Pithecanthropus Erectus (1956)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pithecanthropus Erectus (1956)

Message par Norbert le 22.07.10 14:20



Charles Mingus : "Pithecanthropus Erectus"

Charles Mingus : bass
Jackie McLean : alto sax
J.R Monterose : tenor sax
Mal Waldron : piano
Willie Jones : drums
30.01.56. New.York

Le titre de cet album est lié à la récente découverte, au Kenya, d'un squelette d'anthropien, évènement considérable à l'époque.

Rodé au Café Bohémia, le nouveau Charles Mingus Workshop entre en studio en ce début 56, pour servir une œuvre qui a trouvé ses constantes entre liberté et écriture, mélodie pure et art brut, tradition et développements formels.
Pour la première fois en studio, lors de cette séance, Mingus fait l'économie d'un recours à l'écriture musicale : plus de partition écrite et apparition de ce que l'on appellera les "extented forms", cet album marquant l'entrée de Charles Mingus dans la maturité esthétique.

1) Pithecanthropus Erectus : cette suite de 10'33 qui est censée décrire le devenir de l'Homme, depuis ses lointaines origines préhistoriques jusqu'à l'extinction apocalyptique de l'espèce, s'organise en quatre mouvements : évolution, complexe de supériorité, déclin et destruction.

2) A Foggy Day : incorporant au thème sifflets, sirènes et bruitages divers, Mingus reconstitue musicalement les impressions auditives d'un piéton à San Francisco : "de Market Street à Ferry Building, entouré par les bruits de la ville un jour de brouillard (...)." On notera au passage la démolition en règle par Mingus du standard de Gershwin, qui déclencha une violente polémique à l'époque.

3) Profile Of Jackie : Mingus: "(...) C'est une ballade tirée de plusieurs séries de peintures musicales que j'ai faites de diverses personnes." En l'occurrence, ici, Jackie McLean.

4) Love Chant : nous avons ici un exemple type d'"extented forms" que l'on rencontrera souvent chez Mingus, à savoir un travail sur la durée, qui s'organise à partir d'un jeu sur des variations quasi modales et centré sur un nombre restreint d'accords. Ici c'est le pianiste Mal Waldron qui se voit chargé de mettre en œuvre les perspectives modales qui serviront de matière première à l'ensemble du groupe. "Dans cette composition particulière, c'est au pianiste qu'incombe les changements de mode. Mal intervient en ce sens lorsqu'il sent que le développement l'exige" explique Mingus. Les "extented forms" mingusiennes annoncent la forme d'improvisation modale systématisée par Coltrane sur "My Favorites Things".

Laissons à Mal Waldron le soin de conclure de la plus belles des façons : "Vous savez, Charlie est un type fantastique, bourré d'idées, extrêmement nerveux, et sa façon de jouer lui ressemble parfaitement, il essaye tout le temps de trouver sur sa contrebasse des idées nouvelles, et je crois qu'il y réussit de temps en temps." (Itw à JazzMag.12.58)


Dernière édition par Norbert le 01.11.13 20:31, édité 1 fois
avatar
Norbert

Messages : 6026
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 53
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pithecanthropus Erectus (1956)

Message par parisino le 21.05.13 9:44

C'est peut être le dernier album "important" ou des plus connu de Mingus qu'il me restait à découvrir et quel album.

Bien sur j'avais déjà écouté le morceau "Pithecanthropus Erectus" qui est un standard et que je trouve parfaitement composé, il a une âme, il est magnifique (excusez moi mais j'ai vraiment du mal à décrire une musique aussi étonnante et que j'apprécie, j'aimerais vous dire que "j'aime et je ne sais pas pourquoi").

J'ai pas grand chose à apporter de plus que Freebird, de grand musicien, pour une grande musique et surtout écouté.

Vive Mingus qui reste avec Miles, John Coltrane, Bill Evans, Keith Jarrett... un de mes Musiciens préférés.

Parisino
avatar
parisino

Messages : 5704
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 42
Localisation : Chatenay Malabry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pithecanthropus Erectus (1956)

Message par Norbert le 21.05.13 17:17

cheers
avatar
Norbert

Messages : 6026
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 53
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pithecanthropus Erectus (1956)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum