The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 16.04.08 12:22


The Butterfield Blues Band : East-West (LP-Elektra 1966)


Paul Butterfield : Vocals, Harmonica
Mike Bloomfield : Lead Guitar
Elvin Bishop : Rythm Guitar
Jerome Arnold : Bass
Billy Davenport : Drums


Side One

1. Walkin' Blues (3.15)
2. Get Out Of My Life, Woman (3.12)    
3. I Got A Mind To Give Up Living (4.57)    
4. All These Blues  (2.20)
5. Work Song  (7.53)

Side Two

1. Mary, Mary (2.49)
2. Two Trains Running (3.52)    
3. Never Say No  (2.57)
4. East-West (13.10)



Recorded Aug. 1966 At Chess Studio, Chicago & Los Angeles
Producers : Paul A Rothchild & Mark Abramson, Albert Grossman & John Court & Barry Friedman

CD - The Paul Butterfield Blues Band/East West (WEA 2001)

Après d’innombrables concerts donnés à Chicago, New York et San Francisco, le groupe atteint son apogée avec son second 33 tours : "East-West".
Il est évident que quiconque appréciant le blues-Rock devrait posséder dans sa discothèque un exemplaire de ce « East-West »…
A ce moment précis l'harmonica de Paul Butterfield laisse enfin un peu plus de place à la guitare...
Le résultat est immédiat, Mike Bloomfield explose et devient le number one...

Outre d’excellentes reprises de blues telles que "Walking Blues", "I Got A Mind To Give Up Living", "All These Blues" ou "Two Trains Running", le PBBB reprend aussi de la soul New Orleans avec le génial "Get Out My Life Woman" de Allen Toussaint. Mais si ce disque se distingue, c'est surtout à cause de ses deux instrumentaux légendaires : Le premier, "Work Song", est un célèbre thème de Jazz popularisé par Cannonball Adderley et remanié ici en un duel harmonica - guitare explosif…
Le second, "East-West", est une longue improvisation inspirée par la musique indienne "Raga" et par le LSD qu’ils commencent à ingerer quotidiennement.
Etiré parfois jusqu’à 40 minutes en concert (CD "East-West Live" Chronique en anglais ), ce titre fera de Mike Bloomfield le premier "guitar hero" à avoir ouvert les portes de l'acid rock à tous les apprentis guitaristes.








Dernière édition par Bloomers le 26.02.15 1:14, édité 13 fois
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Electric Thing le 16.04.08 20:19

Album indispensable.

Work Song sublime...
East-West un régal...
avatar
Electric Thing

Messages : 2630
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 46
Localisation : Légèrement à gauche de Saturne !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Ayler le 16.04.08 23:32

Bloomers a écrit:"East-West", est une longue improvisation inspirée par la musique indienne "Raga" et par le LSD qu’ils commencent à ingerer quotidiennement.
Pour ceux que ça intéresse, petite analyse technique :

Le titre est en fait composé de trois mouvements. Tous en Ré, mais avec des variantes modales. Il y a trois solistes. Contrairement au jazz contemporain (et c'est pour ça que le titre est très accessible), la rythmique reste blues-rock.
Le batteur ne joue jamais éclaté, et le bassiste tourne avec des riffs.

Introduction (jusqu'à environ 2:40, en prenant la basse comme repère, car l'harmo lance le signal avant) :
Elvin Bishop lance le morceau sur une ligne de basse Blues, et son premier chorus est blues dans sa conctruction... tremplin idéal pour que Paul Butterfield prenne le relai à 1:28, toujours dans le même esprit.

Le groupe fait monter la sauce jusqu'au mouvement suivant de manière efficace (le bassiste reste sur son Ré).

Deuxième mouvement : le plus ambitieux. Mike Bloomfield part en solo 4 minutes sur un riff de basse plus minimaliste, lui laissant une grande liberté harmonique. Il ne s'en prive pas, tournant autour de la gamme de Ré harmonique, du Ré mixolydien et du Ré Blues... On sent encore des hésitations dans sa pensée harmonique, mais les libertés qu'il s'octroie, même si elles ne sont pas toujours parfaitement maîtrisées, donne de la vie à son jeu. Le phrasé, fiévreux, est là : c'est sa marque de fabrique, et il a influencé pas mal de guitaristes américains à venir.

Nouvelle rupture jouant sur l'unisson à 6:50, montée en puissance jusqu'à la troisième et dernière partie.

Mike se charge du dernier chorus. Nettement plus classique. Le riff de basse est bluesy, mais laisse une certaine ambiguité (il joue la sixte mais pas la 7ème). Le solo joue la carte de l'apaisement (dominante Ré majeur, avec quelques passage blues), après le déluge de la partie précédente.

Un peu avant la 11ème minute, Bloomfield rejoint Bishop dans des échanges pré-Allmaniens.

Conclusion sur une ultime montée en puissance.


Dernière édition par Ayler le 21.05.08 15:02, édité 1 fois
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 17.04.08 0:17

Certains le savent ici, mon avatar est directement relié à la performance d' "East-West" en concert, à la fin de la monté d'harmonica de Butterfield...Bloomfield crachait du feu pour assurer le spectacle, encore un truc complètement inédit pour un groupe de blues rock à l'époque.

un autre exemple :
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Ayler le 21.05.08 15:55

Bloomers a écrit:Il est évident que quiconque appréciant le blues devrait posséder dans sa discothèque un exemplaire de ce "East-West"…
Je ne suis pas du tout d'accord avec cet affirmation. Si "East-West" est un album important, c'est parce qu'il est novateur, et non pour les blues qui y figurent. Si on peut reconnaître au groupe des qualités d'interprétation, il n'en demeure pas moins que la qualité d'un disque de blues se mesure avant tout à celle du chant... et que Paul Butterfiel chante mal, voire très mal : il tente de copier les techniques vocales des noirs mais ne maîtrise pas son sujet, le résutat, trop forcé, étant par moments pénible. Le chant d'Elvin Bishop n'est guère pire sur "Never Say No"...

Bloomers a écrit:Outre d’excellentes reprises de blues telles que "Walking Blues", "I Got A Mind To Give Up Living", "All These Blues" ou "Two Trains Running".
Excellentes ? Elles sont mineures voire loupées. "Walkin' Blues" est passablement massacré : la voix de Paul Butterfield ne passe pas du tout et les arrangements sont moins forts que ceux de Robert Johnson.
Le chant passe mieux sur "I Got A Mind To Give Up Living"... mais la version est dérisoire comparée à celles du B.B. King des grands jours ("All Over Again", qui est la même composition).
"Two Trains Running" n'est pas mauvais, mais le résultat n'est pas comparable à ce que Muddy Waters peut produire dans le style.

Bloomers a écrit:A ce moment précis l'harmonica de Paul Butterfield laisse enfin un peu plus de place à la guitare...
Le résultat est immédiat, Mike Bloomfield explose et devient le number one...
C'est surtout dans le cadre des instrumentaux que Mike Bloomfield s'illustre. Contrairement au Clapton de l'époque, Bloomfield ne se contente pas de recycler le langage de Freddie King, Otis Rush ou Buddy Guy. Mais sur les blues, je trouve son jeu nettement moins impressionnant que celui de Clapton sur l'album avec John Mayall.

Bloomers a écrit:Mais si ce disque se distingue, c'est surtout à cause de ses deux instrumentaux légendaires : Le premier, "Work Song", est un célèbre thème de Jazz popularisé par Cannonball Adderley et remanié ici en un duel harmonica - guitare explosif…
Le second, "East-West", est une longue improvisation inspirée par la musique indienne "Raga" et par le LSD qu’ils commencent à ingerer quotidiennement.
C'est effectivement ces deux titres qui font de cet album un disque important dans l'histoire de la musique américaine. Leur influence sur Santana ou l'Allman Brothers Band saute aux oreilles - alors que nous ne sommes qu'en 1966.
Mike Bloomfield tente sur ces deux titres un crossover historique entre jazz, blues et rock, qui n'est pas aussi abouti que le seront les chefs d'oeuvre de Miles Davis, mais qu'il convient de reconnaître pour leur originalité, et leur précocité. Rarement cité dans les origines du jazz rock, cet album mériterait pourtant d'y figurer en bonne place. Musicalement, les risques pris par Bloomfield expliquent que la réussite ne soit pas totale. Sans doute inspiré par John Coltrane, il tente de jouer out lors de certains passages (ce qui n'existe pas dans la musique indienne)... mais il se casse parfois les dents, jouant faux plus que out. A sa décharge, en 1966, parmi ses contemporains, quels guitaristes auraient fait aussi bien ? Il faudra attendre quelques années avant de voir émerger des guitaristes maîtrisant assez rock et jazz pour évoluer dans des sphères comparables avec une maîtrise supérieure.

Voici un article particulièrement intéressant consacré à "East-West" :
http://www.mikebloomfieldamericanmusic.com/eastwest.htm

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par kjp le 21.05.08 17:27

J'ai ce disque depuis 15 ans environ et j'ai toujours eu du mal avec le disque en entier, tout comme avec "Super Session" que j'ai depuis au moins aussi longtemps ( Live Adventures un peu plus tard ). Je ne l'ai pas écouté depuis des années. Il est peut-être temps. En revanche, quand ca me plais, je prends mon pied ( surtout avec Super Session d'ailleurs ).
Ce que je ne comprends pas, c'est comment cela se fait-il, que tous les "critiques" recommandes unanimement les mêmes disques de Bloomfield, et qu'ils ne mentionnent jamais "My Labors" ? Que je possède maintenant, et avec plaisir.
avatar
kjp

Messages : 1336
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Ayler le 21.05.08 17:43

kjp a écrit:Ce que je ne comprends pas, c'est comment cela se fait-il, que tous les "critiques" recommandent unanimement les mêmes disques de Bloomfield, et qu'ils ne mentionnent jamais "My Labors" ?
"Super Session" est sa plus grosse vente... Peut-être qu'ils ne parlent pas de "My Labors" tout simplement parce qu'ils ne le connaissent pas ?
A titre personnel, je trouve son jeu nettement plus impressionnant sur "My Labors" qu'ici...

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 21.05.08 22:07

Ayler a écrit:Je ne suis pas du tout d'accord avec cet affirmation. Si "East-West" est un album important, c'est parce qu'il est novateur, et non pour les blues qui y figurent. Si on peut reconnaître au groupe des qualités d'interprétation, il n'en demeure pas moins que la qualité d'un disque de blues se mesure avant tout à celle du chant... et que Paul Butterfiel chante mal, voire très mal : il tente de copier les techniques vocales des noirs mais ne maîtrise pas son sujet, le résutat, trop forcé, étant par moments pénible. Le chant d'Elvin Bishop n'est guère pire sur "Never Say No"...

concernant mon affirmation, tu as bien raison, ce sont bien les premices du blues rock avec East-West...il ne faut donc pas comparé cet album avec du blues classique.
Paul Butterfield n'était pas un grand chanteur mais il n'était pas un mauvais interprète pour autant...en tout cas son timbre de voix forcé mais puissant se raprochaient plus des noirs que la plupart des petits jeunots de l'époque (certains anglais gardait leur accent !) ...
je suis étonné de ne rien lire sur ses talents d'harmonicistes, il experimentait autant avec son instrument que Bloomfield sa guitare...il avait un son et un swing ENORME !!!

Ayler a écrit:
Excellentes ? Elles sont mineures voire loupées. "Walkin' Blues" est passablement massacré : la voix de Paul Butterfield ne passe pas du tout et les arrangements sont moins forts que ceux de Robert Johnson.

Loupées ??? elles ne sont pas moins bonnes que les versions du Beano à la BBC parce qu'il est clair que du côté des américains, les ingénieurs du son avaient du retard Very Happy
j'aime bien "Walkin' Blues" mais je pense qu' elle vient plutot de la version de Son House.

Ayler a écrit:
Le chant passe mieux sur "I Got A Mind To Give Up Living"... mais la version est dérisoire comparée à celles du B.B. King des grands jours ("All Over Again", qui est la même composition).
"Two Trains Running" n'est pas mauvais, mais le résultat n'est pas comparable à ce que Muddy Waters peut produire dans le style.

je ne vois pas la pertinence de la remaque, personne n'atteignait le niveau vocal de Muddy Waters & BB King...contrairement au premier album, le Butterfield Blues Band expérimente et donne parfois un bon coup de fouet aux arrangements des versions originales...franchement "All Over Again" est insurpassable, pourtant ils se débrouillent vraiment bien sur cette relecture !

Ayler a écrit:
C'est surtout dans le cadre des instrumentaux que Mike Bloomfield s'illustre.
Contrairement au Clapton de l'époque, Bloomfield ne se contente pas de recycler le langage de Freddie King, Otis Rush ou Buddy Guy. Mais sur les blues, je trouve son jeu nettement moins impressionnant que celui de Clapton sur l'album avec John Mayall. .

quand on écoute les enregistrements de mayall/Clapton à la BBC... on a presque l'impression d'assister à un imposture sonore avec le Beano (qui a également épaté Bloomfield), je trouve également que le premier Cream propose un jeu de guitare moins innovant que les deux instrumentaux sur East-West...

Ayler a écrit:
C'est effectivement ces deux titres qui font de cet album un disque important dans l'histoire de la musique américaine. Leur influence sur Santana ou l'Allman Brothers Band saute aux oreilles - alors que nous ne sommes qu'en 1966.
Mike Bloomfield tente sur ces deux titres un crossover historique entre jazz, blues et rock, qui n'est pas aussi abouti que le seront les chefs d'oeuvre de Miles Davis, mais qu'il convient de reconnaître pour leur originalité, et leur précocité. Rarement cité dans les origines du jazz rock, cet album mériterait pourtant d'y figurer en bonne place. Musicalement, les risques pris par Bloomfield expliquent que la réussite ne soit pas totale. Sans doute inspiré par John Coltrane, il tente de jouer out lors de certains passages (ce qui n'existe pas dans la musique indienne)... mais il se casse parfois les dents, jouant faux plus que out. A sa décharge, en 1966, parmi ses contemporains, quels guitaristes auraient fait aussi bien ? Il faudra attendre quelques années avant de voir émerger des guitaristes maîtrisant assez rock et jazz pour évoluer dans des sphères comparables avec une maîtrise supérieure.

que penses-tu du batteur Billy Davenport ?
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Ayler le 22.05.08 17:47

Bloomers a écrit:en tout cas son timbre de voix forcé mais puissant se raprochaient plus des noirs que la plupart des petits jeunots de l'époque (certains anglais gardait leur accent !) ...
je suis étonné de ne rien lire sur ses talents d'harmonicistes, il experimentait autant avec son instrument que Bloomfield sa guitare...il avait un son et un swing ENORME !!!
Je lui préfère justement la voix d’un Mick Jagger, qui reste lui-même. Je te rassure : pas Keith Relf !
En tant qu'harmoniciste, il maîtrise peut-être son sujet... mais ne me touche pas.

Bloomers a écrit:quand on écoute les enregistrements de mayall/Clapton à la BBC... on a presque l'impression d'assister à un imposture sonore avec le Beano (qui a également épaté Bloomfield), je trouve également que le premier Cream propose un jeu de guitare moins innovant que les deux instrumentaux sur East-West...
Tu raisonnes à l’envers : les mecs de la BBC ne savaient pas enregistrer cette musique correctement… Il n'y a aucune imposture de la part de Clapton : il avait un son extraordianaire.

La prise de son de "East-West" était d’ailleurs sans doute améliorable : la guitare de Bloomfield sonnait certainement mieux dans les studios que sur le disque…

Bloomers a écrit:que penses-tu du batteur Billy Davenport ?
Il rencontre les mêmes problèmes que Bloomfield sur les titres jazz : n’est pas Elvin Jones qui veut…

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 22.05.08 20:20

Ayler a écrit:Je lui préfère justement la voix d’un Mick Jagger, qui reste lui-même. Je te rassure : pas Keith Relf !En tant qu'harmoniciste, il maîtrise peut-être son sujet... mais ne me touche pas


j'aime aussi beaucoup les premiers albums des stones mais vocalement Jagger n'a pas la crédibilité d'un Butterfield qui force peut être un peu sa voix mais rend l'interprètation de cette musique adulte plus crédible.
concernant l'harmonica, je suis étonné que tu ne trouve pas sa performance explosive sur East-West...lui même n'en est pas revenu...je ne vois personne de meilleure que lui (Musselwhite compris) à l'époque...vous connaissez une impro aussi longue avec un harmonica aussi intense...Ayler, Ed Blues peut être ?


Ayler a écrit:Tu raisonnes à l’envers : les mecs de la BBC ne savaient pas enregistrer cette musique correctement… Il n'y a aucune imposture de la part de Clapton : il avait un son extraordianaire.

je sais qu'il n'y a pas d'imposture mais tu noteras quand même l'avantage d'avoir un bon ingénieur du son à cette époque...si le Beano avait été enregistré à la BBC il n'aurait certainement pas laisser les mêmes traces...

Ayler a écrit:
La prise de son de "East-West" était d’ailleurs sans doute améliorable : la guitare de Bloomfield sonnait certainement mieux dans les studios que sur le disque… .
c'est une evidence, quelques mois plus tard à peine sur la bo du film The Trip il y a un blues instrumental qui sonne déjà complètement différament...

Ayler a écrit:Il rencontre les mêmes problèmes que Bloomfield sur les titres jazz : n’est pas Elvin Jones qui veut…
c'est pourtant à l'instar de Sam Lay...un batteur de jazz.
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 22.05.08 20:36

kjp a écrit:
Ce que je ne comprends pas, c'est comment cela se fait-il, que tous les "critiques" recommandes unanimement les mêmes disques de Bloomfield, et qu'ils ne mentionnent jamais "My Labors" ? Que je possède maintenant, et avec plaisir.

My Labors vient d'être réédité en cd pour la première fois en 2001 !!! je pense qu'il était très rare en vinyle car mal distribué à l'époque de sa sortie...ce qui peut expliquer la méconnaissance des critiques surtout en europe.
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Ayler le 22.05.08 20:56

Bloomers a écrit:j'aime aussi beaucoup les premiers albums des stones mais vocalement Jagger n'a pas la crédibilité d'un Butterfield qui force peut être un peu sa voix mais rend l'interprètation de cette musique adulte plus crédible.
C'est toi qui le dit. Le seul crédit que j'accorde à un musicien, c'est son talent. Et Jagger est un chanteur d'une autre trempe que Butterfield.

Bloomers a écrit:c'est pourtant à l'instar de Sam Lay...un batteur de jazz.
Tu penses qu'Elvin Jones était juste "un batteur de jazz" ? Wink

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 22.05.08 22:35

Ayler a écrit:Le seul crédit que j'accorde à un musicien, c'est son talent. Et Jagger est un chanteur d'une autre trempe que Butterfield.

avant Beggars Banquet...je ne trouve pas tellement de profondeurs dans sa voix, elle sonne gamin en comparaison de la rage de Butterfield qui chante ce qu'il vit "I WAS BORN IN CHICAGO IN 1941...".
As-tu écouté les lost sessions ?



Ayler a écrit:Tu penses qu'Elvin Jones était juste "un batteur de jazz" ? Wink

en tout cas ce n'est pas un batteur de Blues Rock !
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par kjp le 23.05.08 11:45

Ayler a écrit:

Et Jagger est un chanteur d'une autre trempe que Butterfield.


Oui enfin c'est pas non plus le jour et la nuit. Je ne suis pas un spécialiste de l'œuvre des Rolling Stones ( en faite je n'en ai pas un Suspect Question ) mais Jagger n'a pas toujours été un grand interprète.
avatar
kjp

Messages : 1336
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 23.05.08 15:03

kjp a écrit:

Jagger n'a pas toujours été un grand interprète.

Surtout à ses débuts...entre 63-67... une période que Régis n'écoute jamais d'habitude Razz
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par kjp le 23.05.08 15:15

Enfin sur Little Red Rooster en 1989, non plus, mais là je choisis 5 minutes sur une carrière de plus de 40 ans et ne voudrais pas juger sur quelques prestations sorti du contexte une carrière.


Dernière édition par kjp le 23.05.08 15:44, édité 1 fois
avatar
kjp

Messages : 1336
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Ayler le 23.05.08 15:37

Bloomers a écrit:
kjp a écrit:

Jagger n'a pas toujours été un grand interprète.

Surtout à ses débuts...entre 63-67... une période que Régis n'écoute jamais d'habitude Razz
... mais que je connais très bien : c'est ce que j'écoutais au collège et au lycée.
Pour rappel, "Satisfaction" date de 1965 : pour un mauvais chanteur, il se démmerde pas si mal le Jagger non ?

kjp a écrit:Enfin sur Little Red Rooster en 1989, non plus mais là je choisis 5 minutes sur une carrière de plus de 40 ans et ne voudrais pas juger sur quelques prestations sorti du contexte d'une carrière.
Juger les Stones sur leur pire Live, ce n'est pas leur rendre justice. Ils valent vraiment mieux que cet horrible album.

PS : Plus hors sujet, je meurs !

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par kjp le 23.05.08 15:43

Ayler a écrit:

PS : Plus hors sujet, je meurs !

Reste vivant Wink J'étais conscient de ce que j'écrivais. Bref, mauvais exemple peut-être mais je reste sur ce point de vue qui était le mien, à savoir que ce n'est pas "le jour et la nuit". bounce
avatar
kjp

Messages : 1336
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par kjp le 23.05.08 15:50

En effet, c'est pas très juste de les avoir jugé sur leur pire Live ( mais je ne l'ai pas fait ). Les Stones méritent tout de même mieux que ça. C'est vrai que ce LRR n'est pas leur rendre hommage. Prenons le positif.
avatar
kjp

Messages : 1336
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 23.05.08 16:24

Ayler a écrit:... mais que je connais très bien : c'est ce que j'écoutais au collège et au lycée.
Pour rappel, "Satisfaction" date de 1965 : pour un mauvais chanteur, il se démmerde pas si mal le Jagger non ?
"Satisfaction' n'est pas un blues, c'est de la pop !
Quand on a pris un peu de bouteille et qu'on a entendu les versions originales...on n'écoute plus les débuts des stones de la même façon.
Jagger était peut être le chanteur le plus doué parce que très instinctif mais ses intonations aigues de gamins s'entendent encore clairement au début...il n'a pas encore toute la puissance et la maitrise de sa voix...
Butterfield maitrisait tellement bien l'hamonica que sa voix passait au second plan.
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par eddie le 27.05.08 12:51

La comparaison Butterfield Blues Band - Rolling Stones me paraît très difficile à soutenir.
Le Butterfield Blues Band est un groupe américain, mixte (Blancs / Noirs, déjà une révolution en soi), enraciné dans la culture blues (Butterfield est un prolo de Chicago). Pareil avec le groupe de Charlie Musselwhite (sauf que lui, c'est un prolo de Memphis).
Evidemment leurs reprises de blues ne sont pas ce qu'il y a de mieux dans East-West, quand on connaît les versions originales. Mais que dire de celles des Stones à leurs débuts? Elles paraissent bien fades elles aussi à côté des versions d'origine. Reste le côté historique, très important.
Pour moi le BBB est un groupe de blues qui a peu à peu fait d'autres choses, les Stones étant un groupe de pop (au sens de rock) qui a commencé en reprenant des blues. La base de départ me semble donc très différente, ce qui rend difficile la comparaison.
Sinon, Jagger en chanteur, bof... Je respecte (un peu), mais il ne m'a jamais touché. Néanmoins tel que je me connais, j'aurais sans doute été fan absolu des Stones si j'avais été lycéen dans les années 60!
avatar
eddie

Messages : 744
Date d'inscription : 15/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 29.05.08 20:14

edblues a écrit:La comparaison Butterfield Blues Band - Rolling Stones me paraît très difficile à soutenir.
Le Butterfield Blues Band est un groupe américain, mixte (Blancs / Noirs, déjà une révolution en soi), enraciné dans la culture blues (Butterfield est un prolo de Chicago). Pareil avec le groupe de Charlie Musselwhite (sauf que lui, c'est un prolo de Memphis).

absolument d'accord !

edblues a écrit:
Evidemment leurs reprises de blues ne sont pas ce qu'il y a de mieux dans East-West, quand on connaît les versions originales.

Pour moi, le groupe n'a jamais été correctement capté en studio...

edblues a écrit:
Mais que dire de celles des Stones à leurs débuts? Elles paraissent bien fades elles aussi à côté des versions d'origine. Reste le côté historique, très important.
Pour moi le BBB est un groupe de blues qui a peu à peu fait d'autres choses, les Stones étant un groupe de pop (au sens de rock) qui a commencé en reprenant des blues. La base de départ me semble donc très différente, ce qui rend difficile la comparaison.
Sinon, Jagger en chanteur, bof... Je respecte (un peu), mais il ne m'a jamais touché. Néanmoins tel que je me connais, j'aurais sans doute été fan absolu des Stones si j'avais été lycéen dans les années 60!

je ne suis pas vraiment d'accord...l'école d'Alexis Korner n'était pas pop ! les stones avaient de solides racines noires qui leur ont permis par la suite de rebondir avec "Beggar's Banquet".
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Ayler le 29.05.08 22:17

Bloomers a écrit:
edblues a écrit:Le Butterfield Blues Band est un groupe américain, mixte (Blancs / Noirs, déjà une révolution en soi), enraciné dans la culture blues (Butterfield est un prolo de Chicago). Pareil avec le groupe de Charlie Musselwhite (sauf que lui, c'est un prolo de Memphis).

absolument d'accord !
Quel cliché !
Mike était issu d'une famille aisée, et n'avait rien d'un prolo !!!

_________________
Ayler's Music
avatar
Ayler
Admin

Messages : 5230
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 29.05.08 22:52

Ayler a écrit:
Bloomers a écrit:
edblues a écrit:Le Butterfield Blues Band est un groupe américain, mixte (Blancs / Noirs, déjà une révolution en soi), enraciné dans la culture blues (Butterfield est un prolo de Chicago). Pareil avec le groupe de Charlie Musselwhite (sauf que lui, c'est un prolo de Memphis).

absolument d'accord !
Quel cliché !
Mike était issu d'une famille aisée, et n'avait rien d'un prolo !!!

c'est vrai...Bloomfield est la seule exception qui confirme la règle...de toute façon il ne faisait pas parti de la formation originale composé d'un prolo (Butterfield), d'un fermier (Bishop) et de la section rythmique de Howlin' Wolf.

être issu d'une famille aisée n'ampèchait pas bloomfield de faire la manche (avec Roy Ruby) pendant que les Stones enregistrait leurs premiers titres (1963)
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Bloomers le 01.06.08 12:15

Crawdaddy!: What do you think of your new album? (East-West)

Bloomfield: Well, there’s one very long piece that I like. And Elvin sings a tune I’m very fond of on the album. I like it, it’s more modern than our other album, but I still don’t think it’s as good as us in person. And I thought that first album was one of the poorest production jobs, in terms of sound… but it was my fault, too, ‘cause I was there at the editing and I didn’t take care of business as well as I should have.
avatar
Bloomers

Messages : 2747
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Butterfield Blues Band : East-West (1966)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum