Bottom Line, New York City, 25 janvier 1975 [Bootleg]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bottom Line, New York City, 25 janvier 1975 [Bootleg]

Message par Chino le 23.08.10 15:03



Mike Bloomfield - The Bottom Line, New York, January 25th 1975, FM, 2nd night

1. You've Been Wrong  
2. Band Intro
3. Orphan's Blues
4. Blue Highway
5. Buried Alive in the Blues
6. I'll Never Get Over Losing You  
7. DJ Announce
8. Lights Out
9. I Believe
10.My Labors
11.Wine

Line-up :

Michael Bloomfield-guitars, vocals
Nick Gravenites-vocals, guitars
Mark Naftalin-keyboards
George Raines-drums
Roger "Jellyroll" Troy-bass and vocals

Le son est excellent, il provient d'une diffusion de la radio WLIR-FM.

Lors de ce concert, Mike Bloomfield joue en compagnie de Nick Gravenites et Mark Naftalin, le line up est donc idéal.

Le concert débute avec You've Been Wrong. Gravenites montre d'emblée qu'il est un chanteur d'une autre trempe que Bloomfield, lequel exécute un bon solo, quoique moins fluide que par le passé. Naftalin exécute un bon solo également, mais il est un peu sous mixé.

Roger Troy présente en suite les musiciens, qui se lancent alors dans Orphan's Blues. Malheureusement, Mike n'est au départ pas très bien accordé avec le piano, mais ça s'arrange progressivement. Il me semble que c'est lui qui chante d'ailleurs (à confirmer cependant). Mike joue un beau solo, mais paraît louper parfois quelques notes.

Mike prend son bottleneck pour le titre suivant, le countrysant Blue Highway. C'est cette fois Gravenites qui officie à nouveau que chanteur, et le jeu de slide de Bloomfield est bon, avec quelques traits Duaneallmanien. Sur son second solo, il joue même de la wah-wah. Un bon titre.

Le groupe enchaîne avec Buried Alive in the Blues , interprétée jadis par Janis Joplin. Bloomfield est toujours à la slide sur cette bonne version de ce titre.

Retour au blues avec un slow blues en mineur, le très beau I'll Never Get Over Losing You  , qui est à mon avis le sommet du concert. Bloomfield joue avec beaucoup de sensibilité, et le choix de ses notes est superbe, notamment sur la magistrale introduction (qui semble être malheureusement coupée au départ), intro qui est pour moi une des meilleures prestations guitaristiques de Mike que j'ai entendues. L'accompagnement de Naftalin est excellent au passage. Le tempo se ralentit encore lorsque le chant de Gravenites retentit, et si le feeling est bien là,  il est dommage que Mike ne soit pas accordé toujours idéalement et qu'il se plante parfois lors de son solo (il est en effet parfois hors de la tonalité), ce qui est assez frustrant, car ses idées sont brillantes. Serait-ce la drogue qui l'empêche d'exécuter tout ce qu'il désire?  

Quoi qu'il en soit, c'est un titre à écouter, titre que voici:



Après l'annonce du DJ, on retrouve le groupe pour Lights Out , un bon Rock N'Roll, sur lequel Naftalin joue un solo à la Jerry Lee Lewis.

Retour au blues avec I Believe et une bonne intro de Mike. Le piano électrique de Naftalin fait merveille. Gravenites chante parfaitement ce titre, mais sur son solo, plein d'intentions, Mike loupe des notes...

Gravenites annonce My Labors, mais Mike est désaccordé, ce qui nuit à la musicalité du morceau. Ça s'arrange ensuite, et le titre ressemble un peu à un reggae. Le solo de Mike est laborieux, il semble être moins précis et moins agile que jadis.

Le cocnert s'achève sur Wine (En fait Drinkin Wine). Le solo de Mike, bien que comprenant des notes en dehors de la tonalité, est brillant.

Un bon concert donc, plus intéressant que le San Bernardino 71 à mon avis, grâce à la présence de Gravenites au chant et à l'absence de titres soul.

On sent malgré tout quelques difficultés d'exécution pour Bloomfield, qui appraît parfois moins précis que par le passé. Un concert à écouter cependant, ne serait-ce que pour l'intro de I'll Never Get Over Losing You  ! Wink
avatar
Chino

Messages : 2821
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bottom Line, New York City, 25 janvier 1975 [Bootleg]

Message par Bloomers le 24.08.10 17:22

1 an après ses retrouvailles avec Al Kooper, Bloomfield reprenait possession du Bottom line pour une série de 3 concerts

-Bottom Line, New York, NY; January 24, 1975 setlist inconnue, avec en + Barry Goldberg et le flutiste Jeremy Steig

-Bottom Line, New York, NY; January 25, 1975 le seul bootleg disponible (2 titres manque à la fin de la setlist)
After a While, After a While
Tomorrow Night                                                

-Bottom Line, New York, NY; January 26, 1975 avec la participation de Paul Butterfield (photo du début) !

How Long Can This Go On?            
Blue Highway
Buried Alive in the Blues
I’ll Never Get Over Losing You
Lights Out
You've Been Wrong for So Long
My Labors
Wine

Chino a écrit:
Lors de ce concert, Mike Bloomfield joue en compagnie de Nick Gravenites et Mark Naftalin, le line up est donc idéal.

en effet, le line up est un classique du genre, pareil à celui du Old Waldorf, on retrouvera d'ailleurs "Buried Alive" et "Orpheans Blues"sur le cd columbia (live at the old waldorf, qui est certainement sortit pour contrer ce genre de pirate) on trouve également pas mal de titres de son 2eme album solo "Try It Before You Buy It"

How Long Can This Go On?  > aaaaaaahhhhh la voix de Nick swing bien sur ce titre typiquement bloomfieldien, du bon r&b pour lancer la sauce
Orphan's Blues > traditionnel chanté par Mike, classique de son repertoire seventies, la version du record plant est bien meilleur même si le solo est superbe

Blue Highway > premier blues chanté par Nick, Bloomfield assure à la slide et fini à la wah-wah, un gadget qu'il utilisait pas mal dans les seventies

Buried Alive With The Blues > un des morceaux composé pour Janis (qui se retrouve sur l'album pearl en version instrumental) typique blues lent executé à la slide...le version du Waldorf est supérieure

I'll Never Get Out Losing You >  le grand moment du concert, un blues lent chargé d'émotion qui montre que Mike en a encore dans le ventre...c'est Roger "Jellyroll" Troy qui chante dans la ligné de Bobby Blue Bland

Lights Out > compo rock & roll de Dr John qui donne l'occasion de relancer le concert, Mike assure le chant et ça passe bien !

I Believe > retour au blues rock avec cette adaptation chanté par Jellyroll. Mike est plus tranchant ici, bon groove et solo impeccable

My Labors > reggae plutôt sympa chanté par Nick, ça change du blues

Wine > on termine sur du classique avec Wine chanté par Nick comme au bon vieux temps de l'electric Flag, solos à 100 à l'heure qui montre que le bloom commence juste à être chaud  Basketball

merci Chino  Wink


Dernière édition par Bloomers le 30.07.13 1:02, édité 1 fois
avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bottom Line, New York City, 25 janvier 1975 [Bootleg]

Message par Chino le 24.08.10 19:02

De rien Bloom, et merci pour toutes ces précisions! Very Happy
avatar
Chino

Messages : 2821
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://rory-gallagher.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bottom Line, New York City, 25 janvier 1975 [Bootleg]

Message par Bloomers le 11.06.13 12:16

http://bigozine2.com/roio/?p=1466

STREAMING : Mike Bloomfield - The Bottom Line, New York, January 25th 1975, FM, 2nd night

avatar
Bloomers

Messages : 2749
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bottom Line, New York City, 25 janvier 1975 [Bootleg]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum