tantôt fataliste… mais toujours avec une musicalité propre. Autant de thèmes qui s’égrène comme des lieux communs et qu’elle parvient malgré tout à personnaliser, sans doute car elle est l’une des premières femmes à oser s’en emparer, à leur accoler une poésie singulière. Sans renier la force évidente (et juste) des images d’un Brassens (par exemple), elle propose une autre point de vue, plus proche du pointillisme.




Un rire noir et sarcastique (y’aura du monde) se mêle souvent à une vision du monde réaliste et dure (le soleil noir) laissant l’auditeur dans une forme de mélancolie souriante à la fois réconfortante et bancale.
Les années passent, les projets font mouche (bobine 67, qui reste un monument en terme d’intimité et de force en concert) ou pas (madame, une forme d’opérette composée pour elle, dont les tableaux s’enchaînent platement). Sa voix va s’en aller, se casser, se rouiller… car elle fera le choix de la scène… alors même que ses premiers albums studios possèdent une qualité d’enregistrement surprenante (soleil noir, l’aigle noir ou encore la louve) mettant en avant ses murmures ou ses plaintes.. . elle prend le partie de s’entourer de son piano, de son accordéoniste/claviériste et d’enchaîner tour de chant sur tour de chant… (les années 70 pullulent de live dans sa discographie) on y attend des arrangements parfois ringard (il faut le dire, les choix sont minimalistes et parfois à côtés de la plaques) et un épuisement vocal la gagner…
Et là, on peut se lasser de l’aspect « chevrotant » ou, au contraire, se laisser hypnotiser par la place du souffle. Là où la moindre starlette doit reprendre le sien à chaque « performance », Barbara va commencer à jouer sur son manque de souffle, sur sa « rauquitude », sur les basses, sur la souffrance… jusqu’à littéralement s’épuiser sur scène (plus de 21 de tension à la fin de ses concerts dans les années 90, ce qui la fera arrêter) et se livrer entièrement (la version du « soleil noir » de 1993 est de ce point de vu proprement hallucinante).

http://www.musicme.com/Barbara/albums/Ma-Plus-Belle-Histoire-D%27amour-C%27est-Vous-0731451089824.html?play=06

Elle va donc, peu à peu s’éloigner des médias et créer une relation communautaire avec un public fidèle et parfois dévot… donnant lieu à des situations folles… à la suite d’un concert le public réclame « encore » et là seule face à une cinquantaine de personnes restantes, elle leur dit « oui » elle s’installe au piano parmi la foule et leur demande le silence… et ça marche.

http://www.musicme.com/Barbara/albums/L%27integrale-Des-Albums-Studio-0602527494968-08.html?play=05

En 1973, son amant du moment (qui lui écrira de beaux titres comme le fabuleux « Marienbad »… qui contient allitération et assonance.. un pur bijou) lui fait découvrir le rock et le blues venu des USA, elle y prend goût et s’en se lancer véritablement dans ce genre, se fera encore plus revendicatrice, traçant un sillon définitivement personnel.
A ce stade, je devrais vous parler du jeune william sheller qui l’aidera sur les orchestrations de cet album, mais je ferai un sujet sur ce monsieur une autre fois. Je pourrais vous parler de l’échec musical qu’est « lilly passion » une sorte de comédie musicale avec depardieu…
Mais je choisis de vous dire qu’amour incestueuse est sublime et que la ligne droite (avec moustaki) est une des plus jolie chanson d’amour que je connaisse.

http://www.musicme.com/Barbara/albums/L%27integrale-Des-Albums-Studio-0602527494968-08.html?play=08

Cette artiste mérite le détour musical, car son parcours est loin de se limiter à deux trois tubes répétés en boucle sur nostalgie, ou à un personnage dépressif. Il y a une véritable sensibilité, une écriture, une musicalité, une personne à découvrir. Sans pour autant que toute la production soit parfaite.

ps : je peux faire une approche "chronologique" ou "les albums.titres à connaître", mais aborder cela d'un point de vu subjectif m'a semblé correspondre à l'artiste.
ps 2 : j'ai mis quelques liens Utube, mais bon il n'y a souvent pas de version studio... (genre de "la colère") du coup je me suis rabattu sur musicme... mais je ne suis pas convaincu non plus, désolé aussi pour le texte qui n'est pas tip top mais écrit d'une traite.


Dernière édition par Fando le 01.05.12 17:16, édité 2 fois

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"
avatar
Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par Chino le 01.05.12 17:00

Magnifique Barbara, j'avais été très ému de la voir à la télé chanter "Nantes". J'ai un best of, que j'écoute pas souvent, et c'est une erreur.
avatar
Chino

Messages : 2819
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par Blueleader le 01.05.12 17:38

...et bien moi je ne connais pas du tout. Le coté "icone" ou "diva" m'a toujours un peu rebuté; les roses jetées sur scène par les fans transis, et le genre inaccessible de la dame m'ont directement dirigé vers les filets (résilles) d'une certaine Juliette Gréco, plus cash et "rive gauche".
Ceci dit, c'est complètement stupide de ma part, les chansons que tu as posté sont magnifiques....
avatar
Blueleader

Messages : 7793
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 53
Localisation : entre mulhouse et belfort

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par Norbert le 01.05.12 17:42

Quand à moi,je passe un tour...désolé mais toujours eu du mal avec cette voix...sorry!
avatar
Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 52
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par Wu wei le 01.05.12 17:49

ha ben la voix, je comprends Smile pas de souci, ce n'est pas une obligation hein.

juliette gréco j'aime aussi blouloulou Smile
après inaccessible diva, ça m'a fait ça aussi... et puis bon, une ligne de téléphone personnelle pour les femmes en prisons à laquelle elle répondait 24h/24h, ça tranche dans le vif.
après si les chansons te plaisent, chui content Smile

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"
avatar
Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par Norbert le 01.05.12 17:52

Suis completement étranger à cet univers et à ces chansons...aucune attirance...rien... Embarassed
avatar
Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 52
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par Blueleader le 01.05.12 18:30

Je viens d'écouter "la ligne droite", c'est très fort. Et dans un autre genre, "de jolies putes" n'est pas mal non plus...
avatar
Blueleader

Messages : 7793
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 53
Localisation : entre mulhouse et belfort

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par Norbert le 01.05.12 18:48

L a chanson que fredonne DSK sous la douche?
avatar
Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 52
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par Wu wei le 01.05.12 20:28

Freebird a écrit:L a chanson que fredonne DSK sous la douche?

lol!

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"
avatar
Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par parisino le 02.05.12 5:35

Je ne connais pas Barbara, je connais juste cette chanson que j'avais entendu à la guitare classique en instru. et j'étais tombé sous le charme, j'ai donc écouté le morceau chanté par Barbare (il a tourné en boucle).



Merci Fando pour ce sujet.

Parisino
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par Wu wei le 02.05.12 6:46

l'interprétation à la guitare classique doit provenir de cet album là :



un disque vraiment sympathique, là où la reprise est un exercice casse gueule, ici c'est vraiment subtil et très agréable.

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"
avatar
Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par leptilou le 02.05.12 7:06

Je l'ai vu une fois au Châtelet (fin 80 sans doute). On m'y avait un peu entrainé... en communion avec son public, elle était impressionnante sur scène. Elle donnait tout et les rappels toutes lumières allumées dans la salle était très long.
avatar
leptilou

Messages : 1277
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 63
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/category/concerts/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barbara

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum