Shades Of Two Worlds (1991)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shades Of Two Worlds (1991)

Message par Ayler le 16.04.08 12:44

Shades Of Two Worlds (1991)



1. End Of The Line
2. Bad Rain
3. Nobody Knows
4. Desert Blues
5. Get On With Your Life
6. Midnight Man
7. Kind Of Bird
8. Come On In My Kitchen


Produit par Tom Dowd & l'Allman Brothers Band.
Les membres du groupe sont ainsi présentés :
- Gregg Allman
- Dickey Betts
- Jaimoe
- Butch Trucks
- Warren Haynes
- Allen Woody

Pas encore crédité en tant que membre du groupe, c'est pourtant le premier album où officie Marc Quinones, encore présenté comme invité à ce stade.

"Shades Of Two Worlds" est le petit frère de "Seven Turns", l'album du come back remarqué de l'ABB. Autant le dire tout de suite, l'album est d'un intérêt limité : à l'image des Rolling Stones depuis un moment désormais, l'ABB applique la formule qui a fait leur succès, mais sans pour autant retrouver l'inspiration des grands jours.
Pas un mauvais disque, mais un album sans surprise, totalement prévisible, avec des points forts - mais aussi des faiblesses.

Les points forts ?
- La voix de Gregg Allman. Moins marquée que maintenant, mais toujours émouvante.
- Une interprétation toujours de haut niveau : c'est l'ABB, de grands musiciens - et ça s'entend.
- L'instrumental de l'album, "Kind Of Bird" (nommé au Grammy), en hommage au créateur du bebop. Marc Quinones pose ici sa marque avec brio, et le retour à des climats plus jazz est un peu un bol d'air. Warren Haynes reprendra le titre à son compte sur le "Live at Roseland Ballroom" de Gov't Mule.

Les points faibles ?
- Des compositions parfois trop faciles (certains éléments thématiques d'anciens morceaux sont parfois réutilisés...), voire faibles ("Midnight Man").
- Moins de richesse stylistique que par le passé, à l'image des derniers Stones : le groupe se limite trop à ses fondamentaux. Un sentiment de réchauffé (la reprise de "Come On In My Kitchen").
- Le chant de Dickey Betts ("Desert Blues").
- Plus grave, des solos où nos amis sombrent dans l'autoplagiat : on retrouve sur "Nobody Knows" des traits du légendaire Live au Fillmore joué note pour note : quel intérêt ?
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5244
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shades Of Two Worlds (1991)

Message par Purple Jim le 21.06.08 21:02

Acheté aujourd'hui. Le manque d'originalité ne me gène pas, je l'aime beaucoup ! C'est dix fois mieux que ce que j'entend des groupes actuels.

Sur le site allmusic.com :
The group's follow-up to their comeback album is a major step forward, with more mature songs, more improvisation than the group had featured in their work since the early 1970s, and more confidence than they'd shown since Brothers and Sisters. It's all here, from acoustic bottleneck playing ("Come On In My Kitchen") to jazz improvisation ("Kind of Bird"), with the most reflective songwriting ("Nobody Knows") in their history.
avatar
Purple Jim

Messages : 4454
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 108
Localisation : Rennes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/hendrix.guide/hendrix.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum