Paul Motian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paul Motian

Message par parisino le 25.09.10 21:36



Paul Motian est né le 25 mars 1931 à Philadelphie. Issue d'une famille arménienne, il commence la musique avec la guitare et adopte définitivement la batterie à l'age de 12 ans. Il évite la guerre de Corée en faisant son service militaire dans la marine. Paul s'installe à New-York en 1954 et prend des cours à la Manhattan School of Music. Dans l'orchestre de Jerry Wald, il fait la connaissance du pianiste Bill Evans. Le batteur accompagne Lennie Tristano, Warne Marsh, Coleman Hawkins, Oscar Pettiford... Il remplacera même au pied levé le batteur de Tenolious Monk "... je ne me suis pas fait prier, je suis même aller chercher ma batterie en courant !"



En 1959 après avoir accompagné le pianiste Eddie Costa, il devient le batteur régulier du trio de Bill Evans avec le contrebassite Scott LaFaro. En 1963 il collabore également avec le pianiste Paul Bley et Gary Peacock.

En 1964, attiré par le Free Jazz, il quitte Bill Evans et jouera avec Albert Ayler, Pharoah Sanders, Don Cherry... Paul refusera le poste de second batteur dans le groupe de Coltrane.

En 1966 il participe à la création du trio de Keith Jarrett avec le contrebassiste Charlie Haden. En 1972 le trio devient un quartet avec l'arrivée du saxophoniste Dewey Redman (Papa d'un certain Joshua). Ils enregistreront une série d'albums pour plusieurs labels comme Atlantic (El Juicio, The mourning of a star, Birth...) Impulse (Fort Yawuh, Treasure Island...) ECM (The Survivors' Suite, Eyes of the heart) et même un album pour columbia (Expectation).



En parallèle, il sort son 1er album en tant que leader chez ECM mais c'est à la fin de son expérience avec Keith en 1977 qu'il commence sa carrière en solo. En 1981 il intègre a son groupe le saxophoniste Joe Lovano et le guitariste Bill Frisell. Bill jouait à l'époque avec le saxophoniste Jan Garbarek qui lors d'une interview accordé à Jazz Magazine (novembre 2009) disait "Le monde s'est effondré quand Bill Frisell a quitté mon groupe pour rejoindre celui de Paul Motian". En 1984 il formera avec ces deux musiciens un trio encore d'actualité. Ce trio est assez particulier, d'une part parce qu'il n'y a pas de bassiste, ni de pianiste (même si C. Haden et Masabumi Kikuchi les rejoindra a plusieurs reprises) et d'autre part par l'immense talent et originalité de ce trio. La question de Laurent Bataille dans l'interview Jazz Magazine de mai 2010 sur ce trio.
"J'avais lu que la formule sans basse vous facilitait la vie lors des déplacements. Est-ce vrai ?"
Cette formule avait des répercussions économiques avantageuses et c'est vrai qu'il était plus facile de voyager sans contrebasse, mais j'ai pris la décision de jouer sans basse à l'époque du quintette avec Ed Schuller, Bill Frisell, Joe Lovano et Billy Drewes. En mettant au point l'arrangement d'un morceau, nous nous sommes retrouvés à trois et j'ai trouvé que ça sonnait bien. J'adore ce trio avec Bill et Joe et nous jouons d'ailleurs durant deux semaines au Vanguard en septembre prochain. C'est presque un accident que cet autre trio sans basse avec Jason Moran et Chris Potter (album "Lost In a Dream", 2010 ECM) se soit présenté car je ne l'avais pas vraiment prévu en tant que tel."



En 1991 il créé une nouvelle formation l'Electric Be Bop Band, avec deux sax, deux guitares, une basse et sa batterie. Le repertoire c'est du Be Bop classique de Bud Powell, Charlie Parker, Charles Mingus, Thelonious Monk... Paul découvrira de nombreux talents comme Joshua Redman, Chris Potter, Chris Cheek au saxophone et Kurt Rosenwinkel ou Ban Monder à la guitare. Avec l'EBBD Monsieur Motian veut attirer un jeune public vers ce style de jazz qu'il affectionne tant.

Depuis le début de sa carrière solo et jusqu'a aujourd'hui, cette légende vivante de la batterie n'a cessé de jouer en tant que sideman, notamment avec Gerri Allen, Enrico Rava, Charlie Haden, Marilyn Crispell, Enrico Pieranunzi, Paul Bley, Lee Konitz, Marc Copland... et les français Stéphane Oliva, Martial Solal, Bruno Chevillon ou la jeune saxophoniste Alexandra Grimal.



Mais qu'a t il de si particulier Paul Motian si on le compare avec d'autres batteurs de sa génération comme Roy Haynes, Billy Higgins ou Elvin Jones ? Et bien il ne marque pas la rythmique de manière conventionnelle ni de façon nette. Les journalistes ne manque pas de mot pour le nommer, le coloriste (tout comme Bill Frisell), l'anti-batteur, le Picasso de la batterie ou le sculpteur de son. Pour Paul "...Tout est senti et basé sur le feeling. Tout le monde n'entend peut-être pas le tempo, mais moi je l'entend, même si dans ce cas-là je ne le joue pas. Mais en ce qui me concerne, il est toujours là ! Je joue ce que je sens et ce que j'entends." Et quand on lui dit "Comment font les musiciens qui joue avec vous" sa réponse "ça c'est leur problème ! (rires). Dans un orchestre symphonique, personne n'assène le tempo (il tape sur le table en comptant 1, 2, 3, 4...) n'est-ce pas ?" C'est un batteur moderne qui se libère de son rôle de gardien du tempo. Certains prétendent qu'il joue de cette façon par manque de technique, c'est bizarre j'ai déjà entendu ce discours en parlant de Monk, dès qu'ils jouent différemment on trouve des excuses et de toute façon ce débat ne m'intéresse pas plus que cela. Pour Paul le timbre des sons, le placement des coups, l'exécution des mouvements sont absolument maîtrisé et on l'entend dans ces albums studio et également dans ces lives (là on ne peut mentir). Le silence est aussi important que les notes et l'espace qu'il laisse est une invitation d'expression pour ces interlocuteurs. Au balais c'est tout simplement un génie. La rencontre avec le contrebassiste Scott Lafaro du trio de Bill Evans a été décisive sur le style de Motian. "Au début c'était juste un peu bizarre pour moi de jouer avec Scott LaFaro car j'étais habitué à Tommy Potter ou Oscard Pettiford, et de la façon que Scott avait de penser le tempo était différente, un peu plus ouverte. Il m'a fallu quelques jours pour m'y adapter. C'était les prémices de ce style qui est aujourd'hui le mien, très différent de ce que je jouais avec Lennie Tristano, avec lequel je devais rester très droit, alors que lui jouait out ! (rires). Je n'ai jamais cherché à sonner moderne, ouvert ou free, c'est arrivé au fur et à mesure, en jouant, tout simplement."



Si c'est une légende vivante de la batterie il n'ai pas pour le moins mauvais compositeur, bien au contraire. Il commença à composer à l'époque tu trio de Bill qui lui donna des conseils. Mais c'est lorsque étant avec Keith que le label ECM lui propose d'enregistrer un album sous son nom. "... c'est là que j'ai commencer à étudier le piano pour apprendre à composer. Puis j'ai créé ma propre formation. Mais pendant quatre ans je travaillais le piano quatre ou cinq heures par jour, jusqu'a jouer des sonates de Beethoven. Depuis je n'ai pas arrêté de composer et de réunir des orchestres jusqu'a aujourd'hui." Ce sont souvent des ballades méllodieuses avec beaucoup d'espace, mais on retrouve également du free et une pointe de be-bop. "Lorsque je compose je ne le fais pas pour untel ou untel. Je m'assieds au piano en essayant des trucs, et si j'entends des idées qui me plaisent, je pars de là pour essayer de les développer. Arrivée à environ 50% de satisfaction, je les propose aux musiciens du groupe et si j'entends quelque chose qui ne me plait pas dans l'interpretation, je le dis en apportant des suggestions, sinon je ne dis rien. Bien sur, j'espere qu'il magnifiront ce que j'ai ecrit car je ne suis ni un grand compositeur ni un bon pianiste. Cela dit, j'ai lu que Stravinski posait parfois dix doigts en accords sur le piano et qu'il enlevait les notes une à une jusqu'a ce qu'il entende le son qui lui plaise. A ma façon, je fais la même chose ! (il éclate de rire).

En tant que leader

- Conception Vessel (1972)
- Tribute (1974)
- Dance (1977)
- Le Voyage (1979)
- 2000 + One (1999)
- Last In A Dream (2010)

Avec Joe Lovano et Bill Frisell

- Psalm (1981)
- Jack of Clubs (1983)
- The Story of Maryam (1983)
- It Should've Happened a Long Time Ago (1984)
- Misterioso (1985)
- One Time Out (1987)
- Monk in Motian (1988)
- On Broadway, Volumes 1-3 (1988-1993)
- Bill Evans (1990)
- Motian in Tokio (1991)
- Trioism (1993)
- Live at the Village Vanguard (1995)
- Sound of Love (1995)
- I Have the Room Above Her (2004)
- Time and time again (2007)

Avec son Electric Bebop Band

- Paul Motian and the Electric Bebop Band (1992)
- Reincarnation of a Lovebird (1994)
- Flight of the Bluejay (1998)
- Plays Monk and Powell (1999)
- Europe (2001)
- Holiday for Strings (2002)
- Garden of Eden (2006)

Avec Bill Evans

- Portrait un Jazz (1959)
- Exploration (1961)
- Sunday at the Village (1961)
- Waltz for Debby (1961)
- How my heart sing (1962)
- Moons Beam (1962)

Avec Keith Jarrett

- Expectations (1972)
- Fort Yawuh (1973)
- Backhand (1974)
- Death and the Flower (1975)
- Shades (1975)
- The Survivor's Suite (1976)

Et voilà !

Parisino jocolor


Dernière édition par parisino le 02.10.10 9:50, édité 1 fois
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par Norbert le 25.09.10 21:55

Bravo pour cette belle chronique que méritait bien cet immense batteur et qui manquait sur le forum! cheers
avatar
Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 52
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par parisino le 25.09.10 21:59

Freebird67 a écrit:Bravo pour cette belle chronique que méritait bien cet immense batteur et qui manquait sur le forum! cheers

Merci Freebird ! Je mettrais à jour la liste des albums et surtout je vais faire plusieurs chroniques de ces albums, ça viendra petit à petit.

Parisino jocolor
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par parisino le 25.02.12 18:12



Le trio incontournable avec Bill Frissell (guitare) et Joe Lovano (sax). Au départ c'était un quintet avec Ed Schuller (Contrebasse) et Jim Pepper ou Billy Drewes (au sax).

Ce quintet a 3 albums. (je ne connais pas Psalm avec Drewes), mais je vous conseille "Jack of Clubs" et surtout "MIsterioso"







Ensuite ce quintet se transforma en Trio et là je vous les conseille également tous, mon préféré est le live à Tokio, un Chef d'oeuvre.













Voilà pour un très bon début.

Parisino

TO BE CONTINUED...
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par Ornette le 25.02.12 23:24

Freebird67 a écrit:Bravo pour cette belle chronique que méritait bien cet immense batteur et qui manquait sur le forum! cheers

Entièrement d'accord. J'ignorais totalement qu'il avait été sollicité par Coltrane. Le fait de ne plus marquer systématiquement la pulsation implique un véritable défis : celui de la créativité, pour se renouveler à chaque instant. Motian l'a relevé haut la main !
avatar
Ornette

Messages : 1283
Date d'inscription : 15/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/billfernandson

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par Ornette le 26.02.12 12:18


Avec Bill Evans, je conseille aussi vivement ce disque (avec un Gary Peacock en grande forme).
avatar
Ornette

Messages : 1283
Date d'inscription : 15/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/billfernandson

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par leptilou le 26.02.12 16:06

Oui, "trio 64" et "portrait in Jazz" sont des "must have" de chez Bill Evans
avatar
leptilou

Messages : 1277
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 63
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://cooldesource.blog.lemonde.fr/category/concerts/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par Wu wei le 03.03.12 1:12

merci ! Parisino

voilà une approche claire, cohérente et passionnante...
j'avais vu le monsieur en concert il y a quelques années, j'en reste encore les oreilles éblouies par tant de maîtrise et de retenue, il m'avait fait découvrir un pan entier du jazz... un peu comme se rendre soudain compte que l'eau de la piscine est salée..; logique c'est l'océan.
mais à force de découvertes périphériques j'étais resté assez éloigné du monsieur.
ton texte me permet une approche plus "systématique" et on peut piocher selon ses goûts et envie du moment...
et selon ses moyens, là malheureusement la média pré de chez moi n'a pas l'air de connaître le monsieur... mais après le double avec chick correa je pense lorgner du côté de bill evans Smile
avatar
Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par parisino le 03.03.12 1:40

Alors avec Bill Evans c'est diffèrent, il joue bien mais reste un batteur comme tant d'autre (par contre le trio de Bill n'est pas comme tant d'autre et mérite une écoute approfondie et en plus pas besoin d'effort cette musique coule de source).

Il faut l'écouter avec son Trio comme je l'indique plus haut, il faut également l'écouter avec Keith Jarrett... Le fan qui s'emballe, je me calme je réfléchi... scratch

La série Broadway est un des summums du jazz des années fin 80/ début 90 rien de mieux a été fait à cette époque (et voilà encore le fan qui parle et qui s'emballe...) enfin... je crois pas.

Cette série reprend des standards de Comédie musicale de Broadway des années 20 à 50 et ils sont remis au goût du jour avec une modernité et surtout une grande intelligence. Il y a le fameux trio Joe Lovano et Bill Frissell et en plus (cerise sur le gateaux) Charlie Haden pour les 2 premiers Volume et pour le troisième volume le fabuleux altiste Lee Konitz (que j'apprécie de plus en plus) vient se joindre au quartet.







Regalez vous (encore le fan...).

Parisino
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par Wu wei le 03.03.12 1:46

Smile

c'est contagieux ne t'en fais pas Smile

mais, la média est vraiment assez pas pauvre, mais étrange en terme de choix chez moi... et en paul motian y'a deux albums (rien trouvé à frisell non plus, pourtant j'ai un album que j'adore de lui)..; en revanche de ce que j'ai vu ils ont du bill evans (dont avec paulo le manchot dessus)

mais je guette les autres (parce que c'est très bon pour le moment )

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"
avatar
Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par parisino le 10.03.12 14:16

Un trio magnifique avec le saxophoniste Chris Potter et le pianiste (qui monte qui monte) Jason Moran. Ce qui est remarquable ici c'est qu'il n'ont pas l'habitude de jouer ensemble c'est un trio éphémère qui a donné une musique splendide. Du grand art.



« Tout est senti et basé sur le feeling. Tout le monde n’entend peut-être pas le tempo, mais moi je l’entends et je le sens, même si dans ce cas-là je ne le joue pas. Mais en ce qui me concerne il est touours là. Je joue ce que je sens et ce que j’entends. »

« Rien n’est prévu, tout peut arriver, et tout est une histoire de son…ça prend forme selon ce que j’entends et cela grandit au fur et à mesure. »


Paul Motian
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par Ornette le 02.04.12 12:45

Un concert du trio Motian-Frisell-Lovano live au Village vanguard en 2008 ici.
avatar
Ornette

Messages : 1283
Date d'inscription : 15/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/billfernandson

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par Norbert le 08.07.12 12:14



Une chronique de JazzMagazine de juin 91...
avatar
Norbert

Messages : 6025
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 52
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par parisino le 08.07.12 15:15

Merci cheers cheers

Cet album est extraordinaire, un bel hommage sans piano...



Il a été réédité.

Parisino
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par parisino le 04.04.13 21:44



Ce coffret de 6 CD inclut les albums «Conception Vessel», «Tribute», «Dance», «Le Voyage», «Psalm» et «It Should've Happened A Long Time Ago». Paul Motian n'avait pas considéré qu'il puisse être lui-même leader avant qu'ECM ne lui propose d'enregistrer une session sous son propre nom. "Conception Vessel " ouvrait alors les vannes de sa créativité. A travers ces enregistrements, nous entendons non seulement l'évolution de plusieurs ensembles remarquables - dont le trio Motian/Frisell/Lovano- mais également ses talents de compositeur de jazz unique. Le coffret inclut des notes de livret écrites par le pianiste Ethan Iverson ainsi que des photos d'archive des musiciens.

Cela vient de sortir à la F**C (sortie officielle le 08/04/13), Il m'en manque 2 sur les 6, "Tribute" et "Psalm", je n'ai jamais écouté "Tribute" (conseiller par Ornette) donc un très beau coffret. Indispensable !!
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par parisino le 29.04.13 22:00



Paul Motian nous a quitté il y a un an, le 22 novembre 2011. Winter & Winter présente les cinq volumes des sessions "Paul Motian on Broadway" réunis en coffret ! Dans sa jeunesse Motian était fasciné par les spectacles de Harold Arlen, George Gerswhin, Cole Porter et Jay Livingston. Il leur rend hommage aux côtés de Bill Frisell, Joe Lovano, Charlie Haden et Chris Potter, avec une musicalité vivante et une énergie matgnétique.

Les 3 premiers volumes sont des monuments du Jazz.

Parisino
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par Wu wei le 29.04.13 23:16

j'écoute le coffret ecm en ce moment (la nuit surtout) c'est beau..... étrange comme ce musicien construit et déconstruit sans cesse.

_________________
Krautrock's Lumberjack  Blouglouglou Band ... forever! 
"et je me suis maudit de si bien me connaître"
avatar
Wu wei

Messages : 4680
Date d'inscription : 04/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par parisino le 30.04.13 22:32

Wu wei a écrit:j'écoute le coffret ecm en ce moment (la nuit surtout) c'est beau..... étrange comme ce musicien construit et déconstruit sans cesse.

Et pour la journée je te conseille les "Paul Motian on Broadway" Wink

Tout à fait d'accord il construit et déconstruit avec un son de batterie à tomber et surtout je trouve que ces compos tiennent bien la route.
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par parisino le 01.05.13 12:40





avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 41
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Motian

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum