Chicago Blues, 40's/50's

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 18.09.09 15:58

La ville du vent, Chicago, est la plus célèbre ville pour les amateurs de blues, pour ses enregistrements des années 40's, 50's. Est-ce les plus nombreux...non, Los Angelès pendant la même période en compte un plus grand nombre. Est-ce les meilleurs de cette période...tout dépend des gouts des amateurs...moi je dirait, les enregistrements de Chicago et Los Angelès sont égals en qualité, mais plus diversifiés pour cette dernière ville. Chess par exemple est un label supérieur à Modern/ RPM... pour moi, ils sont à égalité aussi.

Chess est plus connu que Modern/ RPM, du fait de ses rééditions constantes, dans tous les pays, par les médias, par ses célébrités, et par les vedettes des années 60's et 70's, qui ont affiché leurs préférences...tandis que pour Modern/ RPM, il fallut être beaucoup plus passiant pour les rééditions, bien que pas mal de LP Crown, United, Kent furent soldés dans les années 70's/ 80's, et repris en partie par Musidisc.

Longtemps le livre le plus informatif sur Chicago, réédité depuis, et qui est toujours la référence dans ce domaine, rempli de milles petits détails, fut et est, "Chicago Breakdown" de Mike Rowe, Eddison Bluesbooks 1, de 1973, resté disponible de très nombreuses années.

Deux petits livrets discographiques ont été édités aussi, sur le label Chess, largement suffisant pour l'amateur sérieux par leslie Fancourt:

"Chess Blues, 1947- 1975", de Leslie Fancourt, décembre 1989, 3° édition,

"Chess R & B, 1947- 1975", de Leslie Fancourt, avril 1991, 2° édition.

Pour les autres labels, Vee Jay, Parrot, JOB, Cobra, RCA, Columbia, et bien d'autres, un double livre monstrueux de labels existe: "The R & B indies 1 et 2", de 700 pages chacun, format A4, de Bob Mc Grath, Eyeball productions de 2000, réédité en 4 volumes, complétés.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 19.09.09 14:26

Le luxe, mais pas indispensable, "The Chess labels, A discography" en 2 volumes, de Michel Ruppli, Greenwood Press de 1983, listings complèt de l'époque fait par un français!

Chess, pour sa diffusion est passé des mains des frères Chess, puis en 1975, au groupe GRT, puis All Platinium, Sugar Hill/ MCA, Univeral, il y eu aussi des diffusions Phonogram UK, P. Vine japonais, et Green Line italien, en fait Charly, devenu illégal, après le procès avec MCA/ Universal, et Universal.

Mais ce n'est pas tout, PRT UK se signala aussi, Vogue en France, Teldec en Allemagne, et Charly série Red, devenu aussi illégal.

Dans les pirates, il y eu, soit disant canadiens, les LP Blue Night, Blues Ball, Le roi du blues, Rarin', qui publiaient des inédits chapardés, mais aussi, quand la loi était passée à 25 années d'antérioritées, Crown Prince (Suède), Driving Duke (Hollande), Moonshine (Belgique), Official (Danmark...), à la suite des anglais, Syndicate Chapter et Red Lightning, Sundown (Hollande), Sunnyland, Flyright et autres!

A chaque rachat du catalogue Chess, une nouvelle série, sans trop de cohérance de réédition, paraissait, avec bien souvent des doublons.

Chess eu aussi des sous- marques comme Checker, Cadet, Argo...et pris le control de Parrot, Premium, qui était la suite de Miracle et quelques autres labels...

D'autres marques persistèrent un petit moment comme United / States, Chance, qui fut en partie absorbé par Vee Jay...et j'en passe!

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 20.09.09 16:23

Les frères Chess jusqu'à leur rachat par le groupe GRT millieu 1970's, se contentèrent de publier des 33 tours de leurs principaux artistes, sans trop insister sur les second couteaux, un premier temps avec la série 1400, puis 1500, incluant la série "The real folk blues" et "More real folk blues". Checker était présent avec la séris 2900, Cadet et argo aussi.

Mais début 1970's, sous les pressions de l'équipe de Blues Unlimited, Mike Leadbetter en tête, Phonogram UK sortit 3 coffrets de 4 disques, les fameux "Genesis", comprenant beaucoup d'inédits des premiers et seconds couteaux de chez Chess, avec des livrets vraiment informatifs et documentés, suite aux travaux des amateurs de cette revue.

1° volume: "The beginnings of rock", Chess 6641 047,

2° volume: "Memphis to Chicago", Chess 6641 125,

Le décès de Mike Leadbetter étant intervenu avant la parution du coffret suivant, il lui fut dédicacé: "Dedicated to Mike Leadbetter":

3° volume: "Sweet home Chicago", Chess 6641 174 de 1974.

Naturellement ces coffrets sont introuvables, ou alors à un prix défiant toute la concurrence par le haut!

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 21.09.09 10:01

Rectification: le rachat de Chess par le groupe GRT s'éffectua en novembre 1968, démageant à New York, puis ce dernier, les finances baissantes, solda les fonds Chess à All Platinum de New Jersey en 1975. En 1982, All Patinum passa la main à son tour, Chess passa sous le controle de Sugar Hill/ MCA, qui fut intégré quelques années après chez Universal.

Phonogram avec ses 3 coffrets "Genesis", avait, avec l'avis de l'équipe de Blues Unlimited, programmé une série très ambitieuse de réédition sous license (644 ...), générant quelques conflits avec le groupe GRT.

Sous la direction de GRT, la série 1500 avait continué sont programme de réédition, complété par la "Vintage series" 400, puis les doubles LP 5000 et 6000.

Les japonais, mirent aussi sur la marché, un bon nombre de LP sous l'égide de P. Vine, comprenant souvent des inédits, tandis que PRT UK, faisait de même, avec tous un lot de rééditions (4000). Les allemands avec Teldec, s'y mirent aussi, beaucoup d'inédits à cette époque virent le jour!

All Platinum, pris la relève avec les doubles LP 200, suivit par Sugar Hill par des LP 8000 et 9000, coincidant avec le début des CD.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 22.09.09 21:49

Dernier épisode des rééditions Chess, l'affaire Charly, sanctionnéé au pénal au USA.

Il est vraisemblable que le problème débuta avec la filliale italienne de Charly, Green Line, avec ses LP 8000, et le coffret de Sonny Boy Williamson, de 6 disques, qui se retrouva réédité en 4 CD en 1991, avec la mention "by courtesy of Red Dog Express Inc."

Puis les 8 fameux coffrets des intégrals des vedettes principales du label Chess et Vee Jay, n'arrengèrent pas les choses, car ils contenaient des inédits, que seul P. Vine au Japon avait diffusé, sous license officielle Chess.

Sugar Hill étant sous le controle de MCA début 1990's, puis de Universal, un procès fut intenté contre Charly et Red Dog Express, pour exploitation sans autorisation des productions Chess.

Charly et Red Dog Express furent condamné très lourdement, et à payer une somme de plusieurs millions de dollars, aux millieu des années 1990's, cloturant le feuilleton de rééditions, pirates ou non officielles des oeuvres gravées sur label Chess.

Depuis, Universal publie au compte goutte en CD, ou coffrets, le catalogue Chess, sans une véritables politique de rééditions constante, incluant de temps en temps des inédits, ou des aristes plus ou moins inconnus, mais sans se soucier des multiples doublons, au profit de la rentabilité à tous prix.

Dernier en dâte le magnifique coffret de Little Walter, qui à bien regarder les anciennes publications, ne contient vraisemblablement pas un seul inédit.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 23.09.09 17:57

Ce qui est sur, c'est que ces éditions succèssives de différentes origines en LP ou CD, poussa le détenteur des droits à sortir des chemins battus , pour faire de temps en temps des compilations sérieuses d'artistes peux connus, comme Vogue le fit en 1991 sur le double CD:

"An early Chess, Blues anthology", Vogue 660531 de 1991.

Des artistes peu connus, il y en a, comme L. C. Mc Kinley, chanteur, guitariste, influencé par T. Bone Walker, qui enregistra à Chicago moins de 20 titres pour Parrot, States, Vee Jay, Bea Baby et autres, de 1953 à 1964, et qui accompagna bon nombres de vedettes de cette époque, dont Maurice Pejoe.

Né à Winona, dans le Mississippi, il décéda en janvier 1969 à Chicago, sans avoir rencontré un franc succès.

Ses enregistrements sur des compilations, ont vu une large diffusion sur CD et LP:

"Cool playing blues, Chicago style", Relic 7016 de 1989, faces Parrot,

"Long man blues", Delmark DE-717, faces States,

"The very best of the blues", Collectables CD 7269 de 2000, volume 1, Collectables CD 7270 de 1990, volume 2, faces Vee Jay,

"Meat and gravy, The best of Cadillac", Blue Bar CDBB 1005 de 1997, faces Bea Baby,

"Meat & gravy from Cadillac Baby", LP Red Lightning RL 0021 de 1978, volume 3, faces Bea Baby,

"Chicago anthology", Sunnyland KS 101, de 1970.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 24.09.09 15:19

Henry Gray accompagna de nombreuses années Howlin' Wolf comme pianiste à Chicago, mais fut aussi l'accompagnateur de quelques autres artistes, gravant aussi quelques titres sous son nom pour Chess, avec l'harmoniciste Henry Srong, en mai 1953, puis Parrot en décembre 1955, Atomic H en mars 1958, puis quittant la ville du vent, retourna en Louisiane, pour Crowley et Excello et Baton Rouge pour Arhoolie j'usqu'en 1970.

Son oeuvre est rééditée sur des compilations de CD et LP:

LP "Chicago piano-ology", Chess PLP- 6022 de 1984, japonais...

CD "Hand me down blues", Relic 7015 de 1989, pour les faces Parrot,

CD "Chicago ain't nothin' but a blues band", Delmark DE- 624 de 1999, pour Atomic H,

Les autres titres enregistrés plus tardivement sont partiellement présents sur des compilations Flyright, Arhoolie et Excello.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 26.09.09 10:55

Accompagnateur dans les années 40's/ 50's de Muddy Waters, Little Walter et Sunnyland Slim sur les labels Tempo- Tone, Parkway, Regal, Aristocrat, comme chanteur, guitariste ou même à la batterie, Leroy Foster décéda d'une attaque à 38 ans à Chicago, en may 1958.

Dans un certain sens, c'est lui qui fut à l'origine d'une fameuse engueulade entre Muddy Waters et les frères Chess, car il avait enregistré avec Muddy Waters et Little Walter, "Rollin' and tumblin'", en deux parties, sur Parkway en janvier 1950, avant la version parue sur Aristocrat en février 1950.

Son oeuvre complète est présente sur 2 CD:

"Leroy Foster, 1948- 1952", Classics 5137 de 2005,

"Sunnyland Slim, 1947- 1948", Classics 5013 de 2001.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 28.09.09 14:54

Indissociable des premiers enregistrments de Muddy Waters, Little Walter, Leroy Foster, Sunnyland Slim fut produit par un nombre impréssionnat de petits labels de l'époque, tous établis dans la ville du vent, rencontrant un nombre gigantesque d'atistes de blues de la scène de Chicago, ou il resta jusqu'à sa mort intervenue en mars 1995, après avoir tourné plusieures fois en Europe au sein de l'AFBF.

Plusieurs DVD le représentent au sein des tournées de l'AFBF, malgrès un age avancé, mais toujours aussi fougueux.

Il passa d'Aristocrat en 1947, chez Victor, Hytone, Opera, Tempo-Tone, avec Lttle Walter, Floyd Jones, Muddy Waters, et Leroy Foster, puis Mercury Apollo, JOB, Sunny, Airway, Vee Jay, Blue Lake (Parrot), Club, Cobra, La Salle, 1959, en l'espace de moins de 10 ans...puis l'époque du "Revival" commençant, il en profita...

Le début de sa carrière est présente sur 4 CD:

De 1947 à 1955, sur 3 CD Classics 5013 de 2001, 5035 de 2001 et 5171 de 2006,

"Sunnyland Slim & friends, Sunnyland special", Westside WESA 910 de 2001, pour les faces Cobra.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 29.09.09 16:49

Longtemps les amateurs de blues crurent que les enregistrements de Muddy Waters chez Chess en 1947, étaient les premiers d'après guerre, puis vint en 1973, le LP Testament 2207, publiant pour la première fois des inédits de chez Columbia fait le 27 septembre 1946, repris officiellement sur le double LP Epic 37318 de 1982...qui ne furent pas exploités commercialement.

Puis un chercheur révèla qu'il y avait eu un 78 tours publié en 1946 (20 th Century records 20-51), publié sous le nom de James "Sweet Lucy" Carter, contenant un morceau de Muddy Waters, "Mean red spider", l'autre était chanté par James "Sweet Lucy" Carter. Comme accompagnateurs de ces titres, Lee Brown, Alex Atkins, Ernest "Big" Crawford, auxquels ils fallaient ajouter pour les faces Columbia, James "Beal Sreet" Clark, Ransom Knowling et Judge Riley, musiciens tous bien connus à Chicago, des amateurs.

Ces titres 20 th Century records et Columbia sont tous rassemblés sur deux compilations sur CD et LP, avec ceux de James Clark et Homer Harris:

"MW, First recordings sessions, 1941- 1946", Document DOCD-5146 de 1992,

"Philadelphia boogie", Krazy Kat KK 834 de 1982, pour le titre de James Carter.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 01.10.09 16:44

Toujours dans les pourtours des débuts de Muddy Waters, avec comme accompagnateur Leroy Foster et Boyd Atkins, le pianiste et chanteur Little Johnny Jones, décédé à Chicago en novembre 1964, commença sa carrière en remplaçant Big Maceo, comme pianiste aux côtés de Tampa Red en mars 1949, puis la même année avec Muddy Waters sur Chess, gravant 2 titres sous son nom à cette occasion.

Cotoyant aussi le saxophoniste J. T. Brown, il fut aussi aux côtés d'Elmore James de nombreuses fois, avec qui il fit 2 titres en solo pour Flair, puis 5 pour Atlantic avec la même formation en octobre 1953. En solo il enregistra encore dans le courant du début des années 60's un album pour Alligator, et quelques titres pour Rooster, et des morceaux publiés par Flyright.

Son oeuvre se trouvre sur des CD et LP:

Document DOCD-5214 et 5215 de 1993, pout les enregistrement avec Tampa Red, volume 14 et 15,

Pour les faces Chess, la compilation " Chicago piano-ology", Chess 6022 japonais, en LP,

Le coffret de 3 CD d'Elmore James and his Broomdusters, Aces ABOXCD 4 de 1993,

La compilation Atlantic "Messing with the blues", Ace CDCHD 773.

L'album Alligator porte la référence 4717.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 02.10.09 9:50

Dans les méandres du début de Muddy Waters et Sunnyland Slim, ce dernier fut le pianiste de John Brim et de sa femme à partir de septembre 1951 pour les enregistrments JOB.

John Brim eu pour ses premiers enregistrements Big Maceo pour pianiste sur Fortune, puis Roosevelt Sykes sur Random.

Contrairement à ce laisserait entendre certains amateurs, la vie et l'oeuvre du couple Brim est très bien connue, grace aux 18 articles parus dans des revues de blues, livres et pochettes de disques, ainsi que de nombreuses rééditions sur LP ou CD.

En plus des enregistrements dèjà cités, John Brim continua sa carrière chez Parrot et Chess jusqu'en 1956, avec comme accompagnateur Little Walter, Eddie Taylor et Jimmy Reed, avant sa rédécouverte par le "Revival". Des amateurs considèrent que le morceaux "Touch Times", enregistré en décembre 1953 est le "prototype" de "Hoochie coochie" que Muddy Waters enregistra en janvier 1954.

John Brim est décédé en 2003, après celui de Grace.

Son oeuvre a été rééditée de multiples fois en LP puis en CD:

"John Brim, 1950- 1953", Classics 5086 de 2004,

"Elmore James, John Brim, Floyd Jones", Vogue 600119 de 1986 pour les faces d'après 1953,

"Roosevelt Sykes, volume 9", Document BDCD 6049 de 1994...

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 03.10.09 21:33

Il semblerait que le pianiste Lee "Georgia Boy" Brown servit d'un èspèce de lien entre certains musiciens qui cotoyèrent Muddy Waters à ses débuts, avec la participation du saxophoniste Alex "Boyd" Atkins, qui enregistrèrent une quinzaine de titres pour les labels Chicago, 20 th Century et Queen (King) en 1946 à Chicago, avec le contrebassiste Big Crawford et Leroy Foster.

Lee Brown avait déjà enregistré de 1937 à 1940 une trentaine de titres pour Decca, avec John Estes au début comme accompagnateur en 1937, puis avec Sammy Price, Henry Allen le trompettiste, Bill Gaither et Lil Armstrong, l'ex de Louis.

J'ignore la dâte sde sa naissance, certainement à Dyersburg dans le Tennessee, et quand il est décédé.

La quasi-intégralité de son répertoire se trouve rééditée sur 3 CD:

25 titres Decca de 1937 à 1940 enregistrés à New York, sur Document DOCD 5344,

Le reste de Decca et 5 faces Chicago, 20 th Century et Queen sur la compilation "Jazzin' the blues", RST JPCD 1515-2 de 1995,

5 titres Queen sur le coffret compilation "Broke, black and blues", Proper CD BOX 7.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 05.10.09 10:07

Restons encore avec Lee Brown et les débuts de Muddy Waters...

De nombreux amateurs pensairent longtemps que Jimmy Rogers (James A. Lane) avait enregistré en premier chez Chess, d'après les interviews de celui-ci, puis, dans les années 70's pour Ora Nelle en 1947, en fait resté inédit, vint le titre sur Regal en 1949, et Apollo, également en 1949...

Au début des années 2000's, surprise, un collectionneur s'étant procuré le 78 tours Harlem 1021 sorti en 1946, s'aperçu, sans ne qu'il soit mentionné, que Jimmy Rogers chantait et jouait de l'harmonica, aux côtés de Lee Brown, Leroy Foster, Alex Atkins et Big Crawford!

Les soit-disant participants à cet enregistrement, selon Harlem étaient ", Blues singer/ Memphis Slim & his House Rockers"sur une face et Lee Brown sur l'autre.

Jimmy Rogers ne fut jamais un "des nombreux illustres inconnus du grand publics" comme l'écrit un amateur tentant d'écrire sa biographie, mais l'un des second couteaux le plus publié du catalogue Chess, 4 éditions succèssices de l'album "Chicago Bound", précédèrent 4 autres doubles albums et CD de l'intègral de cet artiste, dont il semble ignorer, devenus tous très vite rares du fait de leurs ventes rapides, sans parler des nombreuses compilations ou il est présent, auxquels il faut ajouter plus de 60 articles lui étant consacrés, dans des revues de blues, livres et pochettes de disques...

Jimmy Rogers est décédé maintenant, la mémoire des artistes de leurs débuts discographiques laissent souvent à désirer!

L'oeuvre de Jimmy se trouve réédité sur des CD et LP:

Le coffret compilation de 3 CD "Let me tell about the blues: Chicago", Fantastic Voyage, 2006, pour la face Harlem,

La compilation en LP "Chicago boogie", Barrelhouse BH 06 de 1974, pour Ora Nelle,

"Sunnyland Slim, house rent party" pour les faces Apollo, Delmark DD 655 de 1992,

"Memphis Minnie, Early rhythm & blues 1949", Biograph BCD 124 de 1992, pour la face Regal,

"The complete Chess recordings", Chess CHD 2 9372 de 1997.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 07.10.09 16:43

Comme accompagnateurs de Muddy Waters pour la séance Columbia du 27 septembre 1946, figuraient le pianiste James "Beale Street" Clark, et le chanteur Homer Harris.

James Clark enregistra 13 titres sous son nom de 1945 à 1947 pour Columbia et Victor, cotoyant J. T. Brown, le saxophoniste et Leroy Foster, décédant en fin des anées 40's.

Homer Harris, compagnon de route de James Clark, devint pianiste à son contact, n'enregistrant que les faces Columbia de cette séance, puis abandonna le monde musical au dédès de son compère.

Les titres enregistrés en septembre 1946 de ces deux artistes sont disponibles sur un CD, et quelques morceaux ou figure James Clark sur des LP en compilations:

"Muddy Waters, first recordings sessions 1941- 1946", Document DOCD 5146 de 1992,

"Rockin' with J. T. (Brown)", Flyright LP 4712 de 1975 et Krazy Kat KK 7420 de 1984, légèrememnt différent.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 08.10.09 10:05

Le premier contact avec les studios d'enregistrements Victor à Chicago d'Eddie Boyd fut le 27 février 1947, pour remplacer en temps que pianiste Big Maceo, qui venait d'avoir une attaque.

En avril 1947, il est de retour dans ces studios, ou bizzarement c'est James Clark au piano qui l'accompagne, avec J. T. Brown au saxophone, et Willie Dixon à la contre-basse.

Il enregistrera une vingtaine de titres pour Victor de 1947 à 1949, puis chez Regal, Herald, JOB, avant de rentrer définitivement chez Chess en 1952, jusqu'en 1957, et continuer chez de petits labels.

Emigrant en Europe au début des années du "revival", il mena une carrière plus qu'honorable jusquà son décès en juillet 1994.

Une bonne partie de son répèrtoire est disponible sur CD:

2 CD sur ses débuts de 1947 à 1953:

"The complete recordings", EPM 160002 de 2001,

"The complete recordings, volume 2", EPM 160562 de 2004,

"Charly blues masterworks vol. 42, Third degree", Charly BM 42 de 1993,

"Chess blues piano greats", double CD Chess CHD 9385 de 1997,

"Meat and gravy, The best of Cadillac", Blue Boar CDBB 1005 de 1997, les faces pour Bea Baby.

Des compilations sur LP viennent en complément, mais doublonnant largement, ainsi qu'un LP suèdois à son nom.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 09.10.09 17:53

Le plus constant des saxophonistes ténor de Chicago fut certainement John "J. T." Brown, qui dès 1945 enregistra aux côtés de Roosevelt Sykes pour Cincinnati et Black & White. Il fut présent comme accompagnateur dans un grand nombre de séances de célébrités comme Eddie Boyd, Elmores James, Little Johnny Jones, Grant Jones et bien d'autres, durant les années 40 et 50's.

Comme soliste, il enregistra aussi plus de 40 titres pour Harlem, United, Ebony, Meteor, Chess (inédit), Parrot, JOB, Atomic H de 1949 à 1960, ainsi qu'une face avec Honeyboy Edwards en 1969 pour Blue Horizon, peu avant son dédès à Chicago.

La quasi-totalité de son oeuvre en solo est disponible sur CD et LP:

"J. T. Brown, 1950- 1954", Classics 5157 de 2005,

"Windy city boogie", Delmark DE- 714 de 1998,

Le coffret Elmore James pour les 4 titres Meteor, Ace ABOXCD 4 de 1993,

La compilation en LP "Chicago ain't nothin' but a blues band", Delmark 624 de 1972, différent du CD de la même référence.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 10.10.09 10:41

Les labels qui enregistrèrent du blues avant guerre à Chicago continuèrent après, bien que ratant certains nouveaux artistes, et même les auditionnant comme Columbia, sans les exploiter commercialement comme pour Muddy Waters et Johnny Shines.

Certains artistes qui avait dèjà enregistré continuèrent, en s'adaptèrent, comme Roosevelt Sykes. Robert Jr. Lockwood avait déjà gravé 4 titres pour Bluebird en juillet 1941 à Chicago, continua de nouveau en solo avec une quinzaine pour JOB et Mercury, puis participa à d'innombrables séances en tant qu'accompagnateur dans les années 50's pour Chess et autres, aux côtés de célèbrités.

Dans sa jeunesse, outre que sa famille était très proche de Robert Johnson, il cotoya des artistes qui "montairent" aussi à Chicago, les accompagnant musicalement en studios dans les années qui suivirent.

Après la vague "revival" qui lui profita quelque peu, enregistrant de nouveau en solo, il resta en activité jusqu'à son décès récent.

Son répèrtoire en solo des années 40/ 50 est disponible sur 3 compilations sur CD:

"Mississippi blues, 1935- 1951", Wolf WBCD 005 de 1991, Bluebird,

"Sunnyland Slim & friends", Westside WESA 910 de 2001, JOB,

"The Mercury blues 'n' rhythm story, 1945- 1955", coffret de 8 CD Mercury 528292 de 1996.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 14.10.09 15:51

Jimmy (ie) Oden grava de septembre 1932 à mars 1942 plus d'une vingtaine de titres pour Champion, Bluebird et Decca, dont le célèbre "Going down slow" dont il est l'auteur, à Chicago, sauf la première séance à Richmond, aux côtés de Roosevelt Syke, Henry Brown et Big Bill Broonzy.

Sous le nom de Saint Louis Jimmy, il continua, dès 1944 sa carrière à Chicago, pour les labels Bluebird, Black & White, Victor, King, Bullet, Miracle, Opera, Aristocrat, Mercury, Savoy/ De Luxe/ Herald, Apollo, JOB, Duke et Parrot, jusqu'en 1955.

Il fut partie prenante dans le Label JOB, qui voulait dire: J comme Jimmy et Joe, O comme Oden et B comme Brown, Joe Brown étant le véritable propriétaire. Aux nombres de ses accompagnateurs, se succèdèrent Roosevelt Sykes, J. T. Brown, Sunnyland Slim, Alex "Boyd" Atkins, Muddy Waters, Robert Lockwood et peut-être même Leroy Foster.

Décédé en décembre 1977, il conserva une certaine activité musicale en fin de vie, gravant même quelques albums.

Son oeuvre est disponible sur plusieurs CD:

Les faces d'avant guerre sur Document DOCD 5234 de 1994 et Collectable 5548 de 1995,

"St. Louis Jimmy Oden volume 2, 1944- 1955", Document DOCD 5235 de 1944,

"Chicago down home blues", ABM 1064 de 1999 pour les titres Opera, compilation,

"Memphis Minnie, Early rhythm & blues sessions", Biograph 124 de 1992 pour regal,

"Sunnyland Slim, House rent party", Delmark DD 655 de 1992 pour Apollo.

_____________________________________________________________________________________



Grand amateur de pèche, un des pianistes de blues le plus prolifique en enregistrments d'avant guerre, Roosevelt Sykes vécu en continu à Chicago, semble-t-il de 1936 à 1953, continuant sa carrière chez Bluebird dès 1944, puis en petite formation en compagnie du saxophoniste J. T. Brown au début, puis Cincinatti, Black & White, Victor jusqu'en octobre 1949, et Regal, United avant de regagné la New Orleans en 1955, et faire plusieurs séances pour Imperial et House of Blues en 1957, puis Modern en 1962.

Il accompagna pas mal d'autres artistes pendant cette période, puis bénéficia de la période "Revival" pour poursuivre sa production d'albums.

Le début de sa carrière est trouvable sur 7 CD Document .

La periode de 1945 à 1953 sur:

"Roosevelt Sykes", volume 8, Document BDCD 6048, volume 9, Document BDCD 6049, volume 10, Document BDCD 6050, tous de 1994.

"Rayning in my heart", Delmark DE 642 de 2000,

"Chicago boogie", Delmark DD 773 de 2004.

Les faces Modern enregistrée de avril/ mai 1962 à Chicago sont ressorties sur un CD Ace.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 19.10.09 16:46

Hudson Whittaker ou Woodbridge, dit "Tampa Red", est sans doute le chanteur, guitariste et pianiste le plus prolifique du monde du blues, enregistrant depuis les années 20's, la plupart du temps à Chicago, surtout pour Bluebierd/ Victor, rencontrant un succès populaire pendant une très longue période.

Il continua à enregistré après guerre, toujours pour Bluebird et Sabre jusqu'en 1953, en formation plus ou moins étoffée, même avec des instruments à vents, le plus souvent en compagnie du pianiste Little Johnny Jones, mais le succès passa, bien que pour les deux dernières séances figuraient les harmoniciste Sonny Boy Williamson et Walter Horton.

Quatre CD présentent cette période:

"Tampa Red", volume 12, Document DOCD 5212, volume 13, Document DOCD 5213, volume 14, Document DOCD 5214 et volume 15, Document DOCD 5215 de 1993.

Les 11 premiers volume traitant de son début de carrière.
Les deux

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 23.10.09 16:28

Johnny Temple grava de 1935 à 1940 environ 70 titres pour Vocalion, Decca, et Bluebird avec de petites formations, souvent accompagné par le très bon pianiste Joshua Altheimer, disparu très tôt, puis Sam Price, Teddy Bunn, Lonnie Johnson et Bailey, tous à Chicago, obtenant un certain succès.

Dans les années 40's, toujours à Chicago, les temps changeant, il continua à ne graver que moins d'une vingtaine de morceaux de septembre 1946 à 1949 en petite formation cuivrée, pour Queen, Ora Nelle, Miracle et Chess, très peu furent publiés, sans succès. Il continua une activité musicale, très vite remplacée par une spirituelle, avant de décédé en novembre 1968.

A peine un tiers de ce répertoire d'après guerre fut commercialisé, quelques titres sont disponibles sur CD et LP en compilations:

La face Ora Nelle sur le LP "Chicago boogie", Barrelhouse BH 04 de 1974,

7 face Queen, dont la majorité inédite, sur "Broke, Black & Blue", Proper P 11128 de 1999.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 03.09.10 15:43

Né en novembre 1924 en Arkansas, venant à Chicago en 1944, ou il fréquenta Jimmy Rogers, John Henry Barbee, travailla aussi avec Muddy Waters et Sunnyland Slim au Famme Club, Claude Smith, dit Blue Smitty, guitariste et chanteur, n'enregistra que 4 faces le 11 juillet 1952, puis retomba dans l'oubli malheureusement, malgrè la qualité de ces titres.

Il fut interviewé dans le magazine Living Blues (N° 44 et 45), sur les conditions de vie de cette époque, et comenta les manières des frères Chess envers les musiciens dans leurs studios.

Les quatres titres ont été publiés sur des compilations, mais jamais toutes ensembles, me semble-t-il....!

3 sur le CD "An early Chess blues anthology", Vogue 660531 de 1991,

2 autres sur le 33 tours Chess LP 411 "Drop down mama",

2 autres sur le 33 tours Chess/ PRT 4013, "Chicago blues", et le coffret Chess 6641174, Genesis "G3".

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 01.11.11 11:51

Arthur Spires, "Big Boy Spires" naquit en 1912, puis décèda en 1970, après avoir enregistré moins de 20 titres à Chicago dans les années 50, pour Chess, Chance et United/States, tous réédités sur LP et CD, puis quelques albums dans les années 60.

Il participa à d'autres séances avec Johnny Williams et Earl Dranes, et fut accompagné par les harmonicistes P. T. Hayes, Willie "Big Eyes" Smith, et peut- être John Lee Henley.

Pour Chess: "Drop Down Mama", Chess 411 et "An Early Chess, Blues Anthology", Vogue/ Chess 660531 de 1991, double CD;

Pour Chance: "Going Back Home, Bluesmasters Series vol. 3", Charly 1067 de 1984, "Chance Vintage Blues/ R & B Crops vol 1", P. Vine 705 de 1977, double CD "Chicago Blues, The Chance Era", Charly 146 de 1997;

Pour United/ States: "Chicago Blues, Wrapped Baby", Peral PL 16 de 1989, repris sur CD Delmark que je n'ai pas, "Chicago Blues in the Groove, Black Music in the 50's", P. Vine PLP 9040 de 1982.

Pas mal de compilations en 33 tours et CD contiennent partiellement aussi des titres de Big Boy Spires et Johnny Williams.


yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 18.11.11 18:44

Ayant connu Robert Johnson dans sa jeunesse...pour raison de famille...il fut entre de bonnes mains pour apprendre la guitare...Robert Lockwood Jr. vie le jour à Marvell le 27 mars 1915, et emporta ses valises il n'y a pas si longtemps....

Enregistrant 4 superbes titres pour Bluebird le 30 juillet 1941, à la guitare accoustique, fréquentant Sonny Boy Williamson II fin des années 30, et les 40's, il ne retourna dans les studios qu'à partir du début des années 50, en gravant une multitude de faces en tant que guitariste électrifié, avec une très grande partie des artistes de l'époque à Chicago, pour JOB, Chess, Mercury et autres...

Sous son nom, une dizaine de titres furent édités pour JOB et Mercury, mais le succès ne fut pas au rendez vous...

Il ne bénéficia que très peu de la période du "Revival", mais enregistra encore pour Decca en 1960, Delmark, quelques albums...Mais sa réputation faite, il fit plusieurs séjours en Europe. La dernière fois que je l'ai vu, c'est à Bagneux, ou il fit une superbe prestation, en jouant avec une énorme guitare accoustique, seul sur la scène, quelques morceaux, devant un public époustouflé... affraid

Tous les titres sous son nom sont disponibles sur les CD suivants:

"Mississippi Blues, The complete Recorded Works of, 1935- 1951", Wolf WBCD 005 de 1991;

"Sunnyland Slim & Friends, The Cobra & J. O. B. Recordings 1949- 1956", Westside WESA 910 de 2001;

"The Mercury Blues 'N' Rhythm Story, 1945- 1955", coffret de 8 CD Mercury 314 528 292 de 1996.

Un DVD est sorti sous son nom, enregistré le 29 aout 1984 à la New Orleans, seul, s'accompagnant à la guitare électrique...non branchée:

"The Best of Robert Lockwood Jr.", Storyville 60443 de 2005, 32 minutes...


yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par yza le 23.11.11 11:32

Au chapitre des malchanceux, dans la cité du vent, il y a un bluesman qui a eu sa part, mais profitant de la période du "Revival", fut enfin reconnu par les amateurs blancs...pourtant celà avait pas trop mal commencé pour lui, une photo fournie dernièrement par un fils d'une vedette d'avant guerre, le montre à ses côtés...

Sa fin de vie ne fut pas triste aussi, je l'ai vu en concert, chantant sa musique du diable...dans une annexe d'une "maison du peuple obscurantiste", au début des années 80, à Ménilmontant, souffrant déjà de rhumatisme aux mains, pour jouer de la guitare...

Le 24 février 1946, il enregistra à Chicago 4 titres pour Columbia, qui ne furent publiés officiellement que trente ans plus tard par Epic, dans une compilation en double LP...

Puis le 23 octobre 1950, pour Chess, il enregistra 2 titres, qui n'eurent aucun succès, mais qui furent publiés...

Le 28 avril 1952, pour JOB, 4 titres, 2 seulement publiés, et très mal distribués...à ses côtés Moody Jones.

Janvier 1953, 4 titres pour le même label, avec en plus des prises alternatives, en présance de Walter Horton, un 78 tours publié, mais dans qu'elles conditions...

Le 12 janvier, 2 titres toujours pour JOB, publiés plusieures années plus tard, sur la compilation Constellation LP 6, mais sous le nom de Sunnyland Slim!

Pendant ces années de galère, il accompagna que peut d'autres artistes en studio, dont J B Lenoir et Sunnyland Slim...

Il fallut attendre les années 70 pour que tout ce matériel soit réédité, sur Flyright, P. Vine au Japon, Epic et Chess.

Aujourd'hui, tous ces enregistrements sont disponibles sur CD:

Les faces Columbia de 1946, sur "Chicago Blues volume 1, Complete Chronological, 1946- 1953", Document 5270 de 1994;

JOB: Johnny Shines, Evening Shuffle, The Complete J. O. B recordings 1952- 1953", Westside WESM 635 de 2001;

Chess: "An Early Chess Blues Anthology", Vogue/ Chess 660531 de 1991, double CD.

yza

Messages : 1236
Date d'inscription : 30/08/2009
Localisation : Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chicago Blues, 40's/50's

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum